Features

Un monde de femmes conjuguer éducation à l'exportation et objectif économique

14 janvier 2013
ITC Nouvelles
Propriétaire d'une petite entreprise aux États-Unis à la fin des années 90, j'ai été confrontée à une difficulté inattendue mais trop fréquente: je n'avais pas voix au chapitre dans la politique publique. Non seulement les questions de politiques publiques et les messages connexes n'étaient pas clairs, mais des décisions clés étaient aussi prises et je n'avais pas mon mot à dire. Qui parlait en mon nom? Qui défendait mes intérêts?

Les décideurs politiques comprenant le milieu dans lequel opèrent les petites entreprises aux États-Unis, y compris les difficultés et les obstacles particuliers auxquels se heurtent les femmes, étaient rares. Personne ne demandait aux petites entreprises comment, d'après elles, relancer la croissance. Les femmes propriétaires d'entreprises n'étaient pas considérées comme une force économique. Plus important encore, aucune organisation à vocation commerciale ne nous représentait à Washington. Nous avions besoin d'une équipe capable de tisser des liens, d'éduquer le législateur et de défendre nos priorités. La difficulté était double: même avec une présence à Washington, comment rassembler les Américaines pour qu'elles comprennent l'importance du plaidoyer et de la collaboration?

En 2000, j'ai co-fondé Women Impacting Public Policy (WIPP) pour combler ce vide. WIPP est aujourd'hui une organisation apolitique militante représentant 67 associations et plus d'un million de membres. Selon le Center for Women’s Business Research, les entreprises appartenant à des femmes représentent un poids économique de $E.-U. 3 milliards par an et plus de 23 millions d'emplois. Ces emplois (pas moins de 16% de la main-d'oeuvre américaine!) font non seulement vivre des travailleurs mais contribuent aussi à la sécurité financière de familles entières, à la vitalité commerciale de communautés et à la reprise économique du pays. À la lumière de ces chiffres, le législateur sait qu'il doit tenir compte des avantages économiques des entreprises appartenant à des femmes pour le pays.

Chez WIPP notre mission est double: défendre les intérêts économiques des femmes tout en formant les femmes propriétaires d'entreprises à la création, au développement, à la pérennisation et à la croissance d'entreprises prospères. L'organisation a lancé un système de formation en ligne qui propose des webinaires, favorise les discussions en ligne et fournit informations, outils et ressources à ses membres. La technologie met chacun sur un pied d'égalité et notre système offre aux femmes propriétaires d'entreprises et à leurs équipes un accès à des pairs mentors 24h sur 24. WIPP organise chaque mois des dizaines de webinaires, des conférences téléphoniques et des forums en ligne, donnant ainsi l'occasion aux entreprises de partager leurs succès et d'apprendre d'experts. Comme nous le savons tous, les femmes savent demander de l'aide et sont disposées à partager leurs compétences. Les membres sont aujourd'hui informés, attachés au développement des entreprises et militent ouvertement en faveur des programmes des secteurs public et privé qui favorisent la croissance économique.

À titre d'exemple, citons la campagne Give Me 5 de WIPP lancée en 2008. Elle a permis de former plus de 600 000 femmes entrepreneurs qui peuvent à présent prétendre décrocher des contrats fédéraux. Les débouchés offerts au niveau fédéral sont exposés aux membres qui peuvent se former à la manière d'aborder, de communiquer avec et de vendre au plus gros client au monde: le Gouvernement des États-Unis. Il s'agit notamment pour eux de comprendre et de plaider en faveur de politiques qui améliorent ou influencent les processus d'entreprise. Faisant fond sur le succès de Give Me 5, WIPP a lancé quatre programmes d'éducation axés sur la technologie, l'énergie, l'environnement et l'accès au capital.

Plus récemment, WIPP a lancé ExportNOW, un programme de sensibilisation au potentiel qui existe pour les entreprises au-delà des frontières américaines. Les entreprises appartenant à des femmes doivent absolument envisager d'exporter pour se développer, et ce pour plusieurs raisons:

  • 98% des exportateurs des États-Unis sont des PME (Département du commerce des États-Unis);
  • 20% des emplois du secteur manufacturier américain dépendent de l'exportation (Administration des petites entreprises des États-Unis);
  • près de 96% des consommateurs et plus de 60% du pouvoir d'achat mondial se situent en dehors des États-Unis (Administration des petites entreprises des États-Unis);
  • 60% des petites entreprises qui exportent tirent 20% de leurs recettes annuelles de l'exportation (Administration du commerce international).

Le recensement réalisé en 2007 aux États- Unis a révélé que les exportations de femmes représentent $E.-U. 15 milliards, trois fois le revenu moyen par employé et moins de risque de faire faillite que toutes les petites entreprises. Le marché américain étant plus compétitif que jamais, il est essentiel que les entreprises appartenant à des femmes puissent participer pleinement à la vie économique. ExportNOW aidera les exportateurs actuels à pénétrer d'autres pays et les entreprises appartenant à des femmes qui le souhaitent à se doter d'une stratégie d'exportation et à la mettre en oeuvre. L'Administration Obama s'est fixé comme priorité de doubler les exportations d'ici 2014 et les entreprises appartenant à des femmes ont un rôle clé à jouer dans la réalisation de cet objectif.