Features

Une stratégie de soutien au développement dans le Pacifique

1 octobre 2013
ITC Nouvelles
Exposer les défis et le potentiel d'accroissement du commerce des économies du Pacifique.

Trente jeunes participants en formation de l'île Moturiki utilisent des techniques traditionnelles et des matériaux locaux pour construire des 'bures' (abris au style local) pour une destination de tourisme écologique. © Organisation du tourisme du Pacifique Sud

Le commerce effectif dans le Pacifique est rendu difficile par la nature isolée des îles, qui pose plusieurs problèmes et limite les bénéfices qu'elles pourraient tirer des accords commerciaux régionaux et mondiaux.

Les pays des îles du Pacifique sont non seulement petits, mais isolés des marchés les plus importants. En matière de commerce, c'est une conjonction difficile, puisque la taille et la distance du marché déterminent en général les prix, et influencent la compétitivité du pays. Pour tirer profit du peu d'opportunités qui peuvent surmonter la double difficulté liée à la taille et à l'isolation, la capacité commerciale des économies des îles du Pacifique doit être particulièrement innovatrice et résiliente. Dans un contexte où les ressources sont limitées et concentrées, l'APC peut aider à combler la lacune entre le besoin de capacités et de nouveaux investissements, et à surmonter les obstacles au commerce.

Pour les économies des petites îles, une approche coordonnée d'APC a le potentiel de répondre aux contraintes du côté de l'offre ainsi que d'aider à augmenter l'exportation de biens et services, permettant aux îles du Pacifique de participer aux chaînes de valeur régionales et mondiales.

La première stratégie d'APC a été développée en 2009 et s'est montrée un outil précieux pour la mobilisation de ressources. Elle a servi depuis comme un guide pour la priorisation des besoins par rapport aux ressources disponibles et pour la mise en œuvre de programmes régionaux d'APC.

La région du Pacifique est en train de revoir sa stratégie d'APC et de préparer une stratégie modifiée pour 2013-2017. Elle mentionnera les actuelles priorités de la région et sera périodiquement mise à jour de manière à tenir compte des nouveaux mandats, des adaptations aux interventions, et du changement du paysage commercial.

La stratégie comprend des politiques substantielles soulignant les difficultés et établissant le potentiel d'augmentation des échanges commerciaux pour les économies du Pacifique. Elle vise à parvenir à un consensus sur les priorités pour assurer la croissance et une plus grande diversification de l'économie régionale. Le but ultime de cette stratégie est de poser les contours d'une approche cohérente de la mobilisation des ressources, qui envoie un message fort aux investisseurs et aux partenaires de développement internationaux, affirmant que la région est clairement consciente de ses besoins et du fait qu'elle peut coordonner les ressources existantes et à venir pour le commerce et l'investissement.

La stratégie révisée d'APC du Pacifique cherche à faciliter l'expansion du commerce dans la région à travers quatre objectif spécifiques: améliorer l'infrastructure commerciale, augmenter la capacité de production pour le commerce, promouvoir l'adaptation liée au commerce et améliorer la capacité institutionnelle pour la formulation de politiques et règlements. Les principaux objectifs d'amélioration de l'infrastructure liée au commerce et d'augmentation de la capacité de production pour le commerce seront prioritaires afin d'affronter les obstacles qui nuisent à la capacité de la région d'augmenter sa compétitivité, de réduire les lacunes et augmenter les opportunités bénéfiques offertes par les accords d'intégration régionale.

Les économies et les partenaires du développement du Pacifique le reconnaissent: pour que la région ait une réelle chance d'intégrer effectivement le système commercial mondial, il lui faut une stratégie d'APC qui donne la priorité aux objectifs et interventions immédiats d'APC.

Le développement de l'infrastructure dans la région en appui au commerce interne et externe est devenu la plus grande priorité. Le coût élevé du transport international rend plusieurs exportations non compétitives, et les lacunes dans l'infrastructure interne augmente le coût des marchandises à la frontière. L'impact des catastrophes naturelles et du changement climatique sur les infrastructures liées au commerce dans des secteurs économiques-clé tels que l'agriculture, la pêche et le tourisme peut avoir un impact négatif sur la viabilité et durabilité futures de ces exportations.

La stratégie reconnaît qu'un effort important en matière d'APC doit être déployé afin de traiter des faiblesses et des lacunes de l'infrastructure liée au commerce dans les îles du Pacifique. L'accent doit être mis sur l'infrastructure physique ainsi que sur l'infrastructure immatérielle, comme les systèmes et installations gouvernementaux souvent chargés de gérer les principaux aspects liés à l'infrastructure commerciale.

Le développement de l'exportation demande un investissement prioritaire dans la capacité de production pour le commerce. L'accès aux nouveaux marchés est nécessaire, mais il ne suffit pas à assurer la croissance axée sur les exportations. Les économies des îles du Pacifique cherchent à développer et à diversifier leurs exportations, en termes de produits et services, mais aussi de marchés. Pour explorer les marchés ouverts, intégrer les chaînes de valeur et profiter de nouvelles opportunités (ou niches), les entreprises et les citoyens devront surmonter les barrières de l'information, la distance et les coûts élevés des opérations. Le Réseau d'agences de commerce et d'investissement des îles du Pacifique est présent sur les principaux marchés internationaux d'intérêt pour la région afin de promouvoir activement les exportations et le tourisme du Pacifique, et de soutenir les flux d'investissements entrants.

Un axe important du développement économique concerne l'exploration du potentiel des nouveaux entrepreneurs, des femmes et des activités traditionnelles ou fondées sur la culture. Les peuples du Pacifique et leur richesse culturelle sont un atout de taille. Les investissements futurs devraient s'orienter vers les marchés en améliorant les ressources humaines dans la région, en qualifiant la force de travail et en développant des options visant à améliorer la mobilité des travailleurs en faveur de la prospérité économique et du développement durable des îles du Pacifique.

La stratégie révisée d'APC du Pacifique a été élaborée en tenant compte du besoin d'un cadre complet et actualisé pour soutenir les efforts entrepris au niveau national pour intégrer l'APC. Ce cadre devrait créer un lien entre les objectifs d'APC et les objectifs de développement économique à long terme. Dans ce contexte, la consolidation des besoins de la région en matière d'APC dans un simple document cohérent fournit une base solide pour la collaboration entre les États insulaires et les partenaires internationaux du développement et les investisseurs qui ont un intérêt à soutenir le développement de la région du Pacifique.

La stratégie d'APC révisée et actualisée soutiendra le développement de la région du Pacifique à travers une approche coordonnée de partenariat.