Press releases

L'Association de sûreté alimentaire des Fidji est inaugurée.

29 octobre 2015
ITC Nouvelles

(Suva) – Son Excellence l'Ambassadeur de l'Union européenne pour le Pacifique, M. Andrew Jacobs, a inauguré ce jour l'Association fidjienne de sûreté alimentaire (FFSA), une organisation à but non lucratif destinée à appuyer les initiatives nationales fidjiennes pour améliorer la qualité et la sûreté des produits alimentaires, protéger les marques et la santé publique. Les membres de l'association incluent des professionnels des entreprises de transformation alimentaire, des détaillants, des traiteurs, des agents de santé environnementale, des consultants en qualité et sûreté alimentaire, des institutions universitaires de recherche et des étudiants.

L'inauguration, qui s'est déroulée au Centre des affaires Suva, a été suivie par un large éventail de parties prenantes, du secteur agroalimentaire, dont des représentants du Ministère de la santé et du Ministère de l'agriculture des Fidji, ainsi que des représentants des entreprises de transformation alimentaire, d'universités et du Conseil fidjien des consommateurs.

La création de la FFSA répond au besoin d'un organe national chargé de la sûreté alimentaire qui puisse représenter les parties prenantes du secteur de l'alimentation, besoin qui avait été exprimé lors d'ateliers et d'activités de formation avec des entreprises, des agences gouvernementales, des acheteurs et des spécialistes en sécurité alimentaire. Ces activités étaient organisées par le Centre du commerce international (ITC) dans le cadre du projet Amélioration des services clefs de l'agriculture (IKSA) financé par l'Union européenne (UE).

De nombreux participants s'étaient portés volontaires pour entreprendre une formation plus approfondie et se qualifier en tant que Conseillers en sûreté alimentaire, et sont aujourd'hui effectivement qualifiés au niveau international pour auditer les entreprises et leur fournir des conseils en matière de sûreté alimentaire, de normes ISO et du système d'Analyse des risques − points critiques pour leur maîtrise (HACCP). Le HACCP est un système de gestion préventif des risques qui permet d'assurer la production sécurisée de produits alimentaires.

Dans le cadre du projet de l'ITC, plus de 20 inspecteurs du Ministère de la santé ont également été formés et ont reçu une qualification de niveau international. Les Conseillers en sûreté alimentaire, les inspecteurs et d'autres professionnels fidjiens dans ce domaine forment à présent la base des membres de la FFSA.

Durant l'inauguration, Son Excellence l'Ambassadeur Jacobs a déclaré : « L'Union européenne est un soutien solide de l'agriculture durable. Entre 2006 et 2014, l'UE a acheminé près de € 60 millions par le biais d'initiatives variées et ciblées touchant l'agriculture, l'élevage, la reforestation et la culture sucrière. »

« Il se trouve que 2015 est l'Année européenne pour le développement au sein de l'UE. Nous remercions l'ITC et les organisateurs pour lancer de manière opportune l'Association fidjienne de sûreté alimentaire, précisément ce mois-ci, dans la mesure où octobre est le mois de la 'Sécurité alimentaire', dont la sûreté alimentaire est une composante principale », a-t-il ajouté.

La FFSA fournit une plateforme à ses membres, ainsi qu'à d'autres personnes des secteurs agroalimentaire et de la santé, pour qu'ils échangent leurs idées et meilleures pratiques, et puissent discuter des problèmes en lien avec la sûreté alimentaire aux Fidji, tels que le développement de normes et la participation à la révision des réglementations en matière de sûreté alimentaire. Grâce aux expériences variées des membres de la FFSA, dans les domaines des systèmes de gestion de la qualité, de la santé et de la sûreté, de la recherche et de l'éducation, l'association pourra offrir des informations, des conseils et une expertise locale aux agriculteurs, entreprises et parties prenantes du secteur agroalimentaire, afin de combler les lacunes de performance le long de la chaîne de valeur.

La Présidente de la FFSA, Mme Deepal Lal, a souligné que l'objectif de l'association était de permettre aux entreprises fidjiennes de conformer leurs produits, et en particulier les produits alimentaires, aux exigences strictes des normes nationales et internationales. « Notre orientation est d'intégrer le savoir-faire local dans le respect des normes internationales et des meilleures pratiques, afin de fournir des produits et services sûrs et de qualité qui répondent aux exigences fidjiennes et internationales. »

S'exprimant sur la sûreté alimentaire et la sécurité alimentaire lors d'un symposium précédant l'inauguration de la FFSA, le Coordinateur du programme de l'ITC aux Fidji, M. Kofi Essuman, a expliqué : « La création de l'Association fidjienne de sûreté alimentaire est une étape majeure dans la bonne direction. Au vu de la complexité de la chaîne d'approvisionnement alimentaire, les services d'appui à la sûreté alimentaire sont essentiels à la sécurité alimentaire et sont, avec un suivi et des vérifications régulières, un facteur important pour minimiser les risques en matière de sûreté alimentaire et de santé. »

Dans le cadre du projet IKSA, six entreprises agroalimentaires des Fidji ont déjà bénéficié d'une assistance leur permettant d'améliorer leurs procédures opérationnelles, et sont à présent certifiées HACCP.

La FFSA encourage les entreprises à recourir à ses services pour aboutir à une qualité de produit et une sûreté alimentaire améliorées. Parmi les membres figurent des conseillers qualifiés en sûreté alimentaire, formés et certifiés dans le cadre du projet de l'ITC. Ils disposent des compétences nécessaires pour appuyer les entreprises fidjiennes et les aider à se conformer aux exigences nationales et internationales telles que les normes HACCP et ISO. La FFSA assistera les compagnies pour qu'elles se conforment aux normes applicables, aux réglementations, aux exigences des acheteurs et consommateurs en matière de qualité et de sûreté alimentaires, et ce à travers des ateliers de sensibilisation, des formations, la circulation des informations, des services de conseil et des audits internes en entreprise.

Notes aux éditeurs

À propos du Centre du commerce international L'ITC est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L'ITC aide les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement et les économies de transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux, contribuant ainsi à un développement économique durable dans le cadre du programme Aide pour le commerce et des Objectifs mondiaux pour un développement durable.