Press releases

Progrès importants réalisés en matière de stratégie d’exportation et de politique commerciale afghane

20 mars 2018
ITC Nouvelles
L’Afghanistan envisage une plus grande participation au commerce régional.

(Kaboul) - Les responsables gouvernementaux et les chefs d’entreprise afghans ont présenté deux plans qui, une fois finalisés, permettront au pays d'accroître les échanges commerciaux, une méthode qui a fait ses preuves au fil du temps en matière de création d'emploi et de réduction de la pauvreté, lorsqu’elle est appliquée efficacement.

La proposition de stratégie nationale d’exportation du pays a franchi deux étapes importantes le 27 novembre, lorsqu’elle a été présentée au Conseil des ministres afghan et au Comité exécutif chargé des priorités du secteur privé, une dernière étape essentielle avant l’approbation définitive par le Haut Conseil économique afghan.

Au cours des réunions du 27 novembre, présidées par le Chef de l'exécutif afghan, le Dr Abdullah Abdullah, les participants ont salué la stratégie, qui a été bien conçue et qui est participative, faisant intervenir efficacement les parties prenantes du gouvernement et du secteur privé.

Cette décision fait suite à une réunion qui s’est tenue le 25 novembre, au cours de laquelle plus de 70 chefs d’entreprise afghans, propriétaires de petites entreprises et représentants du secteur public se sont mis d’accord sur des objectifs clés visant à accroître les exportations du pays, dans le cadre d’un plan quinquennal à inclure dans la Politique nationale du commerce naissante de l’Afghanistan.

La Stratégie nationale d’exportation et la Politique nationale du commerce font toutes deux partie du programme de promotion du commerce afghan, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le Centre du commerce international (ITC).

M.HumyoonRasaw, ministre du Commerce et des Industries de l’Afghanistan, a déclaré : « Les stratégies ont été élaborées dans le but d’accroître les exportations et la production intérieure de l’Afghanistan en favorisant une relation équilibrée entre le commerce inclusif et le développement économique national durable. Elles abordent les principaux défis stratégiques liés au commerce et à l’accès aux marchés auxquels est confronté l’Afghanistan ».

L’ambassadeur Pierre Mayaudon, chef de la délégation de l’UE en Afghanistan a déclaré, « Je suis heureux de constater des progrès importants vers l’adoption définitive de la Stratégie nationale d’exportation afghane. Cet élan fait écho à l’engagement de l’UE de faciliter davantage l’intégration économique régionale afghane, comme le souligne la stratégie récemment adoptée par l’UE pour l’Afghanistan. La création d’emplois par la croissance économique et le commerce sont des facteurs déterminants pour la paix. »

M.AtiqNusrat, Directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie d’Afghanistan (ACCI), qui a largement participé à l’élaboration de la stratégie et de la politique commerciale à l’exportation, a déclaré que la Stratégie nationale d’exportation et la Politique commerciale à l’exportation « sont d'importants outils dont le pays avait besoin depuis longtemps et qui seront très utiles ».

La Stratégie nationale d’exportation établit des objectifs clairs, comprend un plan d’action quinquennal détaillé et comporte un système de gestion qui permettra d’améliorer le travail d’équipe et la prise de décisions logiques. Elle vise non seulement à accroître les échanges commerciaux, mais également à stimuler le développement socio-économique, à accroître les capacités des entreprises nationales à attirer davantage d’investissements et à améliorer la situation des femmes et des jeunes afghans, toutes priorités établies par le gouvernement.

La Politique nationale du commerce, quant à elle, vise à relever les défis commerciaux de façon holistique, son principal objectif étant une meilleure intégration des entreprises afghanes dans les chaînes de valeur régionales et dans l’économie mondiale. Elle reconnaît que pour atteindre cet objectif, il est essentiel d’améliorer la compétitivité des entreprises afghanes.

L’un des principaux objectifs de cette politique commerciale est une approche unifiée et coordonnée. Les participants à la réunion du 25 novembre se sont mis d’accord sur des objectifs politiques qui pourraient accélérer les exportations, notamment la promotion de l’accès aux marchés pour les biens et services afghans, la simplification de la politique tarifaire du pays, l’accroissement de la compétitivité des produits afghans et la promotion de la production nationale.

Les recommandations formulées par les représentants de l’industrie et les propriétaires de petites entreprises sur les mesures à prendre pour réaliser ces progrès seront incorporées dans la version définitive de la politique, qui devra également être approuvée par le Haut Conseil économique.

Eric Buchot, cadre supérieur de l’ITC, a déclaré que la Stratégie nationale d’exportation, grâce au soutien de l’Union européenne, tient déjà compte de la budgétisation pour la mise en œuvre d’activités pilotes essentielles qui ont été ciblées et développées au cours du processus de conception. Cela garantira que l’impact et la dynamique soient générés dès la phase initiale, renforçant ainsi la confiance.

M.Rajesh Aggarwal, responsable de la facilitation des échanges et des Politiques commerciales de l’ITC, a déclaré que la Politique nationale du commerce fournit une « feuille de route » grâce à laquelle le ministère du Commerce et des Industries peut diriger les progrès à grande échelle du gouvernement et du secteur privé

Notes à l’éditeur

Contexte
Le projet de promotion du commerce afghan financé par l’UE est mis en œuvre par l’ITC sous la houlette du ministère du Commerce et de l’Industrie. Il s’agit d’une réponse aux efforts continus du gouvernement afghan pour utiliser le commerce comme moteur de croissance économique, de coopération régionale et de stabilité.

L’Afghanistan a adhéré à l’Organisation mondiale du commerce en juillet 2016, après quoi il a immédiatement pris des mesures pour ratifier l’Accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation mondiale du commerce.

Afin d’assurer la durabilité, la prise en charge locale et l’impact à long terme du projet, l’ITC travaillera avec divers partenaires du secteur privé, des universités et des organisations de la société civile établis en Afghanistan.

Pour plus d’informations sur le projet de promotion du commerce afghan, consulter le site : http://www.intracen.org/AAT/