Features

Une boussole pour les exportations en Palestine

3 juillet 2015
ITC Nouvelles

Rihab Daqaweieh faisait partie du groupe de femmes et de femmes d'affaires de l'État de Palestine, de Mongolie, du Pérou, de l'Inde et de Papouasie- Nouvelle-Guinée dont les collections ont été présentées lors d'un défilé de mode au siège des Nations Unies à New York en septembre 2014. Pour Mme Daqaweieh – et son entreprise – l'événement et sa préparation ont été un tournant décisif: ses exportations ont plus que doublé depuis.

Lorsque la Stratégie nationale d'exportation (SNE) de la Palestine a été lancée a Ramallah le 1er juin, le gouvernement avait à l'esprit des propriétaires de PME tels que Mme Daqaweieh, puisqu'ils détiennent la clé de l'expansion du commerce palestinien.

Une feuille de route sur cinq ans pour accroitre les exportations palestiniennes, la SNE – présentée par Rami Hamdallah, Premier Ministre palestinien; Ibrahim Barham, Président du Centre de commerce de la Palestine (PalTrade); Arancha González, Directrice exécutive de l'ITC; et John Gatt-Rutter, représentant de l'Union européenne – cherche à favoriser le développement socio-économique et à mieux intégrer la Palestine dans l'économie mondiale. Elle établit des interventions spécifiques visant à renforcer la compétitivité de neuf secteurs et sous-secteurs clé d'exportation. De plus, elle fournit des conseils sur la manière d'améliorer l'environnement commercial afin de donner vie à la vision proposée par les auteurs de la stratégie: générer la prospérité grâce aux exportations en Palestine.

'Cette première stratégie d'exportation palestinienne est l'aboutissement d'un effort à l'échelle nationale' a déclaré M. Hamdallah. 'On s'attend à ce que la mise en place de cette stratégie d'exportation amène une croissance de 67% de l'ensemble des secteurs d'exportation au cours des cinq prochaines années, avec un taux annuel de croissance de 13%. Cela devrait élargir l'accès du pays aux matières premières, réduire le déficit commercial et la dépendance vis-à-vis du marché israélien en tant que principale destination des exportations palestiniennes.'

AUGMENTER LA PALETTE DES EXPORTATIONS

La stratégie propose des plans d'actions détaillés visant à étendre le commerce à de nouveaux produits et marchés – et à stimuler la création d'emplois – dans les secteurs et sous-secteurs prioritaires suivants: viande transformée; chaussures et cuir; fruits frais, légumes et herbes; mobilier; technologies de l’information et de la communication (TIC); huile d'olive; pierre et marbre; textiles et vêtements; et tourisme.

Pour assurer la pleine participation du secteur privé dans la transformation de l'économie palestinienne, la SNE comprend des stratégies intersectorielles pour gérer les contraintes liées à l'environnement commercial. Elle souligne en particulier le besoin d'un meilleur accès au financement, d'une meilleure gestion de la qualité et de l'information commerciale et une facilitation accrue des échanges.

'Le lancement de la SNE offre aux entreprises palestiniennes, aux décideurs politiques et aux partenaires internationaux un outil leur permettant de mieux utiliser le commerce comme une plateforme de croissance et de mettre le développement des PME au coeur de la future feuille de route économique', a affirmé Mme González de l'ITC. 'La stratégie identifie les secteurs qui pourraient permettre à la Palestine de renforcer sa compétitivité, offrant ainsi au peuple palestinien une plus grande interdépendance économique et un meilleur niveau de vie.'

La SNE a été approuvée officiellement par le Cabinet d'État palestinien en septembre 2014. Cette décision a également institué le Conseil d'exportation palestinien (PEC), une plateforme publique-privée créée pour administrer et assurer le suivi de la mise en oeuvre de la stratégie. Sous la direction du Ministre de l'Économie nationale et de PalTrade, le PEC, en étroite collaboration avec les donateurs et partenaires, devrait assurer une mise en oeuvre efficace des mesures établies dans la SNE.

Outil pour la construction d'un État

M. Gatt-Rutter a souligné le fait que la stratégie fournit le cadre pour l'augmentation des exportations palestiniennes grâce à la mise en oeuvre d'une série de mesures devant être appliquées par les autorités palestiniennes dans les secteurs prometteurs.

'Elle constitue également un puissant outil politique dans le processus de construction de l'État' a-t-il dit. 'Ce document identifie des cibles concrètes et des mesures visant à créer une économie solide et indépendante en tant que partie intégrante d'un État palestinien indépendant viable.'

Et à M. Barham de PalTrade d'ajouter: 'La contribution effective de la SNE au développement du commerce dépendra largement de la capacité de l'État de Palestine de planifier, mobiliser des ressources, coordonner des projets et assurer le suivi de leur mise en oeuvre à travers un effort conjoint des parties prenantes des secteurs public et privé.'

Cette stratégie a été élaborée sous la direction du Ministère de l'Économie nationale et de PalTrade, avec l'assistance technique et les conseils de l'ITC. L'UE a apporté un soutien financier à l'élaboration de la SNE dans le cadre de son Programme de diversification des échanges et de renforcement de la compétitivité.

Mme Daqaweieh et d'autres exportateurs palestiniens ont salué la nouvelle stratégie, et plusieurs d'entre eux visent de nouvelles opportunités au niveau international et national. Pour Mme Daqaweieh, membre du Forum des femmes entrepreneurs – Palestine, les EUA sont devenus le principal marché d'exportation pour ses vêtements, qui associent la broderie traditionnelle palestinienne à un design soigné et moderne.

Mais pour Mme Daqaweieh, les retombées nationales de ses exportations sont tout aussi importantes: elle emploie maintenant 120 femmes dans la région de Ramallah, offrant un revenu essentiel à leurs familles. On espère que la SNE permettra à d'autres femmes et hommes d'affaires de suivre l'exemple de Mme Daqaweieh et de surmonter les obstacles à l'exportation, favorisant ainsi la création d'emplois.