Features

L'égalité hommes-femmes profite aux femmes et au commerce

14 janvier 2013
ITC Nouvelles
La Norvège exige de ses partenaires à la coopération pour le développement, qu'il s'agisse de gouvernements, d'institutions internationales ou d'ONG, qu'ils démontrent qu'ils prennent les femmes et l'égalité hommes-femmes au sérieux. Le Plan d'action de l'Aide pour le commerce de la Norvège accorde clairement la priorité à la promotion de la position économique des femmes.
L'ITC est un partenaire important pour la Norvège, notamment parce qu'il fait la part belle aux femmes dans le commerce ainsi qu'aux politiques de parité entre les sexes. Chaque femme doit avoir les mêmes chances que les hommes. Il s'agit d'un droit fondamental de la personne humaine, en plus d'une politique économique avisée. Plusieurs facteurs expliquent la prospérité de la Norvège, en particulier l'autonomisation et la participation des femmes. Aujourd'hui, trois Norvégiennes sur quatre travaillent. Il s'agit là d'un des taux d'emploi des femmes parmi les plus élevés au monde. On a tendance à penser que la Norvège tire sa richesse de ses ressources naturelles, ce qui n'est qu'en partie vrai. Le fait que nous ayons permis aux femmes de prendre des décisions en toute indépendance, adopté des politiques accordant les mêmes chances aux femmes en matière d'éducation et de travail, y compris en offrant des services de garde d'enfants, a joué un rôle tout aussi important.

Le développement et la distribution équitable des ressources et des chances sont étroitement liés à l'égalité hommes-femmes. Les données montrent qu'à l'échelle mondiale les femmes sont des moteurs de croissance économique plus importants que la Chine, l'Inde ou Internet. Promouvoir l'égalité des droits des femmes peut rapporter gros! Les gouvernements qui maintiennent des lois discriminatoires et excluent les femmes du monde du travail devraient savoir que ces pratiques ont un coût: un niveau de vie et un bien-être inférieurs pour l'ensemble de la société.

La mondialisation et le commerce contribuent grandement à améliorer l'emploi des femmes et l'égalité entre les sexes. Le commerce international crée des emplois, améliore l'accès aux marchés et débouche sur des salaires plus élevés. Il est important que les femmes puissent tirer parti des avantages qui en découlent. Les études menées démontrent que les objectifs de développement peuvent être réalisés plus pleinement lorsque le revenu des femmes augmente. Les caractéristiques de l'emploi des femmes ont aussi évolué ces dernières décennies. Les femmes ont quitté le secteur agricole pour le secteur manufacturier et, en particulier, celui des services, ce qui leur a valu des salaires plus élevés.

La Norvège a toujours appuyé le Programme Femmes et commerce de l'ITC, lequel cible les femmes entrepreneurs ainsi que les femmes qui travaillent dans des entreprises exportatrices. Le programme vise à maximiser les avantages économiques du commerce international pour les femmes entrepreneurs, négociantes et vendeuses. L'ITC travaille en effet avec le secteur privé et les gouvernements pour réaliser nos objectifs communs en la matière.

Nous sommes heureux que le programme ait porté ses fruits, permis des hausses de revenus, une augmentation de la demande, le développement des entreprises voire la création d'emplois. L'approche adoptée est pragmatique et repose sur l'amélioration de la disposition des gouvernements à se procurer des produits et des services auprès d'entreprises appartenant à des femmes. Plusieurs initiatives ont ainsi été lancées afin de mettre en évidence le manque d'accès des femmes aux marchés et aux appels d'offres. Une transparence et une ouverture accrues favorisent une concurrence plus équitable et l'amélioration des débouchés économiques pour les femmes négociantes et entrepreneurs. Le Gouvernement norvégien appuie pleinement ces objectifs. Nous attendons de l'ITC qu'il poursuive ses efforts pour améliorer la participation des femmes au commerce.