Stories

Blog : Informations accessibles et opportunes : moteur de la reprise des PME

22 juin 2020
ITC Nouvelles

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont les composantes de base de notre économie mondiale et, ensemble, elles représentent 90 % des entreprises et plus de la moitié des emplois dans le monde. En Suisse, elles représentent l’écrasante majorité des entreprises (99 %) et fournissent les deux tiers des emplois du pays1. Les PME suisses jouent également un rôle clé dans notre industrie d’exportation, puisqu’elles représentent près de 45 % du volume total des exportations.

Alors que de nombreuses économies rouvrent après des mois d’adoption de politiques de confinement, la fondation s’effrite sous la pression extraordinaire. Les résultats de l’Enquête de l’ITC sur les répercussions de la COVID-19 sur les entreprises indiquent que les micros et les petites entreprises sont particulièrement vulnérables pendant cette crise, près d’une petite entreprise sur quatre déclarant être menacée de fermeture au cours des trois prochains mois2. Le Secrétariat d’État suisse à l’économie a également constaté que le taux d’endettement des PME augmente fortement, avec un risque accru de défaut de paiement et d’insolvabilité3.

Cette vulnérabilité souligne la nécessité de prendre des mesures rapides et stratégiques pour fournir des ressources vitales et améliorer la résilience des entreprises les plus exposées. La résilience et l’adaptabilité que la COVID a fait naître chez les MPME auront de profondes implications sur la probabilité d’une reprise mondiale rapide et inclusive.

La transparence au cœur des efforts nationaux et internationaux

Pour aider les petites entreprises à se frayer un chemin à travers la crise, l’accès à des informations opportunes et pertinentes sur le commerce et les marchés est primordial. Le Groupe de travail informel de l’OMC sur les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) joue un rôle clé dans ce contexte. Il offre une plate-forme pour notifier les mesures spécifiques aux MPME et permet aux membres de partager les meilleures pratiques.

Pour ouvrir la voie à la reprise, un effort concerté est également nécessaire pour créer les outils et l’environnement politique nécessaires. Récemment, 78 membres du Groupe se sont engagés à trouver des solutions pour les petites entreprises confrontées aux défis sans précédent que la COVID-19 a engendrés. Les membres se sont engagés à travailler ensemble pour faciliter le commerce, accélérer les efforts de numérisation du commerce, notamment l’accès aux outils numériques, et améliorer l’accès des MPME au financement du commerce ainsi qu’aux informations liées au commerce par le biais de plates-formes en ligne4. Ils ont en outre encouragé les membres de l’OMC à informer et à mettre à jour l’OMC sur toutes les mesures de lutte contre la Covid‑19 liées au commerce et visant à améliorer la transparence. La Suisse a déjà communiqué ses mesures au Secrétariat dans le cadre de cet exercice de suivi.

Sur le plan intérieur, la première ligne de mesures politiques des autorités fédérales suisses visait à protéger la viabilité financière des petites entreprises. La Suisse a agi rapidement pour assurer la stabilité financière des PME grâce à un allègement de trésorerie sous la forme de crédits bancaires garantis par le gouvernement fédéral, qui a touché plus d’entreprises que d’autres programmes en Europe5. La Confédération suisse a également élargi l’accès à l’indemnisation du travail à temps partiel, un système de subventions salariales qui incite les PME à maintenir des liens d’emploi avec leurs employés pendant la crise6. Enfin, les start-ups innovantes, qui sont un facteur important du succès de l’économie suisse, ont bénéficié d’un soutien fédéral supplémentaire7. Les lignes d’assistance téléphonique et électronique ont appuyé ces mesures, en répondant aux diverses questions des PME et en expliquant où et comment obtenir de l’aide. Ces réponses politiques efficaces et exemplaires ont été cruciales pour garantir que les entreprises disposent des ressources dont elles ont besoin pour survivre à la crise et s’adapter efficacement.

Un outil pratique pour planifier l’adaptation à la COVID-19

Bien que les petites entreprises soient désireuses de reprendre leurs activités économiques, les conditions du marché et les réponses des politiques commerciales continuent de fluctuer, ce qui entraîne une incertitude continue. De nombreuses entreprises reconnaissent que la reprise les obligera à sortir de leur zone de confort pour regarder au-delà de leurs marchés traditionnels et à diversifier leurs risques pour traverser la tempête. La diversification est essentielle pour réduire les risques du marché et s’adapter à la volatilité de la demande entraînée par les efforts de confinement.

Pour prospérer, les entreprises doivent pouvoir comparer efficacement les opportunités sur les marchés cibles potentiels et se tenir au courant de l’évolution des politiques commerciales afin d’ajuster leurs stratégies d’approvisionnement et d’exportation. Le Groupe de travail informel sur les MPME travaille avec le Centre du commerce international, la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement et l’OMC depuis le lancement de l’initiative Global Trade Helpdesk à Buenos Aires lors de la 11e Conférence ministérielle de l’OMC pour une plate-forme d’information numérique accessible et centralisée pour les MPME. Au cours des deux dernières années, les partenaires de l’initiative ont travaillé avec diligence pour centraliser leurs informations et unir leurs efforts pour simplifier les études de marché pour les petites entreprises.

La version bêta de la plate-forme accessible à l’adresse www.GlobalTradeHelpdesk.org, rassemble en une seule recherche les informations de dix organisations partenaires. Cela permet aux entreprises d’être à jour sur l’évolution des politiques commerciales en réponse à la COVID-19, de déterminer et de comparer les opportunités d’exportation, de comparer les conditions d’accès aux marchés et de communiquer avec les acheteurs, les fournisseurs de financement du commerce et d’autres partenaires pour mettre en œuvre leurs plans d’exportation. La plate-forme fournit des informations en anglais, français, espagnol, arabe et russe.

Au cours des huit dernières semaines, l’augmentation de 40 % de l’utilisation de la plate-forme indique la pertinence croissante de l’outil et la forte demande d’information en temps opportun. Avec le soutien du Groupe de travail informel sur les MPME, la plate-forme continue d’évoluer en intégrant de nouvelles informations et en améliorant la couverture des données, en élargissant ses fonctionnalités et en couvrant des langues supplémentaires pour s’assurer que l’information parvient à ceux qui en ont le plus besoin. En tant que fervent défenseur de cette initiative, la Suisse encourage les autres membres de l’OMC à fournir des informations relatives au commerce et des mises à jour pertinentes afin d’améliorer continuellement la qualité et la couverture du Global Trade Helpdesk. Alors que le Groupe de travail informel travaille à l’élaboration d’une déclaration plurilatérale sur les MPME, nous encourageons les gouvernements à soutenir et à promouvoir cette plate-forme intégrée alors qu’elle tend vers le lancement de la version finale cette année.

Il faudra du temps pour reconstruire une économie mondiale fiable et inclusive. Néanmoins, l’autonomisation des éléments constitutifs de nos sociétés et de nos économies marque une étape importante vers la reprise. La reprise des PME commence dès maintenant, une entreprise et une décision commerciale éclairée à la fois.

 

⁴ https://www.wto.org/english/tratop_e/covid19_e/covid19_e.htm Déclaration relative la mise en évidence de l'importance des MPME à l'heure de la COVID