Press releases

L’UE et de l’ITC lancent une initiative visant la création d'emploi et l'entrepreneuriat pour les jeunes de Gambie

14 novembre 2017
ITC Nouvelles
Projet quadriennal pour stimuler la création d’emplois et soutenir la durabilité économique en Gambie.

(Banjul) - Aujourd’hui, l’Union européenne, le Centre du commerce international (ITC) et le gouvernement de la Gambie ont lancé une nouvelle initiative pour soutenir la création d’emplois et l'entrepreneuriat pour la jeunesse gambienne. Le Projet d’autonomisation des jeunes de Gambie est un projet quadriennal qui bénéficiera de 11 millions d’euros du Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique et renforcera la compétitivité et la viabilité de l’économie du pays.

La Commissaire européenne chargée de la coopération internationale et du développement, Neven Mimica, a déclaré : « Cette initiative financée dans le cadre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour faire face aux causes fondamentales de l’instabilité et des migrations clandestines en Afrique permettra également de rétablir l’espoir des membres de la diaspora et des gambiens qui ont migré à l’étranger. »

Et d’ajouter : « Au cours des dernières années, de nombreux jeunes gambiens ont fui leur pays. Aujourd’hui, la Gambie a besoin de tous ses fils et filles pour reconstruire le pays. Et vous avez besoin d’eux en Gambie, et non à l’étranger. Les initiatives pilotes viseront plus particulièrement la diaspora en répondant à leurs besoins et en promouvant des programmes d’entrepreneuriat inclusifs sur diverses chaînes de valeur ayant un potentiel élevé d’exportations ».

Mme Arancha Gonzàlez, Directrice exécutive de l'ITC, a précisé : « Le lancement aujourd’hui du Projet d’autonomisation des jeunes marque une autre phase importante de la construction de la Nouvelle Gambie. Un projet qui sera essentiellement axé sur la jeunesse, la création d’emplois et le commerce. »

« Le commerce jouera un rôle crucial dans la réalisation de ce projet et l’ITC est impatient de travailler avec le gouvernement gambien, les entreprises, les institutions commerciales et les institutions d'appui aux investissements afin de générer plus d’emplois et de possibilités pour les jeunes et les entrepreneurs -ₒ et en particulier les entreprises dirigées par des femmes. »

La ministre du Commerce, de l’Intégration régionale et de l’Emploi de Gambie, Isatou Touray, a déclaré : « La Nouvelle Gambie se consacre à la lutte contre le chômage et crée un environnement propice pour que les jeunes puissent développer leurs potentiels et, ensemble, nous réussirons. »

En promouvant les ouvertures économiques, le Projet d’autonomisation des jeunes de Gambie permettra de freiner le flux de départ des jeunes de la Gambie et le retour de ceux déjà à l’étranger ; en leur proposant des emplois au niveau national. La migration clandestine cause d'innombrables pertes en vies de gambiens et ralentit ainsi le développement socio-économique du pays.

En adoptant une approche axée sur le marché, le Projet d’autonomisation des jeunes se concentrera sur le renforcement de compétences spécifiques chez les jeunes dans un certain nombre de secteurs conventionnels tels que l’agriculture et le tourisme. Le développement économique de la Gambie continuera d'être fortement tributaire de ces secteurs qui sont les principaux moteurs du progrès socioéconomique et de création d’emplois. Ce projet permettra également de diversifier l’économie gambienne en soutenant le renforcement des secteurs « nouveaux », notamment ceux des industries des services créatifs et numériques.

Dans le cadre de l’initiative, l’ITC et l’UE travailleront avec des partenaires locaux, nationaux et internationaux pour mettre en œuvre des projets de renforcement des compétences dans les zones urbaines et rurales de Gambie. Les partenaires tels que les institutions d'appui au commerce, les associations industrielles et les incubateurs d’entrepreneuriat joueront un rôle crucial dans l'atteinte des objectifs inclusifs et durables du Projet d’autonomisation des jeunes. Il est particulièrement important de renforcer les programmes de compétences techniques et professionnelles en cours pour mieux répondre aux besoins des entreprises et des marchés.

Principales réalisations escomptées

Le projet quadriennal se concentrera sur la réalisation des éléments suivants :

• Renforcer les programmes et les systèmes d'épanouissement de la jeunesse en cours et veiller à ce qu’ils s’adaptent mieux aux besoins changeants du marché ;
• Encourager le retour de migrants qualifiés en Gambie en soutenant la création d’emplois à travers le pays et en soutenant leur réinsertion dans l’économie et la société ;
• Apporter un soutien à l’organisation de promotion du commerce et à d’autres institutions dans le développement de modèles et d’outils d’apprentissage accessibles et flexibles ;
• Proposer des programmes de formation et de soutien dans le cadre du renforcement de compétences des jeunes entrepreneurs afin d’améliorer leur compétitivité et leurs performances ;
• Promouvoir un passage du travail de subsistance à faible productivité, en particulier dans l’agriculture, et à des activités plus productives dans la fabrication et les services modernes ;
• Sensibiliser à la formation et au renforcement des compétences de 100 000 jeunes ;
• Veiller à ce que 7 000 jeunes suivent un programme de formation technique ou professionnelle ou un apprentissage ;
• Proposer des services d’entrepreneuriat tels que les conseils aux entreprises et l’accès au financement pour au moins 8000 jeunes, et ;
• Appuyer et participer à l'amélioration des programmes de formation de 10 institutions partenaires.

Notes à l’éditeur Outre l’ITC, l’Union européenne et le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’emploi ; les partenaires clés du Projet d’autonomisation des jeunes comprennent le ministère de la Jeunesse et des sports, le Conseil national de la jeunesse, l’Agence de promotion des investissements et des exportations de Gambie, la Chambre de commerce et d’industrie, Startup Incubator Gambia et autres

Le Projet d’autonomisation des jeunes de l’UE et de l’ITC répond à la Déclaration politique et au plan d’action de Valletta, tels qu’il a été convenu entre l’UE et les partenaires africains en novembre 2015 et est en ligne avec le cadre de partenariat avec les pays tiers de l’Agenda européen pour les migrations.

À propos de l’ITC - L’ITC est l’agence conjointe de l'Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L'ITC soutient les petites et moyennes entreprises des pays en développement et des économies de transition pour les rendre plus compétitives sur les marchés mondiaux, participant ainsi au développement économique durable dans le cadre du programme Aide pour le commerce et des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Pour plus d’informations, consulter le site www.intracen.org. Suivre l'ITC sur Twitter : @ITCnews

À propos de l'EU - Le Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique traite des causes fondamentales de la migration clandestine et du déplacement forcé des personnes en Afrique. Plus précisément, il participe à la résolution des causes profondes de la déstabilisation, du déplacement forcé et de la migration clandestine en encourageant les occasions d'affaire et équitables, en renforçant la sécurité, le développement et la résilience des personnes vulnérables.

Pour plus d’informations, s'adresser au :

Centre du commerce international
M. Jarle Hetland
Responsable des médias
Bureau de la Directrice exécutive
Téléphone fixe : + 41 22 730 0651
Téléphone portable : + 41 79 582 9180
Courriel : hetland [at] intracen.org ( )

Délégation de l’UE en Gambie
Enya Braun
Attaché politique et de presse
B.P. 512 Banjul, 74, Atlantic Road Fajara
Tél : +220 4495 146 +220 4497 846/7
Téléphone portable : +220 262 98 94
enya.braun [at] eeas.europa.eu