Speeches

Discours de la Directrice exécutive de l’ITC lors du lancement de SheTrades à Kigali, Rwanda

15 décembre 2017
ITC Nouvelles
Discours liminaire de la Directrice exécutive de l’ITC, Madame Arancha González lors de la rencontre SheTrades Rwanda à Kigali, 22 mars 2017
Son Excellence Madame la Première Dame,
Monsieur le ministre du Commerce, de l’Industrie et des affaires de la Communauté d’Afrique de l’Est,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs,


Je suis ravie d’être de retour ici à Kigali et je voudrais remercier son Excellence la Première Dame de s’être jointe à nous pour le lancement de SheTrades. Mes remerciements vont également à l'endroit des gouvernements du Royaume-Uni, de la Finlande, de la Norvège et de l’Australie ainsi que de Trade Mark East Africa pour leur soutien. C’est grâce à notre partenariat pour l’autonomisation économique des femmes que nous pourrons atteindre une certaine envergure et réaliser un impact.

Quel lieu plus approprié que le Rwanda pour lancer SheTrades. C’est un pays qui apprécie l'apport des femmes dans l’économie et dans la société et qui est prêt à intervenir en mettant ensemble les opportunités, l'égalité et un leadership de la part du gouvernement. Il n’est donc guère surprenant que le Rwanda se classe 5e dans l’indice de l’égalité entre les sexes du Forum économique mondial.

Cependant, l’appui aux efforts nécessite des investissements continus, en commençant par l’éducation et le renforcement des compétences des filles et des femmes, notamment dans le domaine des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques, éléments indispensables pour être compétitif dans la « 4e révolution industrielle ».

Il faut aussi s’attaquer à la très forte concentration des femmes dans les activités indépendantes ou dans l’économie informelle ainsi que des PME détenues par des femmes. Lorsque ces femmes s’investissent dans des secteurs à plus forte valeur ajoutée et gagnent de meilleurs revenus, ou tout simplement un revenu, elles participent à une plus rapide amélioration de la croissance et compétitivité de l'économie ainsi qu'à la réduction accélérée de la pauvreté.

C’est l’essence même de SheTrades. Une initiative mondiale regroupant les gouvernements, les entreprises et la société civile pour surmonter les sept obstacles auxquels sont confrontées les femmes d’affaires. De l’accès au crédit, aux politiques commerciales discriminatoires ou à une politique de marchés publics et privés plus inclusive.

Avec un seul objectif : chercher à connecter un million de femmes aux marchés d’ici 2020.

Et grâce à un outil, SheTrades.com, une plateforme en ligne et une application mobile qui aide les femmes à se mettre en réseau et à se connecter entre elles.

Au lancement de SheTrades Rwanda ce jour, nous souhaiterons avoir vos engagements en faveur de cet objectif. Nous aimerons savoir dans quel domaine vous êtes prêt à vous engager afin de soutenir et de connecter plus de femmes dans nos économies.

Toutefois, cela ne concerne pas seulement le Rwanda. Dans le monde d’aujourd’hui, un monde de communications instantanées et des réseaux des chaînes de valeur, il ne s’agit plus seulement d’un seul pays. Il est question de la région élargie d’Afrique de l’Est.

La force d'un mouvement d’intégration régionale tel que la Communauté d'Afrique de l'Est ne peut provenir que des pays qui la constituent. Les progrès réalisés par le Rwanda ont une incidence positive au Kenya. Les progrès réalisés en Tanzanie ont une incidence positive au Burundi. Les progrès réalisés en Éthiopie peuvent être utiles à l’Ouganda.

L’un des principaux facteurs de la réussite réside également dans la connexion avec d’autres régions et économies afin d’établir des liens commerciaux et d’investissements, de soutenir le transfert des connaissances et des technologies, et de créer des partenariats Sud-Sud tangibles et viables.

C’est pourquoi comme contribution à SheTrades, je me réjouis de lancer la Mitreeki East Africa - India Partnership, une plateforme fonctionnant sous les auspices du programme SITA de l’ITC sur laquelle les femmes indiennes et d'Afrique de l'Est se réunissent pour partager des connaissances, des expériences et des meilleures pratiques avec l’objectif global de favoriser le développement de l'entrepreneuriat féminin.

Grâce à Mitreeki, une association des mots Sanskrit et Swahili d’amitié :Maitreyi et Urafiki, nous nous engageons à renforcer les capacités des femmes cadres et chefs d'entreprise en Afrique de l’Est à travers l’échange des connaissances commerciales et des technologies avec leurs homologues de l’Inde.

Et ceci m’amène à la dernière partie de mon propos. L’élément qui sous-tend cette initiative est la « connectivité », il est donc primordial d’exploiter les technologies numériques pour permettre de connecter les non connectés. Grâce aux solutions électroniques et au commerce en ligne, nous pourrons connecter des femmes d’affaires aux marchés.

Raison pour laquelle nous saluons les investissements effectués par le Rwanda afin d’exploiter la dynamique des « E » pour limiter les coûts commerciaux. Les infrastructures des TIC notamment la fibre optique et 4G LTE, les systèmes de téléphonie mobile, E-signature et bien d’autres facilitent l’ouverture de nouvelles perspectives aux PME rwandaises.

C’est pourquoi l’ITC continuera de collaborer avec le Rwanda ainsi que d’autres partenaires tels que German GIZ et les entreprises privées comme DHL afin d’acquérir des compétences générales et les infrastructures dont ont besoin les PME pour réussir une percée sur les marchés. Nous espérons voir la plateforme numérique pilote « Made in Rwanda » prendre de l’ampleur bientôt.

Chers amis, notre débat d’aujourd’hui ne porte pas seulement sur les femmes. Il n’a jamais été question des femmes uniquement. Il s’agit plutôt d’un engagement collectif des hommes, femmes, jeunes, gouvernements, milieu des affaires, société la civile, médias, milieu universitaire et organisations régionales et internationales ; pour assurer la présence des femmes dans le commerce.

Ainsi, qu’en est-il de votre engagement ?

Je vous remercie de votre attention et j’ai hâte de commencer la collaboration avec vous.