Stories

La huitième Conférence ministérielle de l’OMC s’ouvre sur les résultats positifs et une mise en garde contre les risques de stagnation

16 décembre 2011
ITC Nouvelles

La huitième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a considéré l’adhésion de la Russie et l’accord historique qui ouvre à la concurrence internationale les marchés publics totalisant 100 milliards de dollars E.-U., comme deux étapes positives majeures du système commercial multilatéral. Dans son discours inaugural de la Conférence ministérielle, Patricia R. Francis, Directrice exécutive du Centre du commerce international (ITC), a souligné que l’adhésion au multilatéralisme reste forte.

La réunion de trois jours organisée à Genève à compter du 15 décembre, s’est ouverte avec la déclaration des dirigeants selon laquelle l’avancement des négociations sur le cycle de Doha passe impérativement par un changement dans la façon de conduire ces négociations. Pascal Lamy, Directeur général de l’ITC, a invité les principaux gouvernements à faire preuve de leadership et de courage politique pour agir ensemble en faveur de la poursuite de l’ouverture du commerce et à accorder une place centrale aux intérêts et aux besoins des pays pauvres.

Lors de la séance inaugurale, M. Lamy a déclaré aux Ministres: 'Je pense que nous ne pouvons plus faire l’autruche'. Nous devons comprendre les causes profondes empêchant de parvenir à un accord. Comment aller de l’avant? Il faut procéder pas à pas, en faisant progressivement avancer certains volets de l’ADD qui sont prêts et en repensant ceux dans lesquels les divergences restent plus marquées.'

Les négociations, qui ont démarré il y a une dizaine d’années, ont achoppé car les pays industrialisés demandent un accès plus large aux marchés des pays en développement et cela a entraîné des désaccords relatifs à la protection des fermiers des économies riches. Alors que la réunion ne prévoit aucune négociation du cycle de Doha, les Ministres ont discuté des négociations sur le commerce mondial, reportées jusqu’en 2013 après l’élection présidentielle américaine.

Le Président du Conseil général de l’OMC entend produire un document demandant aux Ministres de fournir des 'orientations politiques' pour le cycle de Doha, le système commercial multilatéral et l’OMC, et le commerce et le développement.

'Les leaders d’opinion populaires estiment qu’il y a un manque de volonté politique de faire avancer le système commercial multilatéral,' a déclaré, lors de la séance d’ouverture, Patricia Francis, Directrice de l’ITC. 'Alors que le monde se transforme à un rythme de plus en plus rapide, la dynamique nécessite une nouvelle façon de répondre pour dissiper la méfiance et forger un consensus sur les mesures de politique commerciale qui contribuent à la réalisation de nos objectifs de développement.'

Le cycle de Doha a fortement contribué à l’agenda du commerce et du développement, a déclaré Patricia R. Francis, Directrice exécutive de l’ITC, dans son discours d’ouverture de la huitième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Mme Francis a souligné que l’Aide pour le commerce compte désormais pour près d’un tiers des engagements d’aide globale qui incluent l’initiative de Cadre intégré renforcé de l’OMC en faveur des pays les moins avancés.

'Alors que le Centre du commerce international ne couvre pas l’intégralité de l’agenda de l’Aide pour le commerce, nous avons été la force motrice de l’intégration du secteur privé et des femmes dans le débat,' a-t-elle déclaré.

Durant la séance plénière du 16 décembre, Anabel Gonzalez, Ministre des Affaires étrangères du Costa Rica, a préconisé l’adoption d’une approche pragmatique. L’OMC doit aller de l’avant dans les secteurs qui bénéficient à l’ensemble des membres, tels que la facilitation du commerce, et examiner d’autres manières de progresser, incluant une approche plurilatérale.

Les Ministres ont également prévenu qu’alors que les économies vacillent sous l’effet de la crise des dettes souveraines, la situation générale est à la montée du protectionnisme. Un groupe de 20 pays en développement a publié une déclaration exprimant une 'profonde inquiétude inspirée par la montée du protectionnisme dans les échanges agricoles.' Chen Deming, Ministre chinois du commerce, a déclaré qu’il prévoyait 'que les tendances protectionnistes s’accentueraient en 2012.'

Les Ministres ont déclaré que les points saillants de la conférence sont l’adhésion à l’OMC de trois nouveaux membres – Russie, Samoa et Monténégro – et la conclusion réussie d’un Accord révisé sur les marchés publics le 15 décembre. L’ITC a fourni une assistance au Samoa durant son processus d’adhésion et Mme Francis s’exprimera durant la cérémonie d’adhésion.

'Dans un environnement macro-économique difficile qui se détériore, avec un peu de volonté, de détermination et beaucoup de travail, on peut y arriver", a déclaré Pascal Lamy lors d'une conférence de presse.