Stories

Le programme NTF III relie les producteurs d'avocats du Kenya aux acheteurs internationaux

3 novembre 2015
ITC Nouvelles

Pour l'industrie kényane de l'avocat, le salon commercial annuel de produits frais de Berlin a porté ses fruits.

Plus de 40 tonnes d'avocats produits par une compagnie kényane ont été expédiées vers la France, ce qui marque la première étape d'une relation d'affaires nouvelle et prometteuse.
Ces nouvelles exportations sont liées au projet mis en œuvre par le Centre du commerce international (ITC), qui vise à améliorer la compétitivité du secteur de l'avocat au Kenya, et à relier les producteurs et exportateurs du pays à de nouveaux acheteurs internationaux.

Ce projet au budget de $E.-U. 1 million constitue une partie du programme du Fonds d'affectation spéciale des Pays-Bas (NTF III) – Programme pour la compétitivité des secteurs d'exportation, un programme de développement des secteurs financé par le Centre hollandais de promotion des importations depuis les pays en développement (CBI), géré et mis en œuvre par l'ITC à Genève.

Le projet de l'avocat consiste à travailler avec les producteurs, les exportateurs et les institutions d'appui au commerce et à l'investissement pour formuler une nouvelle vision pour cette filière. L'objectif est d'améliorer la chaîne de valeur kényane de l'avocat grâce à des techniques de production améliorée, pour les étapes après récoltes, de vente et de marketing, de manière à ce que les producteurs d'avocats à faibles revenus puissent aussi récolter les bénéfices d'exportations croissantes.

Avec cet objectif en tête, l'Administratrice du programme Fruits et légumes frais de l'ITC, Mme Frédérine Derlot-Copy, a rencontré les représentants d'un des plus gros producteur et exportateur de fruits et légumes d'Israël lors du Salon annuel Fruit Logistica de Berlin en février 2015. Bien que la société israélienne dispose de vastes plantations d'avocats en Israël, ainsi que d'accords d'approvisionnement à long terme avec d'autres producteurs israéliens, des importations additionnelles sont nécessaires pour maintenir le cycle des exportations vers les marchés de destination lorsque la saison de production est passée. Pour combler la saison creuse, la société achète des avocats auprès de fournisseurs d'autres pays, comme l'Afrique du Sud, le Pérou ou le Chili.

« La réunion au Salon Fruit Logistica a produit des résultats rapides et encourageants », a déclaré Mme Delot-Copy.

Grâce au dialogue facilité par l'ITC, les acheteurs internationaux d'avocats ont contacté un certain nombre de PME prêtes à l'export parmi les bénéficiaires du projet NTF III. La société israélienne a ensuite organisé une visite de terrain à Nairobi pour en apprendre davantage sur la chaîne de valeur de l'avocat au Kenya, dans la mesure où elle considérait la possibilité d'ajouter le pays à sa liste de fournisseurs.

Durant cette visite qui s'est déroulée fin juin, les représentants de l'acheteur israélien ont visité des exploitations kényanes d'avocats, des vergers et des sites de conditionnement, parlé avec les producteurs, et discuté de manière plus commerciale avec six des douze exportateurs qui participent au projet NTF III. Par suite, il a été décidé d'examiner les possibilités de faire des affaires avec deux de ces entreprises : East African Growers (EAG) et Keitt Exporters Ltd.

La société israélienne a déjà initié des activités commerciales avec EAG, et projette de démarrer ses achats auprès de Keitt lors de la saison des avocats 2016, qui doit débuter en mars.
Pour lancer ces relations commerciales, EAG a visité la filiale française de la société israélienne au début juillet 2015. Depuis, l'entreprise kényane a expédié plus de 40 tonnes d'avocats en France, par voies aériennes et maritimes. EAG va développer un programme d'approvisionnement pour la prochaine saison, et à moyen terme pourrait éventuellement fournir le marché du Royaume-Uni.

Mme Sajani Dutta, chargée des services d'exportation de fruits d'EAG, explique : « Je veux remercier l'ITC pour son aide et pour avoir facilité la mise en relation avec les acheteurs internationaux. Cela va nous permettre de développer des liens commerciaux et techniques solides et profitables avec ces acheteurs internationaux. »

Selon Mme Derlot-Copy, au-delà de cette nouvelle affiliation avec EAG et Keitt, l'acheteur israélien se montre également intéressé par le développement d'une coopération technique avec l'ITC dans le cadre du NTF III. Afin de marquer le début de cette collaboration, une délégation kényane a été invitée en Israël.

Des représentants de EAG, Keitt, et du Directorat kényan des cultures horticoles (HCD) se rendront donc en Israël au cours du premier trimestre 2016, afin d'apprendre de l'expérience de leur partenaire israélien à chaque étape de la chaîne de valeur. Ils pourront partager les meilleures pratiques, et jeter les bases d'une collaboration solide et durable.

Mme Derlot-Copy prédit que la collaboration entre la société israélienne et le projet NTF III sera « extrêmement bénéfique du point de vue commercial, mais aussi du point de vue technique. Nous pouvons tirer des enseignements de leur expérience et savoir-faire, et pas seulement pour ce projet, mais pour les projets similaires de l'ITC axés sur d'autres secteurs horticoles dans d'autres pays en développement. »