Features

Intégrer les chaînes de valeur du secteur des services comment l'apc peut être utile

1 mai 2014
ITC Nouvelles
Les méthodes par lesquelles le régime de l'Aide pour le commerce peut créer des opportunités d'accroître les services d'exportation, pour les pays en développement et les pays les moins développés qui sinon ne pourraient pas rejoindre les chaînes de valorisation mondiales et en profiter.

Grâce au rôle clé des industries des services, le développement des chaînes de valeur des marchandises est maintenant mieux compris. Les industries des services elles-mêmes se fragmentent en chaînes de valeur mondiales. Les intermédiaires de services aux entreprises sont devenus les éléments du commerce mondial qui connaissent la croissance la plus rapide, reflétant la croissance de l'externalisation des services et l'émergence des chaînes de valeur mondiales du secteur des services.

Pour plusieurs PED, y compris les PDSL et les PEID, la participation à des activités d'externalisation au sein de la chaîne de valeur du secteur des services offre un accès aux marchés mondiaux, étant donné que l'éloignement géographique est moins relevant pour le commerce des services, où il n'y a pas de marchandise à transporter. Les exportations de services représentent une opportunité de développement, fait qui doit être reconnu par les acteurs de l'Aide pour le commerce (APC).

Le talent, les langues, l'orientation client et les liens de télécommunication sont devenus des facteurs plus pertinents pour déterminer la compétitivité que le littoral, la proximité des marchés ou la fréquence des liaisons de transport maritime.

La part des PED dans les exportations mondiales de services a plus que triplé au cours des 20 dernières années, atteignant 33% en 2012. Les services deviennent de plus en plus sophistiqués, qu'il s'agisse de secteurs traditionnels comme le transport et le tourisme ou des autres services commerciaux non traditionnels. En 2010, les activités de délocalisation de services représentaient $E.-U. 252 milliards de recettes d'exportation mondiales et employaient quatre millions de personnes.

Cependant, peu sont les PED qui profitent de ces nouvelles opportunités pour se spécialiser dans l'exportation de services de niche. Alors que la valeur ajoutée des services dans les exportations mondiales avoisine maintenant 45%, la plupart des PED sont largement en-dessous. De plus, dans plusieurs cas, la part des services dans leurs exportations a subi une baisse, plutôt qu'une hausse, au cours des 15 dernières années (voir graphique ci-dessous).

Part des services contenue dans les exportations brutes, 2009


Click on the image to view the full size

Il reste donc beaucoup à faire pour stimuler la participation des PED, y compris les PDSL et les PEID, dans les aspects liés aux services de l'activité des chaînes de valeur mondiales. À cet effet, les initiatives de l'ACP doivent accorder une plus grande priorité aux services. En particulier, ses efforts doivent être dirigés vers l'identification et la mise en valeur de facteurs qui affectent la compétitivité, autant au niveau des services en général qu'au niveau des possibles secteurs individuels qui puissent favoriser l'évolution du secteur.