Stories

Relier les entreprises africaines et chinoises pour stimuler le commerce et l'investissement

8 janvier 2018
ITC Nouvelles
Grâce au projet de partenariat pour l'investissement et la croissance en Afrique (PIGA), des entreprises d'Éthiopie, du Kenya, du Mozambique et de Zambie font des affaires avec des investisseurs chinois.

Les entrepreneurs africains et chinois du secteur agroalimentaire se connectent et coopèrent, retombée directe des réunions co-organisées par le Centre du commerce international (ITC).

Plus de 260 hommes d'affaires ont participé à des rencontres de jumelage entreprise-à-entreprise à Changchun dans la province de Jilin en Chine, le 4 septembre 2017 pour discuter des opportunités de commerce et d'investissement dans les secteurs de l'agroalimentaire et de l'industrie légère en Afrique.

Plus de 200 réunions entre 21 entreprises d'Éthiopie, du Kenya, du Mozambique et de Zambie et 75 investisseurs chinois ont été organisées par l'ITC, le gouvernement populaire de Jilin, le Conseil chinois pour la promotion du commerce international et le Fonds de développement Chine-Afrique) dans le cadre du projet de partenariat pour l'investissement et la croissance en Afrique (PIGA).

Des investissements concrets ont été réalisés après l'événement.

Poursuite des opportunités d'affaires

Une entreprise kenyane qui cultive une variété spéciale de piments pour la fabrication de rouge à lèvres a reçu une invitation à visiter un investisseur chinois pour discuter des actions de suivi. L'investisseur chinois a qualifié cet événement d’« essentiel comme révélateur du fort potentiel que peut receler le développement d'un partenariat avec une société kenyane ».

Un producteur de miel zambien a trouvé un nouveau marché pour son produit et a conclu un contrat pour l'expédition de 500 000 bouteilles de miel à de nouveaux clients.

Des entreprises de transformation de l'huile de soja de Zambie ont trouvé un partenaire chinois pour développer la production.

Une entreprise chinoise spécialisée dans l'élevage de volailles a manifesté de l’intérêt pour l’investissement dans l'élevage de volailles en Éthiopie, au Kenya, au Mozambique et en Zambie.

Promotion des exportations

L'événement de jumelage a été organisé dans le cadre du projet du PIGA, financé par le Ministère britannique du Développement international (DFID). Le PIGA est un partenariat conjoint entre le Royaume-Uni et la Chine visant la croissance économique durable dans les pays africains grâce à des exportations axées sur l'investissement et le développement local dans l'agro-industrie et l'industrie légère.

L'ITC, le Conseil chinois de promotion du commerce international (CCPIT), le Fonds de développement Chine-Afrique (CADFund), le Ministère britannique du développement international (DFID) et des représentants de haut niveau du gouvernement populaire de Jilin et du ministère du Commerce (MOFCOM) ont ouvert l'événement. Les responsables de la promotion des investissements d'Éthiopie, du Kenya, du Mozambique et de Zambie ont présenté les conditions et les politiques d'investissement de leurs pays respectifs aux investisseurs chinois.

Le secteur privé, notamment deux entreprises chinoises pionnières dans l'investissement en Afrique, le groupe CGCOC et le groupe Jihai Agriculture Investment and Development ont également soutenu l'événement.

Investir dans les entreprises africaines

Afin de générer 4 milliards de dollars pour développer un parc industriel d'agro-traitement en Éthiopie, l'ITC a organisé un événement parallèle ciblant les entreprises chinoises et éthiopiennes intéressées à participer au projet d'investissement mené par le Groupe CGCOC. M. Xuejun Jiang, Chef du Bureau de l'ITC pour l'Asie et le Pacifique, qui a animé l'événement parallèle, a déclaré que le PIGA était heureux d'appuyer la promotion de ce projet en raison des répercussions économiques et sociales escomptées pour l’Éthiopie. Mme Masarrat Quader, Conseillère régionale du secteur privé d’Invest Africa au Ministère britannique du Développement international (DFID), a souligné le potentiel de ce nouveau parc industriel à apporter des changements substantiels en Éthiopie et à générer jusqu'à 25 000 nouveaux emplois directs et indirects pour les Éthiopiens.

M. Afework Shimelis, Ministre conseiller de l'Ambassade d'Éthiopie à Beijing, et M. Zhang Yuzhon, Directeur général adjoint du Département de la promotion des investissements du Ministère du Commerce, ont souligné les avantages économiques et de développement que peut apporter le projet. L'événement parallèle a généré beaucoup d'intérêt d'investissement au sein des entreprises qui y ont assisté.

En préparation de cet événement, l'ITC a organisé un atelier d'une journée à l'attention des entreprises africaines afin qu'elles puissent acquérir des connaissances pratiques sur les techniques de négociation. Un expert de l'ITC a également orienté les entreprises africaines dans la formulation des propositions d'investissement intéressantes pour les investisseurs chinois.

Exploiter les opportunités d'investissement

Les secteurs de l'industrie légère et de l'agro-transformation en Afrique restent largement inexploités. Les investissements à grande échelle en provenance de Chine se font déjà en grande partie à travers des projets miniers, pétroliers et d'infrastructures en Afrique. Cependant, de 1998 à 2012, seulement environ 10 % des projets d'investissement chinois en Afrique étaient consacrés à l'agriculture et la fabrication. L'investissement dans des activités orientées vers l'exportation permettrait de diversifier les exportations africaines et de créer de nouvelles opportunités.

Le projet PIGA vise à attirer des investissements dans les secteurs productifs de l'industrie légère et de l'agro-industrie pour appuyer le développement des liens en amont, des capacités de transformation, de l'ajout de valeur locale et de la création d'emplois au niveau local.

Grâce au PIGA, l'ITC facilite l'investissement en Afrique en fournissant un appui en matière de renforcement des capacités et de conseil aux entreprises ainsi qu’aux agences de promotion des investissements en Éthiopie, au Kenya, au Mozambique et en Zambie. L'ITC continuera à fournir des informations aux investisseurs chinois sur le climat des affaires en Afrique, ainsi qu'aux entreprises africaines prêtes pour l'investissement, qui pourraient être de potentiels partenaires dans leurs projets d'investissement.