Stories

Sénégal : Faciliter l’intégration des femmes dans l’économie grâce au numérique

22 avril 2019
ITC Nouvelles
Le digital à la portée des femmes désireuses de se lancer dans l’entrepreneuriat

Très actives dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la mode et des services, les Sénégalaises démontrent une véritable appétence pour l’entreprenariat. Le digital leur ouvre des perspectives uniques pour conquérir de nouveaux marchés et se faire connaître à l’international. Organisée à l’initiative du programme Netherlands Trust Fund IV (NTF IV), la formation Women in Tech s’adresse à une centaine de porteuses de projet. L’action vise à les soutenir dans leur réussite professionnelle, en transmettant les bonnes pratiques du marketing digital et du e-commerce.

Entreprendre au féminin

Depuis 2016, la communauté Femmes Chic encourage les femmes du Sénégal et du continent africain à réseauter et à promouvoir leur savoir-faire. Elle réunit aujourd’hui 140 000 adhérentes, qui vendent en ligne leurs produits et partagent leur quotidien. Partenaire du projet NTF IV, la plateforme s’est chargée de sélectionner les candidates à la formation digitale Women in Tech, prévue les 18, 19, 25 et 26 avril 2019. « Nous avons reçu près de 700 demandes d’inscription en seulement trois jours, preuve de l’intérêt majeur des femmes pour l’entreprenariat », s’exclame Mariama Kébé, créatrice et administratrice du réseau Femmes Chic. « L’espoir économique du Sénégal repose sur les femmes. Beaucoup aspirent à l’indépendance financière mais se heurtent à un système socio-culturel contraignant. Les obligations familiales restent un frein et les politiques publiques en faveur de l’entreprenariat féminin sont insuffisantes. Nous devons donc leur donner les moyens de croire en elles et d’aller de l’avant. Or, pour valoriser leurs talents, un simple ordinateur et une connexion internet peuvent suffire ! Le digital est à la portée de toutes les femmes désireuses d’entreprendre. Cette formation s’efforce de leur donner tous les outils dont elles ont besoin pour se développer par-delà les frontières », explique Mariama.

Success stories

Au cours de la formation, les participantes apprennent à identifier et à utiliser les applications indispensables pour se faire une place sur le web et gagner du temps dans la gestion de l’activité. Mais pas seulement. « Les bénéficiaires montent en compétences sur le marketing de contenu, les réseaux sociaux et le branding en ligne. Les interventions portent également sur la stratégie à l’export et la recherche d’investisseurs. Les porteuses de projets apprennent à identifier toutes les occasions de faire du réseau et de provoquer des opportunités d’affaires à l’étranger. Concentré en démonstrations, exercices pratiques et rencontres, le programme s’annonce très rythmé », affirme Seynabou Thiam, personnalité notoire des réseaux sociaux au Sénégal et co-animatrice de la formation. « Je me réjouis que cette action encourage les femmes à échanger sur leurs vécus, leur réalité quotidienne et leurs aspirations. Cette formation crée un espace de parole qui encourage la prise d’initiatives », ajoute la formatrice. Les sessions sont ponctuées d’un brunch auquel participent 3 invitées emblématiques, venues témoigner de leur parcours et réussite professionnelle à l’international. Au-delà d’une action de formation, l’évènement se donne plus largement pour ambition d’inspirer les femmes à oser, innover et entreprendre.


Financé par le Ministère des Affaires étrangères des Pays Bas, le projet NTF IV Sénégal est un programme d’appui au développement du secteur des technologies de l’information et de l’externalisation des processus métiers. De novembre 2017 à juillet 2021, le projet accompagne 80 entreprises lauréates dans leur développement commercial à l’international. NTF IV Sénégal est exécuté par le Centre du Commerce International (ITC), en collaboration avec l'Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX) et l'Organisation des professionnels des technologies de l'information et de la communication (OPTIC) du Sénégal. À terme, le programme NTF IV devrait contribuer à l’émergence d’un environnement économique favorable aux entreprises sénégalaises actives dans les secteurs TI et BPO.