Features

Meilleures pratiques pour la promotion des échanges

14 janvier 2013
ITC Nouvelles
Les organisations de promotion du commerce (OPC) sont censées offrir une forte valeur ajoutée, englober tous les secteurs de l'économie, respecter les principes de la responsabilité sociale des entreprises et les indicateurs clés de performance.

La tâche est titanesque et compliquée par les coupes budgétaires liées à la faible croissance de l'économie mondiale et à la baisse des volumes d'échanges. Ces questions ont été au coeur de la 9ème Conférence mondiale et Prix du réseau des OPC organisée en Malaisie en octobre.

À cette occasion l'accent a été mis sur la façon dont les OPC et les institutions d'appui au commerce peuvent innover et partager leurs meilleures pratiques pour améliorer leurs résultats, leurs performances dans le cadre des programmes mis en oeuvre tout en restant pertinentes pour leurs clients et parties prenantes. Une des principales préoccupations soulevées lors de la Conférence concernait la capacité des OPC à estimer leur performance et à se mesurer à leurs homologues d'autres pays. Le Programme de benchmarking de l'ITC offre une solution à ce problème. Sa plate-forme permet en effet aux OPC de s'auto-évaluer à l'aune des meilleures pratiques, de recenser leurs points faibles et de les corriger. Pendant la conférence les OPC ont présenté les conclusions du projet pilote de benchmarking lancé en 2011. Parmi les améliorations potentielles recensées figuraient la communication interne, les interactions et la collaboration avec les parties intéressées et les partenaires stratégiques, ainsi que la mesure effective des résultats. S'agissant des points forts recensées, le rapport insiste sur les compétences solides en comptabilité et en gouvernance.

La discussion a aussi porté sur le recensement et l'exploitation des marchés de niche. Bien que la politique institutionnelle puisse influer sur les portefeuilles de clients des OPC, les données disponibles montrent que promouvoir les secteurs de niche peut être rentable. À titre d'exemple, au Bangladesh des jeunes pour lesquels les TIC n'ont plus de secret génèrent du commerce par le biais de 'l'approvisionnement par la foule' en ligne. En Malaisie, de nouveaux marchés voient le jour grâce à la promotion de l'industrie halal.

La capacité à réagir rapidement et efficacement en cas de crise a aussi été étudiée lors de la conférence. Dans l'idéal, les OPC devraient se doter de plans d'urgence, être habilitées à réagir sans être confrontées à des procédures bureaucratiques longues et maintenir le contact avec les clients et les parties intéressées en temps de crise. La promotion des produits verts a aussi été abordée et les participants sont convenus qu'une volonté politique était nécessaire au développement des industries vertes et qu'adopter des normes vertes était une solution plus pérenne que l'intervention de l'État pour un développement vert.

La Malaisie en pleine mutation

La Malaisie s'est lancée dans un programme de transformation économique visant à faire du pays une nation développée à l'horizon 2020. Le nouveau modèle économique du pays vise à promouvoir la croissance, l'innovation et l'intégration. Il couvre 12 secteurs économiques nationaux essentiels au développement économique du pays. MATRADE, l'agence nationale de promotion du commerce, a modifié sa structure organisationnelle et ses indicateurs clés de performance pour favoriser la mise en oeuvre du programme.

En 2011, MATRADE s'est lancée dans un exercice de restructuration interne destiné à en faire une organisation davantage tournée vers l'industrie. La nouvelle structure permet d'affecter ressources et activités aux secteurs produisant des produits à plus forte valeur ajoutée, dans le droit fil du programme de transformation économique. MATRADE s'est aussi dotée d'un plan d'activité stratégique sur cinq ans destiné à améliorer les domaines d'activité et les processus opérationnels clés en recensant les mesures à prendre pour combler les lacunes.

Un plan stratégique pour les TIC a été élaboré parallèlement au plan d'activité stratégique afin de tirer parti de la technologie à laquelle MATRADE a accès et de lancer de nouveaux produits et solutions innovants. En 2012 a été lancée l'application MATRADE Mobile qui permet aux clients d'utiliser leur téléphone portable pour accéder aux débouchés commerciaux, aux alertes de marché, aux études de marchés, aux statistiques commerciales et à une liste d'événements. Autre initiative innovante: la diffusion de la publication What’s New de MATRADE. Celleci inclut les produits innovants élaborés par des entreprises malaisiennes et les présente via un bulletin d'information électronique et un magazine papier, que ce soit aux acheteurs potentiels à l'étranger ou aux exportateurs malaisiens, y compris aux centrales d'achat internationales en Malaisie. Tout en favorisant la transformation économique de la Malaisie, ces initiatives contribuent aussi à faire de MATRADE une OPC crédible, tournée vers ses clients et source de valeur.