Stories

L'Indice trimestriel de confiance des entreprises dévoilé au Zimbabwe

27 janvier 2016
ITC Nouvelles
Un nouvel outil pour aider les entreprises du Zimbabwe à libérer leur potentiel en matière de compétitivité et d'exportation.

(Harare) – Les entreprises du Zimbabwe disposent d'un nouvel outil avec le lancement de l'Indice trimestriel de confiance des entreprises (BCI). Le BCI est un indice économique composé qui mesure le degré d'optimisme ou de pessimisme des chefs d'entreprise à propos des perspectives pour leur société ou organisation. Il peut être utilisé comme outil pour prévoir les cycles économiques, fournir des informations qualitatives utiles pour suivre la situation économique actuelle, et fournir des préavis d'alertes concernant les points de retournement de l'activité économique.

Le CZI BCI a été développé par le Centre du commerce international (ITC) pour la Confédération des industries du Zimbabwe (CZI), afin de l'aider à faciliter la mise en œuvre de politiques nationales, de manière à libérer une croissance durable et stimuler la compétitivité des entreprises zimbabwéennes. L'Indice est financé par l'Union européenne, dans le cadre de son Programme de développement du commerce et du secteur privé (TPSDP) pour le Zimbabwe, et mis en œuvre par l'ITC.
Intervenant au lancement du BCI à l'hôtel Rainbow Towers, à Harare, le 7 octobre 2015, le Ministre de l'industrie et du commerce, M. Mike Bimha s'est félicité de la contribution de l'Indice au dialogue politique au Zimbabwe en le fondant sur des données factuelles. « L'étude du BCI est une étape décisive pour identifier et relever les défis associés au fait de faire des affaires, ce qui, à long terme, pourra libérer et fournir une compétitivité et une croissance durables pour l'ensemble de l'industrie du pays, et le secteur manufacturier en particulier. »

Pour M. Busisa Moyo, Président en exercice de la Confédération de l'industrie du Zimbabwe, et Administrateur de United Refineries Ltd., « L'Indice va permettre de faciliter la mise en œuvre de politiques nationales solides qui s'attaquent aux facteurs qui freinent l'environnement des affaires au Zimbabwe. Grâce au BCI, nous disposons à présent d'un outil de diagnostic qui va nous permettre de mesurer la confiance des cadres supérieurs à propos du climat des affaires, et ce quatre fois par an. Cela va renforcer le CZI qui va pouvoir fournir un retour à ses clients sur la base de preuves empiriques, et fournit un guide concret pour émettre des recommandations politiques. »

M. Marcos Vaena, Responsable pour la Compétitivité des entreprises au sein de l'ITC, a affirmé que l'Indice allait contribuer de manière significative à la réalisation des objectifs du TPSDP au Zimbabwe, en dotant le CZI des capacités à fournir les services pertinents aux entreprises de manufacture, et en les aidant à tirer avantage des opportunités d'affaires, commerciales et d'investissement offertes par l'Accord intérimaire de partenariat économique (iEPA). « L'Indice est un outil efficace pour mesurer le pouls du secteur manufacturier, renforcer l'autorité du CZI sur ce secteur, et faciliter la production de recommandations basées sur des données factuelles afin de nourrir le dialogue politique sur la compétitivité. »

Développé par l'ITC en partenariat avec le Professeur Christian Haedo de l'Université de Bologne, le BCI est inspiré de l'Indice japonais Tankan de confiance, utilisé par de nombreux pays pour établir des indicateurs similaires, tels que le BCI espagnol ou le IFO allemand. L'indice tient parfaitement compte des principales recommandations en matière de système harmonisé des études sur la tendance des affaires, formulées par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui encourage les associations de commerce à se doter d'un cadre normatif.

Lors d'une table ronde durant l'événement de lancement, les experts ont évalué les résultats de la première étude du BCI, portant sur la période de référence d'avril à juin 2015. Les participants à cet événement comprenaient des acteurs des secteurs privés de la manufacture et de la banque, ainsi que des représentants de la Banque de réserve du Zimbabwe, du Forum consultatif national du Zimbabwe sur les questions économiques, et de différents ministères du Gouvernement.

Indice des directeurs des achats 
Un Indice des directeurs des achats (PMI) a également été créé pour le CZI, fondé sur l'approche méthodologique du Markit Goup, qui établit des indicateurs de performance des directions dans plus de 30 pays, et sur celui de l'Institut de la gestion des approvisionnements basé depuis 1948 aux États-Unis.
M. Moyo explique : « Le PMI nous permet de suivre ou de vérifier la trajectoire des performances économiques sur une base trimestrielle, de manière à pouvoir recommander et mettre en œuvre des interventions pour améliorer la direction économique. »
Les résultats Le glissement trimestriel global du BCI pour la période de référence d'avril à juin 2015 était de -33,9 et le glissement annuel du BCI de -37,2, ce qui indique un faible niveau de confiance. Les entreprises montraient le niveau de confiance le plus bas comparé au même trimestre en 2014, une confiance moins basse pour le trimestre de référence, et encore moins basse pour le même trimestre en 2016. Cela suggère des perspectives d'avenir moins pessimistes. Les grandes entreprises de 100 employés ou plus sont celles qui font preuve de la confiance la plus faible, et en considérant les résultats par secteur, celui des textiles et de l'habillement montre les résultats les plus bas. Le seul indice de confiance positif observé émane de la région des Midlands, où les résultats rapportent un indice de 7,2 pour l'Indice de diffusion et de prévision, suggérant que les entreprises ont des perspectives positives pour 2016. En moyenne, les composants du BCI montrent que la majorité des entreprises font état d'une faible confiance vis-à-vis de la situation économique du pays, et d'une confiance positive en termes de profitabilité. Parmi ces composants, les moins négatifs concernent la profitabilité et l'investissement, dans cet ordre. On remarque donc un faible niveau de confiance dans l'économie au niveau national. Toutefois, la confiance est meilleure au niveau sectoriel, et elle est la meilleure au niveau institutionnel.

Tous les résultats des composants de l'Indice des directeurs des achats (PMI) étaient sous la barre des 50 pour le trimestre de référence, ce qui indique un déclin du secteur de la manufacture. Avec une valeur générale de 43,1, proche de seuil de récession à 42, il sera primordial d'observer les PMI pour la prochaine période de juillet à septembre, afin de déterminer si ce point se situe sur une courbe ascendante ou descendante. Les principaux éléments qui font chuter cet indice comprennent l'emploi à 38,4 et les carnets de commande à 39,1.

Mais ce ne sont là que les premiers résultats d'étude, la base de référence. Les tendances mesurées sur une période de temps raisonnable fourniront une image plus claire.
Notes à l'éditeur : À propos du Programme de développement du commerce et du secteur privé
Le TPSDP de l'Union européenne appuie la reprise économique du Zimbabwe, la diversification et la réduction de la pauvreté grâce au renforcement du secteur privé, des associations du secteur privé et des organisations intermédiaires. Le programme vise aussi à renforcer la capacité des tous les acteurs engagés dans la mise en œuvre de l'Accord intérimaire de partenariat économique (iEPA) entre le Zimbabwe et l'UE, inclus ceux du Ministère de l'industrie et du commerce.

À propos de la Confédération des industries du Zimbabwe
Le CZI représente le secteur de la manufacture du Zimbabwe, et constitue l'une des principales organisations intermédiaires dont les capacités ont été renforcées au travers du TPSDP, dans des domaines qui comprennent le développement d'indices de confiance du secteur privé, la gestion et l'interprétation de ces résultats.

À propos du Centre du commerce international

L'ITC est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L'ITC aide les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et les économies de transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux, contribuant ainsi à un développement économique durable dans le cadre du programme Aide pour le commerce et des Objectifs mondiaux pour un développement durable.

Contact de l'ITC :
Jarle Hetland
Responsable des médias
Tél : +41 22 730 0145
Mob : +41 79 582 9180
Courriel : hetland [at] intracen.org