Stories

Différents secteurs, différents impacts

3 avril 2020
ITC Nouvelles

La crise COVID-19 affecte fortement les petites entreprises, en particulier dans les secteurs du voyage et de l’hôtellerie.

  • Les services de l'hôtellerie-restauration, des sports et loisirs, ainsi qu’une grande partie du secteur du commerce de détail, sont parmi les secteurs les plus touchés par le confinement partiel ou complet.
  • Les interdictions de voyager frappent directement l'industrie du voyage et du tourisme.
  • Le secteur industriel subit des ralentissements ou des fermetures (partielles) pendant les périodes nationales de confinement, avec des répercussions transfrontalières.
  • Les secteurs de l'automobile, du textile (vêtements et chaussures), de l'informatique et de l'électronique sont parmi les secteurs les plus exposés aux effets indirects du confinement à l'étranger, en raison des répercussions négatives sur les chaînes de valeur internationales.

La vulnérabilité des petites entreprises face à la crise diffère selon les secteurs. Alors que les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) sont surreprésentées dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration, ainsi que les services de gros et de détail (par rapport à la moyenne de l'échantillon, figure 1), elles sont sous-représentées dans les secteurs industriels, à l'exception du textile (habillement et chaussure). Cela induit que les MPME sont surreprésentées dans les secteurs exposés aux effets directs du confinement au niveau national et sous-représentées dans les secteurs exposés aux effets indirects du confinement à l'étranger.

Figure 1 : Présence des MPME selon les différents secteurs

 

Note : Firms' response to the question “How many employees does the business have?”
Source : ITC SME Competitiveness Surveys of 3,680 firms in Argentina, Benin, Botswana, Ghana, Hungary, Kenya, Saint Lucia, the Gambia, the Philippines, Ukraine and Zambia in 2017, 2018 and 2019.


Une exception demeure, celle du secteur des voyages et du tourisme, comprenant un important segment international. Ce secteur dépend amplement des décisions prises à l'étranger. Les prévisions indiquent une baisse de 13,5 % du marché des voyages et du tourisme entre 2019 et 20201. Les MPME représentent environ 90 % des entreprises de ce secteur dans les pays où l’ITC a réalisé de récentes enquêtes auprès d’entreprises.

Le secteur des voyages et du tourisme se distingue également du fait qu'il emploie un pourcentage de femmes (voir le graphique) et de jeunes supérieur à la moyenne. L'emploi des femmes et la présence d'entreprises dirigées par des femmes sont d’autant plus prononcés dans le secteur de l'hôtellerie-restauration et, dans une moindre mesure, dans le secteur de commerce de gros et de détail.

Figure 2 : Participation des femmes dans tous les secteurs


Note : Firms' responses to: “How many full-time employees does this establishment currently employ?”, "How many full-time female employees does this establishment currently employ?" and "Which option (of ISIC codes) applies best as the main sector of activity?"
Source: ITC SME Competitiveness Surveys of 4,027 firms in Argentina, Benin, Botswana, Ghana, Hungary, Kenya, Saint Lucia, the Gambia, the Philippines, Ukraine and Zambia in 2017, 2018 and 2019.


Les services de l'hôtellerie-restauration comptent également un grand nombre de MPME dirigées par de jeunes entrepreneurs. Dans plusieurs pays, les réservations dans des établissements de restauration se sont presque complètement effondrées, chutant d'environ 80 % à la mi-mars2. Si la livraison de repas à domicile pourrait décoller, les femmes et les jeunes travailleurs sont néanmoins particulièrement vulnérables aux effets directs du confinement au niveau national.

Il en va autrement des répercussions des chaînes de valeur internationales. Celles-ci sont plus susceptibles de frapper les employés masculins. C'est le cas, par exemple, des équipements électroniques, où les estimations font état de baisses des exportations de plus de 10 % au premier trimestre 2020.³

L'industrie automobile est réputée pour employer un grand nombre d'hommes, y compris dans les pays représentés dans le graphique ci-dessus. Le marché chinois étant important pour les ventes d'automobiles, ce secteur devrait souffrir à la fois de perturbations de la chaîne d'approvisionnement et d'un choc de la demande en Chine. En février 2020, on estime que les ventes de voitures aux particuliers en Chine sont passées de 1,5 million à 315 000 véhicules et de 923 000 à 462 000 motos. Au cours du même mois, les ventes combinées de voitures et de motos aux particuliers en Chine auraient diminué de 69 % par rapport à février 2019 et aux prévisions antérieures faites pour février 2020, avec une réaction en chaîne sur le reste du monde, en raison des liens entre les chaînes de valeur.⁴

Le secteur de l'habillement et de la chaussure confirme l'exception à la règle en ce qui concerne les répercussions de la chaîne d'approvisionnement sur l'emploi des hommes. Ce secteur emploie un pourcentage élevé de femmes et est particulièrement vulnérable aux perturbations de l'approvisionnement en Asie de l'Est. Pour les magasins de vêtements spécialisés et de mode aux États-Unis, par exemple, la quantité des transactions de détail, un indicateur de mesure des ventes, a baissé de près de 10 % entre le 15 février et le 9 mars par rapport à l'année précédente.⁵

Après avoir déterminé si les MPME sont principalement touchées par les mesures nationales de confinement, de par l'exposition de l'industrie du voyage ou par les répercussions sur la chaîne de valeur, ce sera le moment idéal pour concevoir des mesures politiques destinées à soutenir les MPME. Alors que les fortes baisses des ventes de biens de consommation pourraient partiellement remonter une fois les mesures de confinement levées, les secteurs des services ne pourront pas palier leurs pertes. Ils seront le plus durement touchés. Compte tenu de l’impact des mesures de soutien économique post-COVID-19 sur les budgets des gouvernements, il peut être utile d'accorder une attention particulière à l’étude des différentes stratégies politiques les plus optimales.

¹ Estimates from COVID-19 Statista Mobility Market Outlook – Trend Whitepaper, March 25, 2020.
² https://www.bbc.com/news/business-51706225
³ https://www.weforum.org/agenda/2020/02/why-is-coronavirus-a-global-business-risk/
⁴ Estimates from COVID-19 Statista Mobility Market Outlook – Trend Whitepaper, March 25, 2020.
⁵ https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-retail/demand-dives-at-apparel-retailers-as-virus-wary-shoppers-stay-home-idUSKBN2102WS