Stories

Le Mali explore les possibilités de surmonter les obstacles au commerce liés aux MNT

13 février 2018
ITC Nouvelles
L’étude de l’ITC examine l’incidence des mesures non tarifaires sur les importateurs et exportateurs maliens.

Des représentants du gouvernement et du milieu des affaires du Mali se sont réunis à Bamako le 26 mai pour discuter des moyens de surmonter les obstacles au commerce liés aux mesures non tarifaires (MNT). La réunion faisait suite à une récente étude menée par le Centre du commerce international (ITC) en collaboration avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie du pays et l’Agence malienne de promotion des exportations (APEX-Mali), qui a révélé que les MNT sont particulièrement problématiques pour les petites et moyennes entreprises (PME) maliennes et les exportateurs de produits agricoles.

En fait, l’étude a révélé que la plupart des entreprises exportatrices et importatrices opérant au Mali rencontrent des difficultés à se conformer aux réglementations nationales et étrangères telles que les exigences d’inspection, les surtaxes douanières ou les permis d’exportation. Les résultats de l’étude ont montré que la plupart des réglementations exigeantes rencontrées par les exportateurs maliens concernaient la conformité des produits sur les marchés étrangers, notamment la certification des produits, mais aussi les autorisations et contrôles nationaux d’exportation et d’importation, ce qui engendre souvent des coûts administratifs et des retards inutiles.

En tant que pays enclavé, la quasi-totalité des exportations et importations du Mali nécessitent une intervention des pays voisins soit en tant que partenaires soit en tant que pays de transit. La plupart des difficultés liées aux MNT sont dues à la lourdeur des procédures dans les pays partenaires et voisins du Mali.

Le besoin urgent de surmonter les obstacles définis lors de l’étude a été souligné par Adama Satigui Sidibé, Secrétaire général par intérim au Ministère du Commerce et de l’Industrie, qui a exhorté les participants « à débattre de manière approfondie et transparente des MNT et des procédures connexes qui affectent l’économie malienne et à définir des solutions ambitieuses et réalistes ».

Faciliter les autorisations et procédures liées au commerce

Au cours de la réunion, une douzaine de propositions ont été présentées pour améliorer la reconnaissance des produits maliens sur les marchés étrangers, simplifier les procédures d'obtention d'autorisations d’exportation et d’importation ainsi que les procédures douanières. Ces propositions seront utiles à la formulation de politiques commerciales et de projets d’assistance technique liés au commerce aux niveaux national et régional.

Au titre de cette démarche, l’ITC consulte actuellement les parties prenantes maliennes pour concevoir des activités futures visant à améliorer la compétitivité du secteur privé et à renforcer les capacités des institutions nationales d'appui au commerce et à l’investissement.

Les recommandations de la réunion tenue au Mali seront également débattues lors d’une table ronde régionale sur les MNT pour les membres de la Commission économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui se tiendra à Abidjan en Côte d’Ivoire du 14 au 15 juin. Cet événement permettra d’explorer plus en détail les résultats des études sur les MNT menées par l’ITC auprès des entreprises des pays de la CEDEAO et de faire des propositions sur le développement des initiatives d’intégration régionale.

En savoir plus sur les mesures non tarifaires de l’ITC.