23 November 2022
ITC News

Pour soutenir le développement et la compétitivité du secteur Agritech sénégalais, le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et le Centre du commerce international (ITC) ont officialisé le lancement du projet NTF V, le 13 octobre dernier à Dakar.

Soutenir les solutions numériques dans le secteur agroalimentaire sénégalais

Face à la croissance démographique et à l’urbanisation grandissante, l’autosuffisance alimentaire est devenue un enjeu majeur pour le Gouvernement du Sénégal. De nouvelles pratiques agricoles sont à définir pour garantir aux exploitations familiales de vivre décemment de leur travail tout en s'adaptant à la variabilité climatique.

Dans ce contexte, le programme Netherlands Trust Fund (NTF) V se donne pour ambition d’appuyer les initiatives numériques les plus innovantes appliquées à l’agriculture et à l’agroalimentaire et de les promouvoir sur les marchés étrangers. Jusqu’en juillet 2025, l’accompagnement mettra l’accent sur la filière de l’anacarde, spécifiquement sur le maillon transformation dont le potentiel devrait générer de l’emploi, de la croissance économique et de l’inclusion sociale.

Macoumba DIOUF est à la tête de la Direction de l’Horticulture du Ministère de l’Agriculture et de l’Équipement Rural. Pour lui, la transformation de l’agriculture sénégalaise et le développement de la filière anacarde passent par une meilleure maîtrise de l’information : « Les outils du numérique peuvent nous être d’un grand secours pour optimiser l’irrigation, éviter le gaspillage d’eau, prévenir les maladies, établir des prévisions de rendement, évaluer la qualité de la production mais surtout  rapprocher l’offre de la demande. NTF V nous facilite l’accès à toutes ces innovations numériques. Et ce que nous réussirons à développer pour la filière de l’anacarde doit nous inspirer un modèle transposable à d’autres marchés tels que la mangue ou la pastèque ».

Pour une origine Sénégal plus qualitative et compétitive à l’international

L’accompagnement du projet NTF V Sénégal se traduit aussi par des actions de formation et l’invitation à des évènementiels d’envergure régionale et internationale. Tidiane SARR, premier vice-président d’OPTIC, se félicite de cette chance pour les start-up Agritech du Sénégal : « Sur le volet export, le projet NTF V est en capacité d’organiser des rendez-vous d’affaires de haut-niveau et de donner l’opportunité de participer à des salons emblématiques tels que le SIPEN. Les missions de prospection à l’étranger sont susceptibles de faire émerger des partenariats déterminants pour le secteur Agritech sénégalais. Quant aux actions de coaching et de formation, elles aident nos entreprises à apprivoiser les normes et procédures du commerce international et à s’y conformer. »

La vocation du projet NTF V se traduit enfin par la mise en œuvre d’un climat général de coopération et d’échange, avec l’ensemble des acteurs publics et privés de l’écosystème tech sénégalais. Tidiane SARR témoigne : « OPTIC est l’interlocuteur des pouvoir publics sénégalais pour la majorité des initiatives touchant le secteur des TIC. Et nous souhaitons démontrer que nos entreprises membres sont aptes à répondre aux marchés publics. Pour cela, il nous faut formaliser un cadre de réponse adapté. Pour y parvenir, NTF V nous apporte aussi son expertise ».

 

Le programme Netherlands Trust Fund V (NTF) (juillet 2021 – juin 2025) est basé sur un partenariat entre le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas et le Centre du commerce international. NTF V soutient les PME dans les secteurs des technologies numériques et de l'agro-industrie au Bénin, en Côte