Stories

Lancement d’un programme de bourses pour les jeunes entrepreneurs gambiens

9 mars 2018
ITC Nouvelles
Le Projet d’autonomisation des jeunes de l’ITC se joint à l’Association nationale des coopératives de crédit de la Gambie pour stimuler le financement des jeunes entrepreneurs.

Le Centre du commerce international (ITC) s’est associé à l’Association nationale des coopératives de crédit de la Gambie (NACCUG) pour stimuler le financement des jeunes entrepreneurs. Dawda Fadera, secrétaire général et chef de la fonction publique du gouvernement gambien, au nom du président Adama Barrow, a annoncé le 16 décembre dernier la mise sur pied du programme de mini-subvention, qui s’inscrira dans le cadre du Projet d’autonomisation des jeunes (YEP).

Parlant de ce programme de subventions, Raimund Moser, directeur du Projet d’autonomisation des jeunes de l’ITC, a déclaré : « Le YEP a déjà formé environ 1000 jeunes, a accompagné 200 jeunes entrepreneurs et collabore actuellement avec plus de 20 partenaires de mise en œuvre. Le programme de mini-subventions viendra en complément des efforts de formation, afin d’apporter aux jeunes entrepreneurs ce soutien financier crucial et de les orienter pour monter et diriger leur propre entreprise. »

Baboucarr Jeng, directeur général de la NACCUG, l’institution responsable de la gestion du programme, a indiqué que le montant total de financement disponible s’élevait à $250 000, soit 12 millions de dalasis gambiens. « Le programme fournira un minimum de 250 mini subventions aux jeunes. Ce qui importe, ce n’est pas le montant investi, mais l’effet du programme sur les jeunes », a-t-il ajouté.

Ce programme mettra des financements à la disposition des jeunes entrepreneurs gambiens qui possèdent des plans d’entreprise fiables. Pour contribuer à la promotion de l’entrepreneuriat, ce programme de financement facilitera l’acquisition d’équipements, de matériel, de licences et d’autres actifs pour les start-ups ou les petites entreprises.

À partir du 2 janvier 2018, la NACCUG recevra des demandes des jeunes entrepreneurs intéressés et les récipiendaires des financements seront sélectionnés sur la base de leurs plans d’entreprise proposés. Outre les financements, soit jusqu’à 47 000 dalasis gambiens, les bénéficiaires recevront également un encadrement et une formation financière. Les bénéficiaires des financements participeront également à des évènements annuels afin de communiquer leurs résultats, de présenter les narratifs de leur succès et les meilleures pratiques du programme de mini-subventions.

À propos du Projet d’autonomisation des jeunes

Le Projet d’autonomisation des jeunes (YEP) de Gambie est un projet quadriennal visant à soutenir l’emploi et l’entrepreneuriat chez les jeunes dans le pays, afin de remédier aux causes économiques profondes de la migration clandestine. Il est financé par le Fonds d’affectation spéciale d’urgence de l’Union européenne (UE) pour l’Afrique, doté d’un budget total de €11 millions. En améliorant l’employabilité des jeunes, en particulier des jeunes attirés par les migrations et de ceux qui en retournent, en améliorant les opportunités de gain de revenu dans les chaînes de valeur et en facilitant la connexion des jeunes entrepreneurs au commerce et en leur permettant de tirer parti des opportunités de l’économie numérique, ce projet vise à inverser la tendance migratoire actuelle et à concourir à la mise en place des conditions propices pour la croissance et la compétitivité économiques à long terme de la Gambie.

Fonds d’affectation spéciale d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique

Le Fonds d’affectation spéciale d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique vise à remédier aux causes profondes de la migration clandestine et du déplacement des personnes en Afrique. Plus spécifiquement, il permet de remédier aux causes profondes de la déstabilisation, du déplacement forcé et de la migration clandestine en promouvant l’accès équitable aux opportunités économiques, le renforcement de la sécurité, le développement et la résilience des personnes vulnérables.