Speeches

Cérémonie de présentation de la stratégie nationale d’exportation de la Côte d’Ivoire (fr) (en)

13 noviembre 2014
ITC Noticias
Allocution de Madame Arancha González, Directrice Exécutive du Centre du Commerce International (ITC)
Abidjan, Côte D’ivoire
Le 13 Novembre 2014


M. le Premier Ministre
M. le Ministre du commerce
M. le Représentant de l’Union européenne
Ms les Représentants du secteur privé
Mesdames et Messieurs,


C’est un grand plaisir pour moi et un privilège d‘être avec vous ici à Abidjan à la cérémonie de lancement de la Stratégie Nationale d’Exportation de la Côte d’Ivoire.

Nous franchissons aujourd’hui une étape fondamentale du Programme d’Appui au Commerce et à l’Intégration Régionale pour la Côte d’Ivoire (PACIR), financé par l’Union européenne. Ce plaisir est d’autant plus grand que c’est la première fois que je me rends en Côte d’Ivoire en tant que Directrice exécutive du Centre du commerce international.

Les Ivoiriens peuvent regarder le futur avec espoir. L’économie ivoirienne affiche des résultats économiques encourageants avec une croissance du PIB réel autour de 9% en 2012 et 2013 et des prévisions de croissance à deux chiffres dès 2014 ; les chiffres parlent. Il est essentiel que ces efforts puissent être poursuivis pour assurer une croissance équitable et réaliser la vision de l’émergence 2020.

Le commerce extérieur, un des piliers de l’économie ivoirienne, joue un rôle moteur dans cette dynamique. Néanmoins, même si la Côte d’Ivoire se place parmi les premiers producteurs et exportateurs mondiaux de produits agricoles tels que le cacao, le caoutchouc ou l’anacarde, ses exportations restent dans leur vaste majorité des produits à faible valeur ajoutée. Ceci doit changer. C’est dans ce contexte que s’inscrit la présente Stratégie Nationale d’Exportation de la Côte d’Ivoire 2015-2020.

Cette stratégie aidera les Ivoiriens à relever ces défis et à créer une véritable culture de l’export à plus forte valeur ajoutée, des PMEs plus ouvertes à l’international ainsi qu’une politique de commerce 2.0 plus tournée vers les services.

Ceci permettra d’intégrer la dimension des services dans tous les aspects de la production. Car, en effet, les services jouent un rôle central dans la démarche pour améliorer la valeur ajoutée des exportations en particulier dans les transports, la logistique, l’emballage, la finance, l’assurance, et bien d’autres encore.

Un exemple à ce sujet : Il y a ce chef d’une jeune pousse, qui a eu l’idée de valoriser les coques de noix de coco pour développer des combustibles et des matériaux pour la construction, des produits-bio, durables et innovants. Or, il a du mal à convaincre les banques de financer ses activités et à trouver des partenaires à l’étranger pour exporter ses produits.

Ceci illustre les difficultés du pays à pérenniser l’innovation et à obtenir les financements nécessaires pour développer les activités des PME. Cela reflète aussi un manque d’accompagnement des institutions d’appui au commerce dans la recherche de partenaires commerciaux. Sur tous ces points le Centre du commerce international est prêt à faire plus et à le faire maintenant.

A cet égard je suis heureuse d’inaugurer aujourd’hui notre coopération avec la BNI Gestion pour assurer – ensemble - un meilleur accès au financement des PME, avec l’appui de la CGE-CI.

A l’échelle du pays, nous proposons de:
(i) diversifier les exportations ivoiriennes vers des produits à plus haute valeur ajoutée ;
(ii) renforcer la performance des chaînes de valeur dans les secteurs à fort potentiel d’exportation, et
(iii) renforcer la Côte d’Ivoire comme pôle de compétitivité dans une logique d’intégration régionale.

Les secteurs prioritaires sélectionnés: anacarde, caoutchouc et plastiques, coton-textiles-habillement, fruits tropicaux ; manioc et dérivés, ainsi que les nouvelles technologies de l'information et de la communication représentent des vecteurs d’industrialisation et de création d’emplois.

De plus, cinq fonctions transversales viennent renforcer les capacités d'exportation des entreprises et la compétitivité de l'économie ivoirienne dans son ensemble : information et promotion commerciales ; accès aux financements ; gestion de la qualité et emballages ; développement des compétences à l'export ; et transport et facilitation des échanges.

Cette Stratégie offre une opportunité de façonner une génération nouvelle d’entrepreneurs – hommes et femmes -, de coopératives dynamiques, orientés à l’international et résolument tournés vers l’avenir – la «génération export 2020 ». Cette génération-là sera le porte-drapeau et l’image de marque de la Côte d’Ivoire. Mais pour y arriver il est crucial de commencer dès aujourd'hui la mise en œuvre des recommandations.

A cet égard, je salue la mise en place par décret du 18 juin 2014 du Conseil national des exportations (CNE) pour gérer la mise en œuvre de la Stratégie Nationale d’Exportation et des initiatives liées au commerce.

Cet après-midi, nous aurons le plaisir d’écouter de vive voix, par les Ivoiriens eux-mêmes, comment le PACIR a contribué à améliorer l’environnement des affaires et surtout de voir comment il a permis la mise en place d’une infrastructure de capacités au commerce sur laquelle le pays peut capitaliser. Nous sommes une organisation tournée vers des résultats concrets ; résultats qui seraient impossibles sans des partenaires forts.

Je tiens à souligner et remercier la relation de confiance avec le Gouvernement, et notamment avec le Ministère de l’intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur (MIAIE) et une mention spéciale pour le Ministère du commerce, de l’artisanat et de la promotion des PME (MCAPPME).

Je remercie également les principaux organismes privés, l’Agence de Promotion des Exportations de la Côte d'Ivoire (APEX-CI), la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) et la Cour d’Arbitrage de la Côte d’Ivoire (CACI) pour la dynamique des efforts déployée et la solidité des résultats.

Enfin je souligne et remercie le rôle de l’Union européenne, pour son soutien déterminé et actif dans l’élaboration de cette Stratégie et dans la mise en œuvre du PACIR dans son ensemble. L’ITC se tient prêt à fournir toute l’assistance nécessaire et ses compétences techniques pour assurer le succès de cette entreprise.
Merci de votre attention.