Features

Le pouvoir de la mode dans le développement

14 janvier 2015
ITC Nouvelles

L'autonomisation économique des femmes et la mode ont occupé les devants de la scène au cours d'un déjeuner organisé et dirigé par Arancha González, Directrice exécutive de l'ITC.

L'événement des femmes devenant autonomes grâce aux femmes était l'occasion d'exposer le travail des participantes au programme sur les femmes et le commerce de l'ITC. Des créatrices venant de l'Éthiopie, de l'Inde, de la Mongolie, de la Palestine, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et du Pérou ont collaboré avec le London College of Design et la Parson The New School of Design afin de préparer leurs collections.

L'événement co-dirigé par Gina Casar, Administratrice associée du PNUD, et Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU Femmes, a réuni plus de 250 personnes. Cherie Blair, épouse de l'ex-Premier Ministre du Royaume-Uni, Tony Blair, Ban Soon-taek, épouse du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et la top-modèle Cameron Russell, qui soutient activement les initiatives de l'ITC en faveur de l'autonomisation des femmes comptaient parmi les invitées de marque.

Renforcer les capacités et les connaissances

Durant son discours d'ouverture, Mme González a souligné le fait que de nombreuses personnes peuvent sous-estimer l'impact du secteur économique. 'L'industrie de la mode a un potentiel illimité de créer des emplois dans les chaines de valeur, ajouter de la valeur aux matières premières, développer l'ingéniosité et surmonter les barrières géographiques', a-t-elle dit. Les créatrices représentées lors du déjeuner, par exemple, emploient plus de 1 500 travailleurs répartis dans le monde entier.

Alors que les idées et la capacité de les mettre en oeuvre existent chez de nombreuses femmes entrepreneures dans les PED, il faut rapprocher ces dernières des marchés, a ajouté Mme González. 'Il s'agit de renforcer leurs capacités et connaissances pour leur permettre de comprendre l'industrie, créer des opportunités, élargir leurs bases de données clients et, grâce à leur réussite, créer plus d'emplois et de revenus dans leur pays natal', a-t-elle dit.