Features

Promouvoir la croissance à travers la réduction des obstacles au commerce

14 janvier 2015
ITC Nouvelles

L'économie la plus efficace et productive est une économie véritablement mondiale dans laquelle les marchandises, les services, le capital et l'emploi transitent librement en fonction des besoins. Le milieu des affaires croit en l’ouverture des frontières, meilleure garantie d'une croissance continue et de niveaux de vie plus élevés dans le monde. Elle est le socle sur lequel toute promotion du commerce doit reposer.

Malgré les tensions des années qui ont suivi la crise financière mondiale de 2008- 2009, les tarifs sont restés en général à un niveau minimal et stable. Cela laisse entendre qu'il y aurait à gagner à identifier et réduire les barrières non tarifaires, ce qui augmenterait l'efficacité des chaines mondiales d'approvisionnement. De plus, les accords commerciaux devraient être structurés de façon à apporter des améliorations pratiques aux entreprises à tous les niveaux. Telles sont les recommandations faites cette année par les dirigeants des pays du B20 et du G20 en matière de commerce.

Plusieurs barrières non tarifaires importantes peuvent être traitées à travers la facilitation des échanges. L'Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l'OMC, signé à Bali en décembre 2013, vise à réduire la paperasserie qui freine le commerce et encombre les formalités douanières dans une bonne partie des nations commerçantes. 


Bien que les pays du G20 se soient engagés à mettre en oeuvre l'AFE, aucun délai n'a été fixé pour sa ratification. C'est pourquoi la communauté internationale des affaires est d'avis que les pays devraient immédiatement se focaliser sur la réduction de la paperasserie dans les formalités douanières. Ces dernières devraient être automatisées par souci de cohérence et de rapidité, ce qui limiterait les possibilités de pratiques de corruption. Chaque pays qui agira ainsi augmentera son propre volume d'affaires indépendamment de ce que font les autres pays.

Ces améliorations pratiques et mécaniques devraient donner facilement de bons résultats puisqu'elles offrent des avantages évidents et ne dépendent pas d'une négociation internationale. Étant donné que certains PED ne seront pas en mesure de les mettre en oeuvre tout seuls, il appartient à la communauté internationale d'offrir une assistance délibérée et ciblée pour que ces réformes soient mises en oeuvre là où elles sont nécessaires et souhaitées.

L'infrastructure liée au commerce est également importante, en particulier s'agissant des marchandises. La réduction du gaspillage de ressources grâce à une meilleure infrastructure pourrait avoir un impact réel sur la vie du citoyen moyen. Par exemple, 30% des aliments sont perdus ou gaspillés sur le chemin entre la ferme et la fourchette lors de la manipulation, du stockage, du traitement, de l’emballage, de la distribution et au marché. Cela correspond à un coût économique estimé à $E.-U. 750 millions.

Pour le commerce de services, les barrières réglementaires telles que la localisation et les exigences en matière de propriété étrangère ont le plus d'impact. Elles sont aussi les plus simples, voire les plus faciles à traiter car elles demandent d'abord des changements de volonté politique, pas nécessairement l'investissement dans des infrastructures ou une réforme des procédures. L'harmonisation internationale de la réglementation profiterait grandement au commerce des services.

La prolifération d'accords commerciaux préférentiels (ACP) a apporté des avantages supplémentaires au commerce, alors que les apports de l'OMC ont diminué. Cependant, les ACP mal structurés sont sous-utilisés par les PME en raison de leur complexité. Aider les PME à mieux utiliser les ACP, et s'assurer que les ACP utilisent des éléments normalisés pourrait encourager plusieurs PME à intégrer les marchés commerciaux pour la première fois. Si un véritable progrès est accompli sur seulement une partie de ces fronts, l'augmentation du commerce qui en résulterait engendrera une plus forte croissance économique, plus d'emplois et de meilleurs niveaux de vie.