Stories

Le secteur africain du tourisme offre aux PME de nombreuses opportunités d'affaires

26 septembre 2014
ITC Nouvelles
Selon les intervenants du Forum mondial pour le développement des exportations (WEDF) qui s'est tenu à Kigali le 17 septembre, les petites et moyennes entreprises (PME) peuvent exploiter de très nombreuses opportunités commerciales dans le tourisme en produisant des biens et services à valeur ajoutée qui soient conformes aux normes de qualité.

Selon les intervenants du Forum mondial pour le développement des exportations (WEDF) qui s'est tenu à Kigali le 17 septembre, les petites et moyennes entreprises (PME) peuvent exploiter de très nombreuses opportunités commerciales dans le tourisme en produisant des biens et services à valeur ajoutée qui soient conformes aux normes de qualité.

Lors d'une session plénière sur le thème « Le tourisme au service du développement : opportunités pour le commerce des PME », les participants ont discuté des meilleures pratiques permettant d'intégrer les fournisseurs locaux dans les chaînes de valorisation du tourisme, et de développer des créneaux d'offres comme des réunions, des primes, des conférences et des salons qui intègrent la notion de tourisme, au même titre que le tourisme d'aventure, de culture ou à l'occasion de festivals.

Le tourisme international représente jusqu'à 30 % du commerce mondial des services, et est particulièrement intéressant pour le développement. Il a des effets induits, jusque dans les profondeurs des économies locales, ce qui multiplie l'impact de la croissance du commerce.
Comme le résume S.E. Alain St Ange, Ministre du tourisme et de la culture des Seychelles, « en fin de compte, tout le monde est dans le tourisme ».

Potentiel de croissance Les statistiques montrent que les PME ont un potentiel de croissance important en Afrique. D'après M. Márcio Favilla L. de Paula, Directeur exécutif pour la compétitivité, les relations externes et le partenariat au sein de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), la part de l'Afrique dans le marché mondial du tourisme national est estimé à 5 %. D'ici à 2020 il devrait atteindre 7 %.

Parce que les barrières à la chaîne de valorisation du tourisme sont en général plutôt faible, les PME ont l'opportunité de participer en vendant leurs produits aux hôtels, restaurants, tours-opérateurs et autres fournisseurs de service. Toutefois, les gouvernements régionaux doivent jouer un rôle dans la promotion de la participation des PME, en intégrant davantage leurs économies et en facilitant les voyages à travers le continent.

Pour Pascal Lamy, Président du Comité mondial d'éthique du tourisme de l'OMT, « la communauté Est-africaine a pris des mesures louables en garantissant que les ressortissants des pays membres puissent utiliser un passeport unique, et en délivrant aux touristes étrangers un visa unique pour le Kenya, l'Ouganda et le Rwanda. Cette approche doit être imitée par d'autres pays. »

M. le Ministre St Ange a déclaré que les africains devraient avoir l'occasion de voyager souvent afin de connaître leur propre pays. « De cette manière, nous serons tous en meilleure posture pour leur trouver une place sur les marchés. »

Du côté de la demande, M. Davidson M. Mugisha, Directeur général de Wildlife Tours au Rwanda, a expliqué que les PME avaient besoin d'assistance pour se conformer aux standards élevés des produits et services exigés par les acheteurs locaux du secteur du tourisme. Il a remarqué que le Rwanda a réussi à établir des coopératives du tourisme, qui appartiennent et sont gérées par les membres des communautés locales.

Vous pouvez consulter le résumé complet (en anglais) de la session plénière sur le thème « Le tourisme au service du développement : opportunités pour le commerce des PME ».

Le WEDF est organisé par l'ITC, la seule organisation des Nations Unies axée sur l'assistance aux PME. L'événement a été accueilli par le Conseil rwandais de développement (présentation en anglais).