Stories

R&D: la clé pour doper la compétitivité du commerce asiatique

3 octobre 2013
ITC Nouvelles
Les participants au Forum Public de l'OMC affirment que les économies asiatiques doivent investir davantage dans la recherche et développement technologiques afin d'augmenter leur compétitivité sur les marchés mondiaux

Selon les participants au Forum Public de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les pays en développement en Asie doivent investir plus de capital dans la recherche-développement (R&D) pour encourager l'entrepreneuriat et augmenter la compétitivité . 

Un message clé de la table ronde  ‘Promouvoir le renforcement des capacités technololgiques des économies d'Asie et accroître leur compétitivié commerciale’, qui a eu lieu le 3 octobre au siège de l'OMC à Genève, concernait l'augmentation du financement pour le développement de nouvelles technologies et le renforcement de la collaboration entre le milieu des affaires, les décideurs politiques et les institutions de recherche pour créer un environnement favorable à l'innovation.

Vijay Klantri, Vice Président, World Trade Centre (WTC) Mumbai, en a été le modérateur.

Selon Jayant Dasgupta, participant, Ambassadeur et représentant permanent de l'Inde auprès de l'OMC, les plus grands pays en développement tels que le Brésil, la Chine, l'Inde, le Mexique et L'Afrique australe, augmentent leurs dépenses en R&D. En Chine, le ration des dépenses intérieures brutes en R&D par rapport au produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 50% depuis 2002.

Investir en R&D est une manière de 'créer un environnement favorable à l'innovation', a-t-il dit. 'La meilleure manière de le faire, c'est d'être un lien synergique et proche entre les entreprises et les institutions de recherche'.

Une autre manière d'apporter de nouvelles technologies à un pays, c'est à travers l' investissement étranger direct, en forme d'installations de fabrication ou de franchises, ou simplement d'achat de nouvelles technologies, a affirmé M. Dasgupta. Afin que la nouvelle technologie soit utilisée de manière efficace, les gouvernements doivent s'assurer que les politiques en matière de commerce et d'investissement soutiennent l'entrepreneuriat et l'innovation.


Innovation technologique


L'innovation technologique est particulièrement importante pour les petites et moyennes entreprises (PME) car elles utilisent les technologies telles que les appareils mobiles, les sites web et les systèmes de paiement en ligne pour trouver des nouveaux marchés pour leurs produits et services, a déclaré Arancha González, Directrice exécutive du Centre du commerce international (ITC), lors de la discussion.

L'ITC permet aux PME de se connecter aux nouveaux marchés en utilisant différents types de technologie, a-t-elle dit. Des agriculteurs au Libéria et au Bénin, par exemple, utilisent des applications mobiles pour vendre leurs produits aux acheteurs lorsque les prix leur sont favorables. L'ITC a aussi travaillé avec des entreprises de technologie de l’information (TI) au Bangladesh pour créer des marchés virtuels, leur permettant de travailler avec des clients partout dans le monde.

'Notre expérience montre que l'innovation, c'est 10% avoir de bonnes idées, et 90% traduire ces idées en de solutions à long terme', a dit Mme González. 'La difficulté, c'est que les 90% restent à faire: traduire ces idées en de solutions à long terme. Nous travaillons sur ces 90%. Notre philosophie, c'est de nous assurer que ces solutions vont perdurer une fois que nos opérations sur les PME ou le secteur seront achevées.

Norhalim Yunus, Administrateur, Malaysian Technology Development Corporation (MTDC), a souligné que les pays doivent trouver de niches et développer des techonologies innovatrices qui leur conviennent.

'Comment peut-on innover et traiter nos problèmes sans imiter d'autres pays lorsque nous n'arrivons pas à suivre?', a demandé M. Yunus durant la discussion de la table ronde. ‘Tout d'abord, nous ne pouvons pas copier des autres. Notre innovation sera différente de autres car nous sommes tous à des stades différents de développement.'

Les décideurs politiques et les membres du milieu des affaires doivent collaborer pour créer un environnement qui fait l'éloge de l'entrepreneuriat. Il a ajouté que les universités et les institutions de recherche peuvent travailler afin d'identifier les besoins technologiques du pays et, une fois que la technologie est disponible, les entrepreneurs peuvent l'utiliser afin d'augmenter leur compétitivité.

Selon M. Jason Munyan, Expert associé des questions socioéconomiques de la Conférence des Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), cette collaboration entre différentes parties prenantes est la clé de la création d'une 'ville innovante'. Consommateurs et producteurs se connectent aux entreprises, institutions de d'appui et universitaires, et sont soutenus par les banques et société de capital-risque, pour développer des solutions technologiques leur permettant de se connecter aux chaînes de valeur mondiales, a-t-il dit.