Features

Le secteur des services à la Barbade: une nouvelle direction stratégique

30 avril 2014
ITC Nouvelles
Lisa R. Cummins, Directrice exécutive de BCSI, explique que faire correspondre des directives politiques avec un plan de développement bien organisé peut faire toute la différence lorsqu'on cherche à exploiter tout le potentiel du secteur des services.

La Directrice exécutive Lisa Cummins s'adresse aux membres de la BCSI. © BCSI

Le secteur des services dans les Caraïbes en général, et dans la Barbade en particulier, présente divers disfonctionnements. Le pays traverse la pire récession de son histoire récente. Le secteur des affaires a connu un ralentissement, et plusieurs fournisseurs font état de difficultés relatives à la croissance interne.

L'intégration économique régionale n'a pas évolué aussi bien que prévu, et des opportunités d'exportation restent inexploitées. Les économies de la région enregistrent une croissance inégale et la plupart des pays sont confrontés à une contraction économique.

La région, représentée par les États membres du CARIFORUM, a signé l'Accord de partenariat économique avec l'Union européenne en 2013, premier accord réciproque qui s'étend aux services. Cependant, les exportateurs de services de la région ne tirent pas profit des opportunités offertes par cet accord. Des négociations sont en cours en vue d'un accord réciproque avec le Canada, qui comprendra aussi les services. Or, la région, peu expérimentée dans l'utilisation de ces accords, a encore beaucoup à faire pour leur donner du sens. Dans ce contexte, la Coalition des industries de services de la Barbade (BCSI) cherche à aider le secteur des exportations.

À l'instar de plusieurs PED, il n'existe pas de politique cohérente axée sur les liens entre les secteurs de services, entre d'autres secteurs de production, entre les politiques publiques et privées et entre les biens sociaux et les politiques commerciales. Les mandats relatifs à l'éducation, par exemple, pourraient ne pas être en ligne avec le milieu des affaires en termes de compétences universitaires requises dans les industries axées sur les exportations.

Alors que les politiques commerciales sont axées sur l'accès aux marchés, il arrive souvent qu'une attention insuffisante soit portée aux certifications et accréditations internationales. Cette incohérence politique peut nuire aux PED et compromettre la croissance industrielle globale. Les services doivent être considérés comme la base de l'infrastructure économique sur laquelle les autres secteurs peuvent être développés.

Un cadre politique bien articulé qui apporte une cohérence et un plan de travail favorisant la collaboration et la coordination inter-agences et inter-secteurs, telle est l'ambition de la BCSI pour les prochaines années. Des décisions concernant l'orientation doivent être prises afin d'établir la manière d'exploiter le potentiel de nos industries de services et amener le commerce des services à un niveau susceptible de stimuler la croissance économique.

L'organisation doit travailler activement afin d'établir des corrélations entre les interventions en vue du développement du secteur privé, les politiques internes et les initiatives en faveur des exportations. Le point de départ de la BCSI a été l'identification des initiatives clé qui pourraient mener au résultat escompté de promotion des exportations tout en créant un secteur des services interne et une économie dynamiques.

La recette de l'assistance

Essentiellement, la première couche de ce que l'on appelle le modèle de la pyramide inversée est axée sur la création d'une industrie locale de services forte et diversifiée, prête à intégrer les marchés régionaux et mondiaux sur des bases solides. À ce stade, l'accent est mis sur le cycle de croissance du secteur domestique. Lorsque les entreprises atteignent le sommet de la pyramide et montrent qu'elles sont prêtes pour les marchés d'exportation, le programme offre une deuxième couche de soutien au développement à travers l'éducation et la formation, les analyses comparatives, l'identification des meilleures pratiques, le renforcement des capacités et les partenariats.

La BCSI participe actuellement à une série d'activités de formation et renforcement de capacités dans les secteurs de la santé et du bien-être, des énergies renouvelables, de la biotechnologie, de l’ingénierie mécanique, de la transcription médicale et de l'enseignement de l'anglais comme deuxième langue. Ces activités visent à créer une masse critique de fournisseurs de services qualifiés à l'échelle internationale capables de proposer des offres de haute qualité sur le marché interne, d'intégrer rapidement le marché des exportations et de fournir des services à l'économie dans son ensemble. Dans cette section de la pyramide, la Barbade se profile comme une destination pour un créneau de services spécialisés.

Le deuxième niveau crée une plateforme d'exportations d'entrée de gamme pour les entreprises, qui les forme à l'amélioration de la compétitivité, au maintien et à l'expansion de la part de marché.

De la promotion des exportations au renforcement des capacités

Historiquement, des efforts et des ressources considérables ont été déployés en faveur de la promotion des exportations. Cependant, la capacité des entreprises de soutenir cette orientation et utiliser de manière efficace les ressources allouées au marketing et à la distribution de services à l'échelle internationale doit être étayée par des services compétitifs, abordables et bien développés. Cela formera le noyau de l'offre de services de la BCSI.

La BCSI a aussi revu son soutien à l'adhésion. Ses interventions visent à établir des associations solides à ce niveau, et des programmes ont été développés afin de soutenir cet objectif. La BCSI fournit un soutien direct au renforcement des capacités, au développement des exportations, au développement de la formation professionnelle et à la sensibilisation afin d'aider à la création d'un groupe de professionnels formés à l'exportation.

Durant l'année dernière, plus de 120 personnes ont reçu une formation en services axés sur l'exportation, y compris en conception énergie-environnement, énergies renouvelables, massothérapie et conseil en management. Ce chiffre devrait augmenter pendant l'année à venir; les programmes de formation vont donc s'étendre afin d'inclure une série de nouveaux secteurs et de nouvelles compétences.

L'année prochaine, notre objectif sera de développer une série de nouveaux cours pour relever les compétences sur la base de l'étude menée par la BCSI en 2013 sur les services professionnels et les secteurs à haut potentiel de croissance. Cette identification est basée sur une analyse globale des secteurs à travers la recherche, la priorisation nationale des résultats de ces analyses et les compétences nécessaires à ces secteurs.

Il est temps pour la Barbade de dépasser la ligne de base qui l'a amenée à son niveau de développement actuel. Le moment est arrivé de tracer une trajectoire axée sur les politiques, qui évolue progressivement au sein de la chaîne de valeur afin de produire des services dont la demande est en augmentation ainsi que les services qui peuvent être développés dans le cadre déjà établi. Le pays doit établir les priorités pour le secteur des services, allouer les ressources nécessaires au développement et au soutien à la compétitivité et intégrer ces priorités dans un cadre politique global.

C'est pour cette raison que la BCSI est fière d'avoir dirigé la Stratégie nationale de développement du secteur de services pour la Barbade, avec le soutien du Secrétariat du Commonwealth. Premier instrument politique émanant du secteur privé, elle fournira:

  • un cadre global pour le développement du secteur de services domestiques;
  • la création d'une forte base de demande pour le développement du secteur de services domestiques;
  • l'intervention du développement du secteur basée sur la désagrégation des intrants du secteur;
  • l'amélioration des compétences des services;
  • la création de liens plus solides avec les secteurs de production; et
  • l'utilisation de cette montée en puissance en tant que plateforme de promotion des exportations.

La BCSI est en train de positionner le secteur des services de manière à transformer l'économie et notre manière de faire des affaires. L'organisation est prête à tracer une nouvelle direction et à jouer un nouveau rôle, plus énergique, pour conduire le secteur des services de la Barbade sur la voie de la croissance économique et du développement. Cela devrait créer de nouvelles opportunités pour les fournisseurs de services actuels et potentiels, créer des emplois et un nouveau secteur de services de classe mondiale qui fournit une plateforme pour l'exportation, l'augmentation de la productivité et une compétitivité à l'échelle mondiale.