Stories

Story : En Amérique centrale, les petites entreprises appartenant à des femmes adoptent le commerce en ligne

22 juin 2020
ITC Nouvelles
Comment les femmes entrepreneurs profitent de l’occasion pour faire des affaires en ligne pendant la crise COVID-19

Le passage au commerce en ligne est désormais crucial pour de nombreuses petites et moyennes entreprises. Cependant, la vente en ligne nécessite plus qu’un simple site Web. Il est essentiel d’investir dans le marketing numérique pour attirer un trafic important de clients.

Pour les femmes entrepreneurs, c’est devenu une question de survie.

Alors que les petites et moyennes entreprises cherchent des moyens novateurs pour faire vivre leurs entreprises pendant ces périodes difficiles, les femmes entrepreneurs, en particulier, ont été durement frappées sur le plan économique par la pandémie de la COVID-19.
  
La bonne nouvelle est qu’il existe des solutions. C’est juste une question d’adoption rapide et efficace.

L’exemple le plus remarquable est l’Amérique centrale grâce au soutien du Centre du commerce international. Pour rendre l’achat des produits en ligne plus proche de l’expérience de magasinage physique, les femmes entrepreneurs d’Amérique centrale utilisent des matériaux de haute qualité et se servent des technologies qui leur permettent de renforcer l’aspect réel du produit. Elles développent de nouveaux produits, optimisent leurs boutiques en ligne et lancent des campagnes sur les réseaux sociaux pour faire vivre leur entreprise afin d’accroître leur clientèle.

Au cours de ces derniers mois, certaines de ces entreprises ont reçu plus de 170 commandes en ligne via leurs propres boutiques en ligne, des magasins Etsy ou eBay de la part des clients en Europe, aux États-Unis, à Puerto Rico, au Canada, en Russie et en Australie.

Sécuriser les matières premières et les produits au moment où leurs sources d’approvisionnement traditionnelles sont exposées au risque de rupture est également important.

En outre, pour aider les entreprises d’Amérique centrale à maintenir leur production pendant la pandémie, le Centre du commerce international (ITC) et le Secretaria de Integración Economica Centroamericana (SIECA) ont organisé une semaine de réunions interentreprises virtuelles.

Tenues à la fin du mois dernier, ces réunions ont permis de mettre en contact plus de 150 fournisseurs de matières premières avec des entreprises artisanales grâce à la Red Centroamericana de Comercio (RCAC). Plus de 60 entreprises artisanales dirigées par des femmes ont défini de nouvelles sources d’approvisionnement et ont pu se faire une meilleure idée de l’offre d’intrants dans la région. Les fournisseurs ont pu présenter leurs produits et services via la plate-forme en ligne. Plus de 300 réunions d’affaires virtuelles ont eu lieu.

Un événement similaire sera organisé à la fin de l’année pour une vente en ligne de produits finis.

Le Centre du commerce international soutient les entreprises artisanales dirigées par des femmes au Costa Rica, à El Salvador, au Guatemala, au Honduras, au Nicaragua et au Panama afin d’accroître leur présence en ligne.

Les entreprises artisanales dirigées par des femmes en Amérique centrale reçoivent également un soutien à distance via une plate-forme d’engagement communautaire pour le commerce en ligne développée par le programme de commerce en ligne de l'ITC , « ecomConnect ». Cette plate-forme leur permet de prendre contact avec des experts du commerce en ligne, accéder à des ressources d’apprentissage. gratuites sur le commerce en ligne et s'informer des plus récentes avancées technologiques.

L’initiative fait partie intégrante du projet financé par l’UE Établir des liens entre les entreprises appartenant à des femmes en Amérique centrale et le marché mondial des cadeaux et de la décoration d’intérieur mis en œuvre par l'ITC en collaboration avec le SIECA et les institutions partenaires locales.