Features

L'intégration régionale

3 juillet 2015
ITC Nouvelles

L' Afrique a récemment fait ce que beaucoup espèrent sera un pas de géant vers l'intégration régionale entre les pays du continent. Des dirigeants de 26 pays africains réunis le 10 juin dans la station balnéaire de Sharm el-Sheikh, en Égypte, ont signé un traité visant à créer la plus grande zone de libre-échange du continent, couvrant 26 pays du Cap au Caire.

La zone tripartite de libre-échange (TFTA) réunit trois blocs commerciaux existants – la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) et le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) – dans une seule zone. Une fois ratifié et mis en oeuvre, la TFTA permettra une circulation facile de marchandises dans une zone comprenant plus de 625 millions d'habitants et dont le PIB combiné s'élève à plus de $E.-U. 1 milliard.

Même si un bloc de libre-échange couvrant l'ensemble du continent est encore musique d'avenir, la TFTA est un pas important pour l'Afrique. De fait, seuls 12% des échanges en Afrique ont lieu entre les pays du continent. L'Amérique latine est également loin derrière, avec seulement 21% d’échanges intra-régionaux, ce taux étant de 50% en Asie et de 70% en Europe.

Nous examinerons ci-après la raison pour laquelle l'intégration régionale est importante pour toutes les régions, et en particulier le rôle joué par le commerce dans ce processus. Cependant, un commerce accru et de meilleure qualité n'est pas le seul bien public résultant de l'intégration régionale: il est suivi de près par la paix, la sécurité, et la prospérité.