Stories

Adopter une perspective mondiale pour des produits fabriqués en Palestine

13 février 2018
ITC Nouvelles
La formation et l’image de marque permettent aux femmes entrepreneurs palestiniennes d'accroître leurs exportations.

Depuis 2014, le Centre du commerce international (ITC) collabore avec le Forum des Femmes d’affaires palestiniennes afin de les doter de compétences en affaires, améliorer leurs offres de produits et leur permettre de se connecter aux marchés locaux et internationaux.

Le 3 juin, l’une des clientes du projet de Renforcement du développement des PME de femmes (EWED) a été invitée à présenter les produits de son entreprise, ainsi que des marchandises de 20 autres bénéficiaires du projet, lors d’une journée de solidarité des travailleurs et du peuple palestinien organisée au Palais des Nations à Genève par la Conférence internationale du Travail et la Mission palestinienne.

Fatina Al Anany, fondatrice et propriétaire de « Dana Soap » a démarré son entreprise de fabrication de savon il y a 6 ans. Au début, elle ne fabriquait qu’un seul type de savon, qui était emballé avec du simple plastique. Aujourd’hui, avec le soutien de l’ITC, elle a à la fois élargi sa gamme de produits et élargi sa portée sur le marché, ce qui lui a permis d’augmenter ses ventes de 25 %.

Repenser les affaires Avec 20 autres femmes entrepreneurs, Mme Al Anany sont entrées dans le projet EWED en 2014, lequel est mené conjointement avec le Programme des Nations Unies pour le développement. L'encadrement personnel, la formation et les cours en affaires ont permis à Mme Al Anany de transformer son entreprise. Sans l'appui de l’ITC, dit-elle, son entreprise serait encore « rudimentaire ».

« J’avais l’habitude de vendre mon savon dans de simples emballages en plastique. Un représentant de l’ITC m’a conseillé de l'emballer dans du verre noir qui devait être plus adapté pour la couleur vert foncé du savon. J’ai également été encouragée à différencier mes produits en utilisant des plantes et d’autres matériaux originaires de Palestine, et à développer une marque distincte » explique-t-elle.

Aujourd’hui, Dana Soap fabrique neuf types de savons et deux types d’huiles capillaires. Les produits sont présentés dans des bocaux de verre élégants et fortement teintés avec l’emballage et le logo de Dana Soap bien conçus. Les produits de la société sont désormais vendus en Palestine et, grâce à la participation facilitée de l’ITC aux foires commerciales internationales, ont atteint les marchés internationaux, notamment Bahreïn, l’Indonésie, l’Italie, Oman, les Émirats arabes unis et les États-Unis.

Mais le renforcement de son sens aigu des affaires n’est pas le seul avantage que Mme Al Anany a tiré de la formation dirigée par l’ITC : l'encadrement lui a également permis de s'épanouir. « Avec le développement de mon entreprise, je me suis également épanouie. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus autonome et je suis en mesure de prendre personnellement mes décisions. Je suis heureuse et fière de ce que j’ai accompli, et ma famille également est heureuse et fière de moi » dit-elle.L’effet communautaire La transformation des activités de Mme Al Anany a eu des répercussions positives sur sa collectivité locale. Lorsqu’elle a démarré son entreprise il y a 6 ans, elle avait un employé. Aujourd’hui, elle emploie 5 femmes de la communauté locale qu’elle forme et emmène aux salons professionnels. Si ses ventes continuent d’augmenter, Mme Al Anany se dit capable d’employer jusqu’à 10 femmes. Son succès a fait d’elle un modèle et une source d’inspiration pour les autres femmes de sa communauté.

« Fréquemment, j’ai des femmes qui viennent à mon atelier pour demander des conseils sur la façon de démarrer une entreprise, comment améliorer leurs ventes ou, où trouver une formation professionnelle en affaires. Je leur demande chaque fois d'aller toujours à la recherche des opportunités, de sortir et de profiter de l’assistance qui nous est offerte » dit-elle.

Mme L’aventure professionnelle de Mme Al Anany est loin d’être terminée. Elle a l’intention de développer davantage sa gamme de produits et de continuer à soutenir et inspirer d’autres femmes pour qu’elles prennent en charge et développent leurs propres idées d’entreprise.

En savoir plus sur le projet de Renforcement du développement des PME de femmes (EWED) et le programme Femmes et Commerce de l’ITC.