Stories

L'entrepreneuriat féminin au Maroc : perspectives de développement

21 janvier 2022
ITC Nouvelles

Des petites et moyennes entreprises et des coopératives du secteur agroalimentaire bénéficient de diagnostics pour diversifier leur offre de produits, accéder à de nouveaux marchés et renforcer leur intégration aux chaînes de valeur.

Un atelier pour la promotion et le développement de l’entreprenariat féminin au Maroc a récemment été organisé à Casablanca par le Centre du commerce international (ITC). 

Organisé dans le cadre du projet SheTrades Maroc, l’atelier avait pour objectif de présenter les résultats des diagnostics approfondis des 25 entreprises et coopératives sélectionnées et de discuter les contraintes et des opportunités d’export qui s’offrent aux petites entreprises et aux coopératives appartenant à des femmes.

Grâce aux diagnostics, les difficultés récurrentes auxquelles sont confrontées la plupart des entreprises ont été identifiées et une feuille de route a été élaborée afin d'accroître la compétitivité internationale de ces entreprises et de diversifier leur base d'exportation.

Le gestionnaire de projet, M. Mehdi Chaker, a déclaré : « Les diagnostics permettront à l’ITC de délivrer une assistance techniques ciblée et efficace qui permettra aux bénéficiaires de combler leurs lacunes et de renforcer leur compétitivité. Dans une seconde étape le projet accompagnera les PME et coopératives dans la prospection de clients sur les marchés européens et canadien ».

L’experte nationale a présenté les principaux défis identifiés parmi lesquels on retrouve l’évolution accélérée des tendances et des exigences des marchés national et international, l’accès difficile au financement, la petite taille des entreprises et les capacités d’offre limitées.

L’experte a conclu son intervention en mettant l’accent sur les besoins clés exprimés par les petites entreprises et les coopératives, en termes d’accompagnement et de formation, et a présenté des recommandations quant à un plan d’action commun. Dont notamment, le renforcement des capacités managériales ; l’accompagnement pour les certifications ; la participation aux foires et salons ; et des études de marchés ciblés.

Le projet SheTrades Maroc prévoit des formations et des sessions de coaching dans des domaines tels que les procédures de commerce international, la gestion de la qualité et de l’emballage, la certification, le marketing à l’export et la conformité aux normes internationales.

A signaler que cet atelier a été l’occasion pour les Institutions d’appui au commerce partenaires de présenter également leurs outils et services d’appui aux entreprises, tout en proposant quelques axes d’amélioration des services proposés.

Dans ce contexte, la représentante de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX) a lancé un appel aux coopératives pour rejoindre l’Association, tout en mettant l’accent sur les services d’appui proposés par l’Association, notamment l’organisation de forums et de réunions de networking et de formations dans divers domaines.

SheTrades Maroc permettra aux entreprises bénéficiaires de prospecter des nouveaux marchés et de se connecter à des acheteurs potentiels en Europe et au Canada.  Dans cette optique, les participants à l’atelier ont assisté à deux sessions de formation et d’information sur les procédures de commerce extérieur des produits agroalimentaires et sur les tendances du commerce international dans ce secteur.

Le plan de travail pour le premier semestre 2022 a été présenté à l’issue de cette séance.

« Le plan de travail aidera les entreprises et coopératives marocaines à diversifier leurs sources d’approvisionnement, accroitre leurs opportunités de business et, par la suite, contribuera la création de nouveaux emplois, notamment dans des régions reculées du Maroc », déclarait M. Bellahcen, Directeur de l’ASMEX.

Le projet SheTrades Maroc

Le projet SheTrades Maroc, initié en septembre 2020, est mis en œuvre par Le Centre du commerce international (ITC), en collaboration avec le ministère de l’Industrie et du Commerce du Maroc, et l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE). Le projet est financé par La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), la Banque islamique de développement (BID) et le Bureau de promotion du commerce Canada (TFO Canada).