Stories

Avec l’adhésion du Samoa à l’OMC, l’aide de l’ITC est reconnue

17 décembre 2011
ITC Nouvelles

L’adhésion du Samoa à l’OMC est une étape essentielle dans l’accélération de la croissance économique de cette nation du Pacifique et l’amélioration de la prospérité de sa population, ont déclaré les fonctionnaires samoans à Genève plus tôt aujourd’hui, alors que l’OMC acceptait son 156ème membre. Pascal Lamy, Directeur général de l’OMC, a remercié l’ITC pour l’aide fournie durant les négociations d’adhésion du Samoa et les préparatifs de l’adhésion.

Mais l’entrée à l’OMC n’est qu’une première étape: le pays doit tirer parti de l’accès récent aux marchés, a déclaré au début de cette semaine S. E. M. Fonotoe Lauofo, vice-Premier ministre.

Le soutien à l’adhésion à l’OMC n’est qu’un élément du portefeuille de l’OMC pour aider les pays les moins avancés à intégrer le système commercial multilatéral. 'L’approche de l’ITC consiste à aider les PME afin qu’elles puissent tirer parti des opportunités d’accès aux marchés découlant de l’adhésion à l’OMC,' a déclaré Mme Patricia Francis, Directrice exécutive de l’ITC.

'Il est important de faire avancer le pays pour qu’il s’aligne sur tous les autres pays,' a déclaré M. Muagututagata Peter Ahhim, Ministre associé du commerce, de l’industrie et de l’emploi du Samoa. 'Après 13 ans de délibérations, le moment est enfin arrivé.' Le pays a beaucoup progressé depuis l’époque où les tarifs douaniers étaient supérieurs à 60% dans les années 1990, a-t-il déclaré. La baisse des tarifs douaniers à près de 10% aujourd’hui a constitué la première étape vers l’admission à l’OMC. Un des principaux résultats des négociations d’adhésion à l’OMC est que ce niveau n’a pas à être davantage réduit dans l’immédiat, a déclaré Nella Tavita-Levy, qui a coordonné les négociations d’adhésion du Samoa au cours des dix dernières années.

Alors que le pays a bénéficié de niveaux tarifaires préférentiels auprès de ses principaux partenaires commerciaux, il aurait dû perdre ces concessions unilatérales en sortant de la catégorie des PMA en 2014. En adhérant à l’OMC, il conservera ce traitement préférentiel. Les conditions seront les mêmes pour tous,' assure Mme Tavita-Levy. 'Nous ne dépendrons plus des concessions unilatérales.'

L’adhésion à l’OMC garantira automatiquement le traitement selon la clause de la nation la plus favorisée aux 155 Membres de l’Organisation, incluant les marchés qui étaient pratiquement fermés à Samoa jusqu’alors. 'Ils seront en mesure de se diversifier et de devenir moins tributaires de leurs partenaires commerciaux actuels,' a déclaré Jean-Sébastien Roure, en charge de l’assistance de l’ITC durant le processus d’adhésion du Samoa.

L’ITC a aidé Samoa à préparer son adhésion en facilitant le dialogue entre le secteur privé et les négociateurs gouvernementaux afin de garantir la prise en compte des intérêts du secteur privé durant le processus d’adhésion. 'Certains membres du monde des affaires ont exprimé une certaine inquiétude quant aux répercussions de l’adhésion [à l’OMC] sur les entreprises de Samoa, sur leur capacité à soutenir la concurrence,' a déclaré M. Sili Epa Tuioti, membre du conseil d’administration de la Chambre de commerce du Samoa. Le soutien de l’ITC a permis d’atténuer ces craintes en permettant aux milieux d’affaires de tirer les leçons de l’expérience d’autres PMA ayant adhéré à l’OMC et en laissant s’exprimer la voix du monde des affaires afin d’influencer la position de négociation du gouvernement, a-t-il dit. Il a ajouté que l’impact du soutien de l’ITC va bien au-delà de l’adhésion, les canaux de communication entre le monde des affaires et les responsables des politiques commerciales au sein du gouvernement ayant été établis. 'Nous avons bien fait d’investir des ressources dans le renforcement du dialogue,' a-t-il déclaré. Le gouvernement a désormais pris l’habitude de 'consulter le secteur privé pour avoir son avis sur la politique,' a-t-il ajouté.

Récolter les bénéfices de l’adhésion

L’aide de l’ITC va au-delà de l’accession du Samoa à l’OMC. A présent, l’accent va être mis sur l’identification des moyens pour le Samoa de tirer parti de son accession à l’OMC. Nous devons trouver les niches pour lesquelles nous sommes les plus compétitifs,' a déclaré M. Tuioti. 'Les opportunités ne viendront pas du marché de masse mais des produits de niche à valeur ajoutée,' a-t-il ajouté en prenant l’exemple de l’agriculture biologique.

L’ITC a aidé Samoa à élaborer une Stratégie de développement du secteur des fruits et légumes afin d’identifier les segments de marché offrant le plus fort potentiel d’exportation. Il a également aidé les petites et moyennes entreprises du secteur agro-alimentaire à améliorer leurs capacités d’exportation en créant des systèmes ISO de management de la sécurité des denrées alimentaires, qui sont une exigence majeure de nombreux marchés d’exportation. Les projets ont été financés par l’Union européenne. L’adhésion à l’OMC a également une valeur symbolique car elle améliore l’image nationale et profite au secteur touristique, a déclaré Oli Ah Mih, membre du Conseil d’administration de l’Association des hôtels du Samoa et propriétaire d’un hôtel de 70 chambres dans la capitale Apia. En tant qu’importateur, il a également salué la pression exercée, dans les années 1990, par l’OMC sur le gouvernement en vue de réduire les tarifs douaniers sur les importations avant le démarrage des négociations. 'Autrefois, le gouvernement considérait les droits de douane comme un outil de production de recettes,' a-t-il déclaré. 'Les choses ont changé.'

Après l’accession du Samoa et de Vanuatu cette année, 10 PMA en sont encore au procession d’accession: Afghanistan, Bhoutan, Comores, Ethiopie, Guinée équatoriale, Liberia, RPD lao, Sao-Tomé-et-Principe, Soudan et Yémen. Le Conseil général de l’OMC a reconnu la contribution de l’ITC au processus d’accession. Les PMA sont le plus grand nombre de pays en dehors du système commercial multilatéral.

Entre-temps, le Samoa s’apprête à travailler dur pour tirer le meilleur parti de son adhésion, a dit le vice-Premier ministre. Le pays n’entend pas rester sur la touche mais compte participer activement aux discussions au sein de l’OMC, a déclaré jeudi M. Lauofo à ses collègues ministres de PMA. 'Après 13 ans de négociations, la question évidente qui se pose concerne la façon dont l’adhésion tant convoitée à ce système fondé sur les règles servira nos intérêts,' a-t-il dit.