Stories

Story : Les entreprises textiles et d'habillement d'Asie centrale contribuent à inverser les difficultés ambiantes

5 juin 2020
ITC Nouvelles
Les entreprises du Kirghizistan et du Tadjikistan adoptent une approche prospective pour battre la COVID-19.

 

Saparbek Asanov est président de l'Association des entreprises de l'industrie légère du Kirghizistan, « Legprom ».

Selon lui, les entreprises de textile et d'habillement du Kirghizistan ont été durement touchées par la COVID-19. Sur 1000 usines de la capitale Bichkek, seules environ 17 ont réussi à poursuivre leurs activités.

Ces usines ont réorienté leur production pour répondre aux nouvelles demandes des consommateurs. L'une de ces usines est Aktis, une entreprise de fabrication de vêtements pour femmes, située dans la banlieue de Bichkek.

Dans un contexte de grave pénurie de masques et d'autres équipements de protection, Aktis a récemment finalisé une commande de 2500 masques faciaux et 350 vêtements de protection individuelle pour le mouvement des volontaires civils, Narodnyi Shtab, qui aide les travailleurs de première ligne à lutter contre le coronavirus.

504 jeux supplémentaires devraient être produits dans les prochaines semaines. Les entreprises sont déterminées non seulement à fournir des produits de qualité supérieure, mais aussi à assurer la sécurité de leurs employés. Tous les employés ont reçu de nouveaux uniformes, y compris des gants et des masques de protection. Les ateliers sont régulièrement désinfectés.

Un sens du devoir envers ceux qui sont dans le besoin plutôt que l'intérêt économique pousse ces travailleurs à quitter leur domicile pendant cette période difficile.

Dans le cadre du plan de relance, l'Association Legprom, en contact étroit avec les fabricants de vêtements, élabore une stratégie post-COVID-19 pour soutenir le secteur du textile et de l'habillement au Kirghizistan.

De nouvelles opportunités au Tadjikistan

Comme le dit un proverbe populaire tadjik, lorsqu'une porte se ferme, une autre s'ouvre - la pandémie a ouvert de nouvelles opportunités pour les entreprises de textile et d'habillement du pays. Les produits tels que les masques de protection, les uniformes médicaux, la literie, les vêtements d'hôpital, les bandages en coton et d'autres produits médicaux et sanitaires sont aujourd'hui très demandés.

Resandai Qurghontepp, l'un des partenaires du Centre du commerce international (ITC), a produit et fait don de 100 000 masques faciaux aux installations médicales de Bokhtar, la troisième ville la plus peuplée du pays. Cet exemple a encouragé d'autres partenaires de l'ITC à s'engager et à apporter leur soutien. En conséquence, deux sociétés, Mehrovar et Guldaston, ont également produit des masques et fait des dons aux écoles et aux hôpitaux de leur région.

Les initiatives de réponse à la COVID-19 ont permis aux entreprises partenaires de l'ITC d'utiliser les connaissances et les informations acquises lors d'une formation sur la responsabilité sociale des entreprises l'année dernière.

Plus de 10 entreprises de textiles et de vêtements travaillant avec l'ITC se sont désormais tournées vers la production de masques de protection et d'autres produits sanitaires.

Programme mondial sur les textiles et les vêtements

Le Programme mondial sur les textiles et les vêtements (GTEX) du Centre du commerce international et ses activités connexes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENATEX) fournissent un soutien à ces entreprises au Kirghizistan et au Tadjikistan.

Le programme fait la promotion des exportations de textiles et de vêtements (T&C) en provenance de pays d'Asie centrale, du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. L'objectif est de stimuler l'emploi et la création de revenus tout au long de la chaîne de valeur.

Le programme GTEX est financé par le gouvernement de la Suisse et MENATEX est financé par le gouvernement de la Suède pour la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord.