Press releases

Un laboratoire d’essais ouvre ses portes au Zimbabwe

5 janvier 2018
ITC Nouvelles
Un nouveau laboratoire agroalimentaire aidera les entreprises zimbabwéennes à devenir plus compétitives sur le marché mondial

Les entreprises opérant dans le secteur de l’alimentation et de l’agroalimentaire au Zimbabwe ont désormais accès à un nouveau laboratoire d’essai à la fine pointe de la technologie. Un Laboratoire d’éléments de trace de chromatographie, qui teste les produits alimentaires pour la sécurité et la qualité, a été dévoilé à l’Association de normalisation du Zimbabwe (SAZ). Le laboratoire aidera les entreprises à tester leurs produits en termes de sécurité et de qualité, afin qu’ils répondent aux normes internationales en matière d’exportation, ce qui leur donnera un avantage concurrentiel lors de l’exportation vers les marchés mondiaux.

Le laboratoire est le fruit d’un partenariat entre l’Union européenne, le Centre du commerce international (ITC) et la SAZ, dans le cadre des efforts visant à améliorer les normes nationales, l’assurance qualité et les infrastructures de test au Zimbabwe. Le laboratoire a été financé par l’Union européenne dans le cadre du Programme de développement du commerce et du secteur privé (TPSDP), géré par l’ITC. L’ITC a fait appel à des experts internationaux pour aider à la conception du laboratoire et fournir des formations aux techniciens de la SAZ sur l’utilisation correcte du laboratoire.

Lors de la cérémonie d’ouverture le 4 mai 2016 à Harare, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mike Bimha, le chef de la délégation de l’Union européenne au Zimbabwe, l’ambassadeur Philippe Van Damme, la Directrice générale de la SAZ, Mme Eve Gadzikwa, et M. Silencer Mapuranga, agent principal de la promotion du commerce à l’ITC, se sont exprimés.

Le ministre Bimha a affirmé : « Ce laboratoire sera utile aux organisations qui exporteront vers l’Union européenne, car elles pourront vérifier la conformité de leurs produits aux normes et spécifications établies. Cela favorisera en effet le commerce avec l’Union européenne dans le cadre des préférences commerciales accordées par le partenariat économique intérimaire. Cela profitera également aux organisations actives sur le continent, dans la région et localement. Cette initiative contribuera largement à assurer la sécurité et la qualité des produits alimentaires en ce qui concerne les importations et les exportations, ce qui va dans le sens de l’initiative du gouvernement visant à assurer la sécurité et la qualité des produits locaux et importés. »

L’ambassadeur Van Damme a déclaré : « Le laboratoire est un développement bienvenu dans le paysage de la qualité et des normes au Zimbabwe. Il peut aider le Zimbabwe à exporter une plus grande variété de produits et à améliorer l’acceptabilité de ces produits aux niveaux local, régional et international. »

Conforme aux normes internationales La gamme de services du laboratoire comprend des tests pour les vitamines, les aflatoxines et les résidus de pesticides dans les produits alimentaires. Le laboratoire doit être soumis à un processus d’accréditation afin que les rapports d’essais publiés par la SAZ soient reconnus à l’international.

Dans le cadre du même programme, l’ITC a fourni une assistance dans des domaines tels que la formation des formateurs aux normes de qualité, la sensibilisation sur l’importance des normes et l’assistance à la SAZ dans l’amélioration de ses services de normalisation et d’évaluation de la conformité. Dans ce contexte, le régime de certification du système de gestion de la santé et de la sécurité au travail de la SAZ a été accrédité par le système national d’accréditation Sud-africain. De telles certifications sont cruciales pour les entreprises qui souhaitent obtenir des permis d’exportation.

Ces activités sont destinées à accroître la compétitivité du secteur privé zimbabwéen sur le marché mondial et à permettre au pays de se conformer aux accords de partenariat, notamment l’Accord de partenariat économique intérimaire (I-APE) que le Zimbabwe a signé avec l’Union européenne.

Le programme TPSDP de l'Union européenne appuie la reprise économique du Zimbabwe, la diversification et la réduction de la pauvreté grâce au renforcement du secteur privé, des associations du secteur privé et des organisations intermédiaires. Le programme vise également à renforcer les capacités de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de l’APE intérimaire entre le Zimbabwe et l’Union européenne, y compris le ministère de l’Industrie et du Commerce.

À propos de l’ITC - L’ITC est l’agence conjointe de l'Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L'ITC soutient les petites et moyennes entreprises des pays en développement et des économies de transition pour les rendre plus compétitives sur les marchés mondiaux, participant ainsi au développement économique durable dans le cadre du programme Aide pour le commerce et des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Pour plus d’informations, consulter le site : www.intracen.org. Suivre l'ITC sur Twitter : @ITCnews

À propos de l’Association de normalisation du Zimbabwe - L’Association de normalisation du Zimbabwe (SAZ) facilite l’accès au marché pour les entreprises en fournissant des services d’essais en laboratoire pour les produits d’exportation à des niveaux accrédités et acceptés au niveau international. La mission de la SAZ est de faciliter le développement et l’utilisation des normes en vue d’améliorer la compétitivité du Zimbabwe et sauvegarder le bien-être des communautés.