Stories

Dans l’État de Kayah au Myanmar, le tourisme crée des emplois et favorise une croissance des revenus, tout en contribuant à la paix

12 février 2018
ITC Nouvelles
Le projet de tourisme inclusif de l’ITC met la province peu visitée sur la carte du monde.

Un projet touristique du Centre du commerce international dans l’État de Kayah au Myanmar a entraîné une augmentation des visites, de nouveaux emplois et des revenus plus élevés, et a contribué à la réconciliation politique entre les communautés ethniques locales et l’État dans la région jadis troublée.

Dans le cadre du projet de tourisme inclusif, qui fait partie d’un portefeuille multinational d’interventions soutenues par le gouvernement néerlandais via le Fonds d'affectation spéciale des Pays-Bas (NTF III), l’ITC a dispensé une formation dans des domaines tels que la qualité et l’hygiène alimentaires, le développement de pistes de randonnée, les services de restauration dans la jungle, le tourisme créatif et culturel et les spectacles de musique et de danse. Depuis le début du projet, les arrivées de touristes internationaux dans l’État de Kayah sont passées de 2 600 en 2014 à environ 6 300 en 2016. Un pourcentage des revenus du tourisme est acheminé dans un fonds géré par la communauté pour l'entretien des biens publics locaux tels que les pompes à eau ou pour la construction de routes.

Le projet a directement contribué au processus de réconciliation interne de l’État de Kayah en facilitant la coopération entre toutes les parties prenantes, des autorités gouvernementales aux entreprises privées et aux communautés locales. Une plateforme de dialogue public-privé de l’État du Kayah (KPPDP) soutenue par l’ITC ainsi qu’une formation au développement du tourisme communautaire ont servi de cas pratiques pour renforcer la confiance et la coopération en réunissant des stagiaires du gouvernement et du secteur privé, au niveau national, toutes appartenances ethniques confondues, afin d’apprécier le potentiel du développement du tourisme dans la réduction de la pauvreté et la croissance de l’emploi.

Le travail de l’ITC dans la région a retenu l’attention des hautes instances décisionnelles. À la mi-novembre, Kayah a été présentée comme « l’une des dernières frontières de l’Asie du Sud-Est pour des voyages passionnants et authentiques » lors d’une foire touristique de grande envergure à Londres. Pendant ce temps, au Myanmar, le Président U Htin Kyaw a visité deux sites du projet lors de sa première visite officielle dans la région, s’inspirant d’un voyage similaire effectué par le Vice-président U Henry Van Thio le mois précédent.

Lors du World Travel Market à Londres, U Ohn Maung, Ministre en charge des hôtels et du tourisme du Myanmar, a déclaré que « Le tourisme peut apporter la paix et la stabilité dans un pays » et que « le projet de tourisme inclusif de l’ITC a stabilisé la paix à Kayah ». Il a également demandé à l’ITC et au gouvernement néerlandais qui finance le projet, de répliquer son approche de la chaîne de valeur du tourisme dans un autre État du Myanmar.

Le Ministre, lui-même entrepreneur touristique dans l’État Shan voisin, a déclaré que les résultats obtenus par le projet de l’ITC ont motivé les visites du Président et du Vice-président. Lors de ses visites dans les villages de Hta Nee La Leh et de Pan Pet, le Président U Htin Kyaw s’est dit impressionné par les résultats du projet. Il a souligné l’importance d’établir des tarifs équitables à appliquer par les guides communautaires locaux et a souligné la pertinence de préserver les expressions culturelles locales telles que les vêtements traditionnels et l’artisanat. En outre, le Président a souligné l’importance d’améliorer la qualité et l’hygiène des aliments afin d’attirer les touristes.

L’ITC a travaillé sur les trois fronts, en consultant les parties prenantes du tourisme local afin d’établir des tarifs équitables applicables par les guides communautaires locaux et d’autres fournisseurs de services. La culture et les connaissances locales sont au cœur des nouveaux produits touristiques inclusifs qui ont été développés, et le renforcement des capacités locales en matière d’hygiène et de sécurité alimentaires a été une priorité absolue.

Lors de la visite du Vice-président U Henry Van Thio et de sa délégation de ministres et de hauts fonctionnaires des gouvernements central et national en octobre, les habitants de Hta Nee La Leh, soutenus par l’équipe locale de l’ITC, ont présenté leurs attractions culturelles, les activités du projet et ont expliqué qu'ils ont envisagé de viabiliser l'impact du projet par une approche de formation des formateurs.

Dans le village, la délégation vice-présidentielle a visité le « club touristique de Hta Nee La Leh », qui organise des visites culturelles guidées du village, amenant les touristes dans les domiciles et enseignant aux visiteurs l’artisanat local comme la vinification, le tissage et la fabrication de bracelets.

La délégation s’est félicitée de l’augmentation des arrivées de touristes dans le village et de l’augmentation subséquente de revenus des guides locaux, des fournisseurs d’aliments, des artisans et des artistes locaux.

Le projet de tourisme inclusif du Myanmar dans le cadre du NTF III se poursuivra jusqu’en juillet 2017.