Stories

L’OMC donne son feu vert à l’adhésion de la Russie après 18 ans de négociations

16 décembre 2011
ITC Nouvelles

Aujourd’hui, l’Organisation mondiale du commerce a formellement approuvé l’adhésion de la Russie à l’OMC, mettant la touche finale à un processus d’adhésion qui aura duré 18 ans pour la plus grande économie en dehors des 153 nations arbitrant le commerce mondial. L’ITC a aidé une des régions russes les moins avancées en organisant une série d’ateliers dans la République de Chuvash pour aider les entreprises à tirer parti des avantages de la prochaine adhésion de la Russie.

A Genève, les Ministres du commerce ont soutenu l’entrée de la Russie le 16 décembre et les législateurs russes devraient donner leur approbation au cours du premier semestre 2012. Dès que la Russie aura adhéré, l’OMC représentera 98% du commerce international, a déclaré Pascal Lamy le mois dernier.

L’adhésion permet aux exportateurs russes d’avoir un meilleur accès aux marchés via la clause de la nation la plus favorisée et de bénéficier d’une plate-forme neutre pour le règlement des différends commerciaux, a déclaré une équipe ITC-OMC durant le dialogue de deux jours consacré à l’adhésion organisé à Cheboksary, République de Chuvash, en septembre. Les entreprises russes bénéficieront des réformes internes engagées suite à l’adhésion, qui garantissent la prévisibilité et la transparence, selon l’équipe.

En 2010, les exportations russes se sont chiffrées à plus de 400 milliards de dollars E.-U.; elles se faisaient principalement en direction de l’Union européenne, l’Ukraine, la Turquie, la Chine et le Belarus, selon l’OMC. L’année dernière, les importations ont représenté près de 249 milliards de dollars E.-U.et le commerce des services 114 milliards de dollars E.-U.

En vertu des conditions d’adhésion, la Russie réduira progressivement le plafond tarifaire moyen pour les produits manufacturés ainsi que les droits de douane sur les importations de produits agricoles, tels que le bœuf, le porc et la volaille. En moyenne, le plafond tarifaire final sur les produits russes chutera à 7,8% contre 10% actuellement.