Press releases

Évaluer les conséquences de la COVID-19 sur les PME et se préparer à la nouvelle normalité

22 juin 2020
ITC Nouvelles
• Les Perspectives de compétitivité des PME 2020 du Centre du commerce international révèlent de profondes perturbations dans les chaînes d’approvisionnement mondiales
• Les pertes mondiales d’exportations manufacturières dues à l’immobilisation des trois pôles de la chaîne d’approvisionnement mondiale à savoir la Chine, l’UE et les États-Unis, s’élèveront à $126 milliards en 2020
• Près de 55 % des PME déclarent que leurs activités ont été fortement affectées par la pandémie

(Genève) - Le nouveau coronavirus, COVID-19, a de graves conséquences pour le commerce mondial et les entreprises qui l'animent. Alors que les États sont à diverses phases de confinement ou de relâchement des mesures de confinement, il devient évident que le virus a particulièrement touché les petites et moyennes entreprises (PME).

Publiée aujourd'hui (22 juin), l'édition 2020 des Perspectives de compétitivité des PME 2020  du  Centre du commerce international révèlent à quel point les PME et les chaînes d'approvisionnement mondiales ont été mises à rude épreuve par la pandémie de la COVID-19, qui a également bouleversé le commerce international.

La Directrice exécutive par intérim de l'ITC a déclaré : « La pandémie de la COVID-19 a été à la fois une crise sanitaire et économique. Elle a présenté un certain nombre de défis pour les PME et les chaînes d'approvisionnement mondiales. Le rapport des Perspectives de compétitivité des PME 2020 de l'ITC analyse les conséquences de la COVID-19 sur les PME, les chaînes d'approvisionnement internationales et le commerce tout en soulignant les actions visant à renforcer la résilience des PME étant donné qu'elles continueront d'être des paratonnerres pour la croissance future et pour atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies ».

Et d'ajouter : « Le rapport fournit un guide pour les entreprises, les décideurs politiques et les organismes de soutien aux entreprises sur la manière de déployer des stratégies de rétablissement postpandémique. Il vise à aider les écosystèmes des PME à surmonter la crise et à se préparer à la nouvelle normalité, en soulignant la nécessité d'un commerce et d'un leadership résilients, durables et inclusifs ».

Si la plupart des pays ont connu une certaine forme de confinement, les conclusions  des Perspectives de compétitivité des PME soulignent que le confinement en Chine, dans l'Union européenne et aux États-Unis a eu de très fortes répercussions sur le commerce. Ensemble, ces trois économies représentent 63 % des importations de la chaîne d'approvisionnement mondiale et 64 % des exportations de la chaîne d'approvisionnement. Le rapport estime que la perturbation mondiale de ces centres de fabrication occasionnera $126 milliards de pertes en 2020.

Cette perturbation n'est pas allée sans conséquences pour les pays en développement. Les Perspectives de compétitivité des PME prévoient que les exportateurs africains vont perdre plus de $2,4 milliards dans les exportations mondiales de la chaîne d'approvisionnement industrielle en raison des fermetures d'usines en Chine, dans l'UE et aux États-Unis. Ces pertes pour la plupart, plus de 70 %, sont dues à la perturbation temporaire des liens entre les chaînes d'approvisionnement avec l'UE.

En s'appuyant sur les données recueillies dans le cadre de l'enquête de l'ITC sur les répercussions de la COVID-19 sur les entreprises, réalisée au cours des premiers mois de la pandémie, la publication phare Perspectives de compétitivité des PME constate  que plus de 55 % de toutes les entreprises ont été fortement touchées par la pandémie.

Deux tiers des micros et petites entreprises ont déclaré que la crise avait fortement affecté leurs activités commerciales, contre 40 % des grandes entreprises. Un cinquième des PME ont déclaré qu'elles risquaient de fermer définitivement dans les trois mois.

Les entreprises du secteur des services sont les plus durement touchées par la COVID-19, en particulier celles qui fournissent des services d'hébergement et de restauration. 76 % des entreprises interrogées fournissant de tels services ont déclaré que le confinement total ou partiel avait fortement affecté leurs activités.

Dans le même temps, le rapport constate que les interdictions d'exportation et autres restrictions couvrent 73 % du commerce mondial des produits liés à la COVID-19. Au total, 93 pays appliquent des mesures temporaires d'exportation liées au virus, notamment des interdictions ou des restrictions d'exportation de produits médicaux, mais aussi de denrées alimentaires. Ces restrictions à l'exportation varient selon les régions. Peu de pays africains, par exemple, ont mis en place des restrictions à l'exportation d'équipements médicaux liés à la COVID-19, pour la simple raison qu'ils ne fabriquent pas ces produits eux-mêmes.

À l'inverse, le rapport constate que 105 pays appliquent des mesures temporaires sur les importations des produits liés à la COVID-19. Presque toutes ces mesures visent à faciliter l'accès aux fournitures médicales ou aux aliments essentiels, et les trois quarts des pays développés ont supprimé ou réduit les droits de douane sur les produits médicaux depuis le début de la crise. Seuls 46 % des pays en développement et 18 % des pays les moins avancés ont pris des mesures similaires.

Adaptation à la « nouvelle normalité »

En plus de fournir un aperçu des réponses apportées par les gouvernements et les entreprises pour surmonter la crise, les Perspectives de compétitivité des PME 2020 formulent des suggestions aux entreprises, aux institutions de soutien aux entreprises et aux décideurs politiques sur la manière de s'adapter à la « nouvelle normalité » dans la période à venir.

Le rapport souligne quatre thèmes prioritaires : la nécessité de renforcer la résilience des PME pour qu'elles puissent résister aux chocs futurs ; la nécessité d'intensifier les efforts pour aider les PME à passer au numérique ; la nécessité de rendre les chaînes d'approvisionnement plus ouvertes et inclusives ; et la nécessité de profiter de la crise pour rendre les entreprises du monde entier davantage orientées vers la durabilité et le respect de l'Environnement.

Les Perspectives de compétitivité des PME suggèrent que les grandes entreprises devraient envisager d'injecter un plus grand capital social dans les chaînes d'approvisionnement mondiales une fois la pandémie passée. Plus précisément, le rapport suggère que les grandes entreprises repensent leur approche de la collaboration et du partage des coûts avec les PME afin de garantir une répartition plus équitable des risques et des coûts en période de crise. Selon le rapport, cela garantirait une plus grande confiance mutuelle, mais permettrait également aux petites et grandes entreprises de résister et de réagir aux crises futures.

Le rapport appelle également à une plus grande collaboration nationale et internationale pour s'adapter aux nouvelles normes et réglementations qui résulteront inéluctablement de la pandémie de la COVID-19. Il s'agit notamment des nouvelles exigences du marché, telles que les normes de qualité, de sécurité alimentaire ou des exigences en matière de santé et de sécurité, mais également des normes et réglementations couvrant la sécurité, la résilience et la gestion des risques.

Grandes lignes

Le rapport présente 85 profils de pays spécialement adaptés pour cette édition. Ils fournissent une prévision détaillée de la manière dont le confinement en Chine, en Europe et aux États-Unis affectera les chaînes d'approvisionnement internationales.

Huit études de cas présentées dans le rapport montrent la manière dont l'ITC a travaillé avec les entreprises, les organisations de soutien aux entreprises et les gouvernements en réponse à la pandémie de COVID-19 et les efforts qu'ils ont fournis pour minimiser ses répercussions. Les pays figurant dans ces études de cas sont le Bhoutan, la Chine, la Gambie, la Guinée, le Myanmar et l'Ouganda.

Le rapport comprend également une importante contribution de Wamkele Mene, le nouveau secrétaire général du Secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine. Il présente un nouveau modèle de croissance économique en Afrique dans un monde postpandémique.

Notes à l'attention de l'éditeur :

Les pays et territoires suivants sont présentés dans l'index des profils pays de compétitivité : l'Antigua-et-Barbuda ; l'Argentine ; l'Arménie ; l'Australie ; l'Autriche ; l'Azerbaïdjan ; la Barbade ; la Belgique ; le Belize ; le Bénin ; la Bosnie-Herzégovine ; le Brésil ; la Bulgarie ; le Burkina Faso ; le Canada ; le Chili ; la Chine ; le Costa Rica ; la Croatie; Chypre ; la Tchéquie ; le Danemark ; l'Équateur ; El Salvador ; l'Estonie ; l'Eswatini ; la Finlande ; la France ; la Géorgie ; l'Allemagne ; la Grèce ; le Guatemala ; la RAS de Hong Kong ; la Hongrie ; l'Islande ; l'Inde ; l'Irlande ; Israël ; l'Italie ; le Japon ; le Kazakhstan ; le Kirghizistan ; la Lettonie ; la Lituanie ; le Luxembourg ; la RAS de Macao ; Madagascar ; la Malaisie ; Malte ; Maurice ; le Mexique ; le Maroc ; le Mozambique ; la Namibie ; les Pays-Bas ; la Nouvelle-Zélande ; le Nigéria ; la Macédoine du Nord ; la Norvège ; le Paraguay ; le Pérou ; les Philippines ; la Pologne ; le Portugal ; la République de Corée ; la Roumanie ; la Fédération de Russie ; l'Arabie Saoudite ; le Sénégal ; la Serbie; Singapour ; la Slovaquie ; la Slovénie ; l'Afrique du Sud ; l'Espagne ; la Suède ; la Suisse ; le Tadjikistan ; la Thaïlande ; la Turquie ; le Royaume-Uni ; les États-Unis d'Amérique ; l'Uruguay ; la Zambie, et le Zimbabwe.

Si vous avez des questions ou souhaitez mener une discussion concernant les Perspectives de compétitivité des PME 2020 avec Dorothy Tembo, la Directrice exécutive par intérim de l'ITC ou Marion Jansen, économiste en chef et directrice Développement des marchés de l'ITC, prenez attache avec Jarle Hetland, responsable des médias de l'ITC.

Pour plus d'informations sur les Perspectives de compétitivité des PME, consulter le site :www.intracen.org/smeco

Une copie numérique des Perspectives de la compétitivité des PME 2020 - COVID-19 : Le Grand confinement et ses répercussions sur les petites entreprises peut être téléchargée ici : http://www.intracen.org/publication/smeco2020/

À propos du Centre du commerce international - Le Centre du commerce international est l'agence conjointe de l'Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L'ITC aide les petites et moyennes entreprises des économies en développement et en transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux, contribuant ainsi au développement économique durable dans le cadre du programme d'aide au commerce et des objectifs de développement durable des Nations Unies.

Pour plus d'informations, consulter www.intracen.org.

Suivez l'ITC sur Twitter | Facebook | LinkedIn | Instagram | Flickr

Jarle Hetland, Responsable des médias

Centre du commerce international

Tél : +41 22 730 0145

Mob : +41 79 582 9180

E-mail : hetland [at] intracen.org