Features

Comment encourager les voyages et le tourisme au sein de l'ANASE?

6 juillet 2015
ITC Nouvelles

Le lancement officiel de la Communauté de l'ANASE n'est plus qu'à quelques mois; cependant, beaucoup reste à faire pour parvenir à une véritable intégration régionale. En ce qui concerne les voyages dans la région de l'ANASE, des discussion ont eu lieu et quelques actions ont été entreprises, mais nous sommes encore loin d'atteindre le but de faciliter les voyages dans cette région.

Il nous faut des actions concrètes. Premièrement, nous devons travailler afin de faciliter l'accès à l'ANASE et à l'intérieur de celle-ci. Tous les pays de l'ANASE ont identifié le tourisme comme un des principaux générateurs de revenus; cependant, le formalités d'entrée dans la plupart des frontières semblent montrer le contraire. Si nous voulons attirer plus de touristes venant d'ailleurs pour dépenser leur argent dans l'ANASE et donc contribuer à la croissance de notre économie, ne va-t-il pas de soi que nous devons leur faciliter l'accès?

Nous devons rendre l'ANASE plus attractive pour les touristes; l'introduction d'un visa ANASE, similaire au visa Schengen, pourrait être une solution. Cela devrait comprendre la mise en place d'un système de visa électronique pour tous les pays de l'ANASE en vue d'un contrôle fluide aux frontières. Il faudrait également créer des guichets dédiés à l'immigration ANASE dans tous les aéroports internationaux des pays membres. Même si certains aéroports ont déjà fait le pas, (Bangkok et Kuala Lumpur, par exemple), il faudrait que tous les autres aéroports dans la région leur emboîtent le pas.

La marque de fabrique de l'ANASE

Nous devons également prendre des mesure concrètes pour créer une marque de fabrique de l'ANASE. De quoi s’agit-il? Quel est notre point fort? L'image de marque est essentielle pour attirer les touristes, et nous devons trouver le moyen de créer une image positive pour la région. De même, nous devons impérativement renforcer la sensibilisation au sujet de la région. Nous pourrions peut-être commencer par nous assurer que le drapeau de l'ANASE est placé à côté des drapeaux nationaux dans les ambassades des pays membres et dans les écoles de la région. Ou bien mettre en place des programmes de stages intra-ANASE qui fourniraient aux étudiants et aux diplômés une expérience de travail régionale.

Nous devons assurer une sensibilisation au sujet de l'ANASE et le progrès de l'intégration à travers des campagnes régionales coordonnées dans les médias traditionnels et sociaux afin que notre message atteigne la jeune population, les ménages et les entreprises, et les pousse peut-être à l'action.

Ces projets seraient difficiles à mettre en place si les institutions chargées de superviser cette mise en place sont faibles. Les gouvernements de l'ANASE et le secteur privé doivent soutenir le renforcement de ces institutions à travers la création de commissions, ou de groupes de travail, regroupant les entreprises qui s'engagent en faveur du développement régional, tourisme compris, et focaliser leur action sur les problèmes et leurs solutions. Nous devons renforcer le Secrétariat de l'ANASE grâce à un investissement accru qui lui permettrait, entre autres, d'attirer les cerveaux les plus brillants de la région et de les intégrer dans ses équipes actuellement débordées.

Pour véritablement faciliter les voyages au sein de l'ANASE, toutes les parties prenantes de la région doivent travailler ensemble, discuter et échanger leurs points de vue sur la meilleure manière de favoriser les améliorations dont nous avons désespérément besoin. Nous devons commencer maintenant.