Features

Full circle exchange autonomiser les femmes grâce au commerce

14 janvier 2013
ITC Nouvelles
Full Circle Exchange est une entreprise sociale qui se consacre à sortir les femmes de la pauvreté en les aidant à saisir les débouchés économiques durables qui s'offrent à elles. L'objectif est de créer des emplois et d'améliorer les revenus par l'accès à l'éducation, aux compétences professionnelles et aux marchés mondiaux. De nombreux projets innovants on vu le jour suite au WVEF de Chongqing, Chine, et à celui de Mexico.
Au cours de l'année écoulée, Full Circle Exchange a aidé 15 entreprises appartenant à des femmes à pénétrer le marché des États-Unis en faisant office de pôle d'entreprises et de distributeur auprès des gros détaillants, y compris Walmart et Macy's. Walmart a été reconnu en tant qu'acteur important de l'initiative de l'entreprise en faveur de l'autonomisation économique des femmes.

Cafetalera Lomas al Río au Costa Rica, un membre de l'Alliance internationale des femmes pour le café (IWCA), a vendu du café à Full Circle Exchange qui, en retour, a garanti sa distribution via la plate-forme e-commerce de Walmart et a organisé une vente à l'essai dans 200 magasins. Full Circle Exchange a l'intention d'élargir ses activités avec les membres de l'IWCA au cours de l'année à venir et escompte acheter davantage de café au réseau. Lors de la manifestation de Chongqing, Full Circle Exchange a aussi rencontré l'entreprise éthiopienne Salem's Design qui commercialise d'authentiques bijoux éthiopiens, des accessoires pour la maison et des cadeaux. Un voyage de suivi en Éthiopie lui a permis d'ouvrir de multiples points de distribution pour les produits de Salem.

Cette année, Katchy Kollection du Kenya a signé un protocole d'accord avec Full Circle Exchange et assisté au WVEF de Mexico afin d'élaborer une stratégie pour étendre son influence sur le marché des États-Unis. Katchy Kollection, une PME appartenant à des femmes qui crée et fabrique de beaux produits d'artisanat, a pour devise 'Jiamini', 'croyez en vous' en swahili et a intégré ce concept de la confiance en soi dans ses valeurs et principes directeurs de créativité, d'intégrité, de professionnalisme et de service à la clientèle.

Pendant son voyage en Afrique, Full Circle Exchange a aussi instauré un partenariat avec Gayaha Links, partenariat qui travaille à présent avec Walmart et Macy's. Gayaha Links est une entreprise artisanale rwandaise qui repose sur le principe de l'autonomisation économique des femmes par le biais du commerce équitable. Elle estime que l'autonomisation économique des femmes est à la base d'une paix et d'un développement durables au Rwanda. Sa PDG Joy Ndungutse est une artiste de talent doublée d'une femme d'affaires de renom, à la tête d'une entreprise innovante qui se concentre sur l'acquisition de compétences pour produire de l'artisanat de grande qualité et sophistiqué qui a tout à fait sa place sur les marchés internationaux.

À Chongqing, Full Circle Exchange a aussi rencontré Elizabeth Vazquez, PDG de F WEConnect International. La réunion a permis à Full Circle Exchange de devenir membre de WEConnect et de se joindre à une mission commerciale au Pérou avec l'organisation. Après une présentation par WEConnect, Full Circle Exchange a visité le centre de production de Fidenza Disegno pour constater la qualité de ses bijoux et rencontrer les femmes employées par l'entreprise. Après avoir passé du temps avec la Cheffe de l'exploitation Milagros Johansson, Full Circle Exchange et Fidenza Disegno ont créé ensemble la marque Isabella Lazarte pour Full Circle Exchange. Elle a été lancée sur Walmart. com et a été présentée à de multiples acheteurs par Johansson lors du WVEF de cette année à Mexico. Pour 2013 Full Circle Exchange prévoit d'amener sur le marché de quatre à six nouvelles entreprises appartenant à des femmes.

Arguant que les efforts de développement se sont à ce jour uniquement concentrés sur l'impact social en termes d'éducation, de soins de santé et de finances, Full Circle Exchange estime que le chaînon manquant de la stratégie est l'accès au marché des États-Unis. Une Plateforme est nécessaire, qui repose sur les travaux du WVEF et puisse appuyer les partenariats commerciaux stratégiques dans leurs efforts pour accéder aux marchés internationaux.