Features

Le secteur des services Indonésien trouve sa voix

28 juillet 2014
ITC Nouvelles
Un programme de mise en relation de clients européens avec des fournisseurs de TIC du Bangladesh a bénéficié d'un point de vue commercial aux deux parties, tout en augmentant fortement les revenus de l'export pour ce pays en développement asiatique.



Sondang Angrainin, Coordinatrice gouvernementale d'ISD et Directrice des négociations sur le commerce des services auprès du Ministère du Commerce, partage sa vision avec les parties prenantes du secteur des services lors d'un atelier dISD à Jakarta en 2013. © Indonesia Services Dialogue

Le secteur des services indonésien a décollé au cours des dix dernières années. Ce secteur génère environ 54% du PIB et absorbe près de 50% des emplois. Il est également celui qui présente la croissance la plus rapide de l'économie nationale, avec un taux de croissance annuel de 7% au cours des 10 dernières années, et la création de 400 000 emplois rien qu'en 2011, majoritairement dans des petites entreprises.

L'importance des services pour l'exportation va bien au-delà de l'exportation de services en tant que telle. La productivité globale et la compétitivité des exportations dépendent fortement de la performance du secteur des services. Les services représentent en moyenne 25% des intrants intermédiaires du secteur de production de biens de l'Indonésie. Par exemple, les intrants sous forme de services représentent 40% de la valeur des produits du bois.

Dans ce contexte, l'ITC travaille avec le milieu des affaires indonésien, le gouvernement et les partenaires académiques pour aider à organiser les entreprises de services et s'assurer qu'elles fassent entendre leurs voix dans le processus d'élaboration des politiques.

Le soutien de l'ITC est axé sur Indonesian Services Dialogue (ISD), l'organisme national pour le dialogue de haut niveau entre les parties prenantes des secteurs public et privé et sa version d'une coalition d'industries de services. L'ITC soutient la mise à jour du matériel de communication de l'ISD, notamment de son site internet. L'ITC collabore avec l'ISD et d'autres partenaires pour répertorier les organisations d'entreprises de la région Asie-Pacifique engagées spécifiquement envers le secteur des services et qui ont un intérêt dans la promotion du commerce des services et l'investissement dans ceux-ci.

Le projet devrait également documenter les meilleures pratiques de développement durable des institutions et l'engagement des parties prenantes des organisations d'entreprises de services. Ces informations pourront être utilisées non seulement par l'ISD mais aussi par des institutions similaires dans les PED de la région. On espère que cette ressource facilitera la première réunion régionale des coalitions d'industries de services en Asie-Pacifique plus tard cette année.

Un changement vers les services

Le secteur des services a été un acteur oublié dans l'économie indonésienne, a déclaré Chris Kantor, responsable entreprises de l'ISD et Vice-président de la Fédération indonésienne des employeurs et de la Chambre de commerce de l'Indonésie.

‘Les services doivent être intégrés dans la nouvelle approche stratégique pour la croissance économique, car les prix des matières premières sont maintenant plus bas pour un avenir prévisible et le secteur manufacturier sera nettement plus axé sur les services', a-t-il déclaré.

'Le secteur privé doit veiller davantage à ses intérêts dans une réglementation adéquate, la formation et l'importance des liens entre le secteur des services et l'agriculture, le secteur manufacturier et minier', selon M. Kantor.

‘Alors que le secteur privé est le leader naturel, l'idée de l'ISD est de réunir toutes les parties prenantes dans cette coalition', a-t-il ajouté. ‘Cela comprend les utilisateurs ainsi que les fournisseurs de services, les organismes de réglementation et les chercheurs pour aboutir à une discussion fondée sur des données probantes.’

'La stratégie de développement de l'Indonésie doit prendre en considération les liens entre les secteurs des services et la production de biens ainsi que les liens étroits entre les sous-secteurs de services', a déclaré Jose Rizal Damuri, Coordinateur académique de l'ISD et Chef de l'économie au Centre d'études stratégiques et internationales (voir illustration).

Dans les PED tels que l'Indonésie, on est de plus en plus persuadé que le changement vers un secteur des services solide est une manière efficace d'atteindre le développement social et économique, a déclaré Ian Birks, Président-Directeur général de la Table ronde des services d'Australie, qui soutien également l'ISD à travers l'ITC.

‘L'approche traditionnelle du développement passe par l'agriculture et l'exploitation minière, et finalement, après plusieurs années, l'économie des services se développe à partir de là', a-t-il ajouté. ‘De nombreux PED reconnaissent que le développement d'un secteur des services compétitif à l'échelle internationale est le meilleur moyen d'améliorer la performance de l'économie.’