Press releases

L’Union européenne et les Nations Unies lancent un projet d’appui au commerce au Sri Lanka

20 décembre 2017
ITC Nouvelles

 

(Colombo) – L’Union européenne a lancé ce jour un projet de 8 millions d’euros (1,3 milliard de LKR, 8,6 millions de dollars US) censé permettre au Sri Lanka d’accroître sa compétitivité commerciale sur les marchés régionaux et européens. Ce projet sera mis en œuvre sur une période de quatre ans par le Centre du commerce international (ITC) et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), en collaboration avec le ministère sri lankais du Commerce et d’autres institutions clés au Sri Lanka.

Lors de son discours à l’occasion du lancement de ce projet, l’ambassadeur de l’Union européenne au Sri Lanka Tung-Lai Margue a déclaré : « Le commerce est un facteur déterminant dans la stimulation du développement économique des pays. Ce projet a été conçu conjointement avec le gouvernement sri lankais, et réunit des décideurs politiques, des agences gouvernementales, des chefs d’entreprises, des chambres de commerce et, enfin, des organisations, dans le but de réduire le fossé de compétitivité et développer le commerce international. »

Le Commissaire pour la coopération internationale et le développement Neven Mimica et le ministre des Finances Ravi Karunanayake ont signé un accord de financement pour ce projet le 16 mars 2016.

Rishad Bathiudeen, ministre de l’Industrie et du Commerce de Sri Lanka, a déclaré : « Il m’est agréable de constater que cette percée initiale de financement de l’Union européenne, que j’ai au départ annoncé en janvier, est maintenant réalité. Notre gouvernement consensuel entend promouvoir le commerce international en concluant de nouveaux et plus efficaces accords commerciaux, tout en permettant aux PME, aux exportations et aux chaînes de valeur de devenir des moteurs de croissance dans la feuille de route du développement économique et dans un tel contexte de transition majeure. Ce projet, de 8 millions d’euros, représente une intervention opportune, qui catalyse l’ascension accélérée du Sri Lanka dans les hautes sphères des pays à revenu moyen. »

Ce projet permettra au Sri Lanka de s’approprier les politiques de l’OMC et d’entreprendre des réformes régulières pour tirer parti des opportunités potentielles offertes par le régime GSP Plus de l’UE et d’une plus grande intégration régionale. Il permettra de résoudre les problèmes de conformité aux normes et d’efficacité dans les procédures transfrontalières, conditions clés pour l’accès aux marchés, notamment pour les petites et moyennes entreprises. Une attention particulière sera accordée à l’amélioration des chaînes de valeur dans les secteurs alimentaire, des épices et de l’externalisation des processus commerciaux liés aux technologies de l’information.

Ashish Shah, directeur de la division des programmes de pays, a déclaré que « plus de 80 % des entreprises sri lankaises sont des PME, ce qui représente 35 % du total des emplois. Le renforcement des capacités d’exportation des PME dans les secteurs à fort potentiel de création d’emploi a été l’un des points abordés au dernier Forum mondial pour le développement des exportations, tenu au Sri Lanka, et constitue une contribution importante dans la promotion d’une croissance inclusive dans le pays. L’ITC contribue à stimuler la compétitivité des PME sri lankaises au travers d’un renforcement productif de capacités et du soutien aux réformes de facilitation du commerce. »

L’ONUDI appuiera également les efforts du Sri Lanka en vue de l’intégration du système commercial régional et multilatéral, par un programme de qualité destiné aux chaînes de valeur productives des secteurs alimentaire et des épices. Cela devrait renforcer les infrastructures nationales de gestion de la qualité, renforcer les capacités techniques et améliorer la conformité aux exigences sanitaires, phytosanitaires et de qualité.

Un comité directeur, co-présidé par le ministère de la Planification des politiques et des affaires économiques et la Délégation de l’Union européenne, assurera la vision générale du projet. Des agences compétentes au niveau national et, enfin, des entreprises, contribueront à l’élaboration du plan de travail et à la réalisation des activités.

Notes à l'éditeur

À propos de l'ITC –L’ITC est l’agence conjointe de l’Organisation du commerce international et des Nations Unies. L'ITC aide les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et les économies de transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux, contribuant ainsi à un développement économique durable dans le cadre du programme Aide pour le commerce et les Objectifs de développement durable des Nations Unies. Pour plus d'informations, consulter www.intracen.org. Suivre l'ITC sur Twitter : @ITCnews

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :

Contact de l'ITC :
Jarle Hetland
Responsable des médias
T : +41 22 730 0145
M : +41 79 582 91 80
Courriel : Hetland [at] intracen.org

Contact de l'ITC :
Mme Sylvie Bétemps Cochin,
Responsable de la promotion commerciale.
Bureau pour l’Asie et le Pacifique,
T : +41 22 730 0204
Courriel : betemps [at] intracen.org

Contact : Ministère de l’industrie et du commerce :
Mme Sonali Wijeratne,
Directeur général du Commerce, Département du Commerce.
T : +94 11 243 0068