Stories

Lancement à New Delhi d’un nouveau programme de formation pour les acteurs afghans du secteur du commerce

9 mars 2018
ITC Nouvelles

Les acteurs du secteur du commerce de l’Afghanistan ont entamé, la semaine dernière, un nouveau programme de formation visant le renforcement de leurs capacités de formulation de politiques, de réalisation de réformes réglementaires et d’accroissement de la compétitivité du pays sur les marchés régionaux et internationaux, à travers un projet mis en œuvre par le Centre du commerce international (ITC).

Vingt responsables du Ministère afghan du Commerce et de l’Industrie (MoCI), ainsi que des représentants des associations professionnelles et du milieu universitaire ont participé à New Delhi, à la première phase d’une semaine du cours d’un an, du 9 au 13 octobre. 20 autres responsables suivront la même formation en 2018 et 2019.

Conduit à l’Institut indien pour le Commerce extérieur (IIFT) en collaboration avec le Centre d’études de l’OMC (CWS), le programme de renforcement des capacités sur les politiques commerciales fait partie intégrante du projet de Promotion du commerce en Afghanistan, financé par l’Union européenne. La première semaine de formation a donné lieu à une introduction dans le système du commerce international et la place occupée par l’Afghanistan, et visait à poser les bases des prochaines sessions de formation.

Kamila Sidiqi, Vice-Ministre afghane du Commerce et de l’Industrie a déclaré à l’inauguration du programme, « La formation que les participants reçoivent ici contribuera à leur imprégnation des règlements du commerce international et des capacités du commerce international, ainsi qu’au renforcement de leur capacité à mieux exécuter leurs fonctions respectives. Cette formation à plusieurs volets au CWS permettra à l’Afghanistan de mieux s’approprier le processus visant à garantir la conformité au cadre de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) et d’assurer la durabilité au-delà du cycle de vie du projet. »

Dans son discours lors de la cérémonie d’ouverture, Rita Teaotia, Secrétaire indienne au Commerce, a reconnu les efforts de l’ITC « pour encourager les nouveaux membres du groupe des pays les moins développés (LDC) à rejoindre la communauté du commerce multilatéral et l’OMC.» Le programme de formation à New Delhi rapproche l’Inde et l’Afghanistan, a-t-elle ajouté en décrivant l’initiative comme le reflet du « genre de proximité historique de l’Inde avec l’Afghanistan, et nos valeurs communes en termes d’engagements pour la démocratie et engagements vis-à-vis des accords commerciaux multilatéraux. »

Selon Jean-Sébastien Roure, qui dirige le projet de l’ITC, l’initiative vise non seulement le renforcement des capacités du Ministère afghan du Commerce et de l’Industrie en tant qu’institution durable, mais aussi la dotation des responsables afghans avec des connaissances spécialisées en matière de politique commerciale. Les cours porteront sur des sujets tels que l’analyse commerciale, la diplomatie commerciale et les litiges commerciaux, ainsi que sur la façon de surveiller la conformité et de calculer les effets des accords commerciaux. La formation en classe sera suivie par un stage pratique pour affiner les compétences professionnelles des participants. En outre, des experts de l’Université de Kaboul et de l’Organisation de recherche sur les politiques publiques en Afghanistan (APPRO) participent également au programme, dans le but ultime d’enseigner le programme aux fonctionnaires et entreprises afghans, ce qui sera plus simple et économique.

« L’Afghanistan considère le commerce international comme un moteur de croissance et de développement et à cet effet, c’est une fierté de collaborer avec le ministère afghan du Commerce et de l’Industrie pour le renforcement des capacités », a déclaré Abhijit Das, qui dirige le CWS et supervise la mise en œuvre du programme.

Mukesh Bhatnagar, professeur au CWS, a déclaré que le programme permettra à l’Afghanistan de « développer un bon bassin d'incubation de talents pouvant aborder les thématiques complexes de l’OMC ».

Les participants au programme ont exprimé leur satisfaction quant à la première semaine de formation. « Des programmes comme celui-ci nous fourniront des outils pour renforcer les capacités de nos fonctionnaires afin d’accroître leur expertise dans le commerce international », a déclaré Zabihullah Mudabber, directeur en charge des affaires de l’OMC au Ministère afghan du Commerce et de l’Industrie. Il envisage la construction d’un équivalent du CWS à Kaboul, « aux fins de renforcement institutionnel, de renforcement des capacités des employés du gouvernement et de sensibilisation du public ».

Ehsan Saadat, directeur de projet de recherche à l’APPRO, a déclaré que le principal avantage du programme est « qu’il facilite les négociations commerciales entre l'Afghanistan et d’autres pays », dans le meilleur intérêt de l'Afghanistan.