Stories

Les PME exportatrices marocaines renforcent leurs capacités avec l’appui de l’ITC

18 octobre 2013
ITC Nouvelles
L’atelier de formation à Casablanca fait suite à l’atelier pilote qui a eu lieu en juin 2013 à Abidjan

La Chambre de commerce internationale du Maroc (ICC Maroc) abritera pendant trois jours à Casablanca, du 22 au 24 octobre, un atelier de formation avancée pour formateurs et juristes d’entreprises sur les contrats internationaux à l’export, les mécanismes de paiements internationaux et les Incoterms 2010 pour les petites et moyennes entreprises (PME).

Co-organisé par le Centre du commerce international (ITC) et ICC Maroc, en partenariat avec l’Institut africain de développement (IAD) de la Banque africaine de développement (BAD), ce séminaire de formation vise à contribuer à l’amélioration de l’environnement des affaires au Maroc et au renforcement de la compétitivité des exportations des entreprises marocaines.

Cet atelier fait partie du premier cycle de formation sur les instruments à l’export initié par l’ITC et la BAD et fait suite à l’atelier pilote organisé à Abidjan du 4 au 6 juin 2013.

La formation est basée sur une méthode d’apprentissage par expérience à travers des études de cas réels servant d’exercice de formation par les participants-formateurs. La particularité de ce séminaire réside dans l’évaluation finale qui servira à mesurer les capacités d’apprentissage des participants et de leur fournir un barème d’évaluation quant à leurs forces et faiblesses dans les différents domaines des instruments à l’export.

Cet atelier avancé est conçu pour les professionnels marocains en charge de former, de conseiller ou de promouvoir les meilleures pratiques à l’export pour les entreprises au Maroc, en particulier pour les PME.

Selon Dr Lassaad Lachaal, Economiste formateur en chef chargé à l’IAD : ‘Cet atelier correspond à la première phase pilote de formation et de renforcement des capacités initiée par l’IAD qui élargit son mandat au soutien du secteur privé en collaboration avec l’expertise du Centre du commerce international (ITC), organe de l’ONU et de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), basé à Genève’, a-t-il expliqué.

Dr Jean-François Bourque, Conseiller juridique principal à l’ITC, a insisté sur la pertinence de transmettre les dernières connaissances en matière de droit et de pratiques commerciales internationales pour les PME africaines, en renforçant les capacités de formation des institutions d’appui au commerce de la région et des chambres de commerce en premier lieu. Il a précisé que ‘les participants des institutions marocaines pourront acquérir les dernières connaissances sur les mécanismes de paiement et les pratiques commerciales, les dernières normes et derniers modèles de contrats commerciaux, une meilleure compréhension sur les dernières règles de vente et les demandes de garantie et les instruments financiers islamiques pour les entreprises marocaines et les PME en particulier.’

M. Torek Farhadi, Conseiller principal à l’ITC en accès aux financements, animera également une session de cours sur les instruments financiers islamiques pour les PME marocaines : ‘Nombreux sont ceux qui considèrent la banque islamique comme un alternative ou un complément intéressant à la banque traditionnelle. Certains fonds d’investissements en provenance des pays du Golfe ont pour obligation de ne participer qu’aux opérations qui sont conformes à la Sharia. Des aspects de la finance islamique peuvent présenter un attrait pour les micros, petites et moyennes entreprises dans le commerce.’