Stories

L'ITC présente son Rapport annuel d'activités 2017

5 juillet 2018
ITC Nouvelles
Rapport décrivant les interventions de l'ITC et leurs répercussions, qui feront l'objet des discussions du Groupe consultatif commun le 10 juillet

Un nouvel outil d'information sur le marché destiné aux potentiels exportateurs afin qu'ils puissent accéder aux informations sur les tarifs, les exigences non tarifaires et les procédures de documentation dans de potentiels marchés cibles. Une initiative phare sur l'autonomisation économique des femmes actuellement à point pour connecter plus d'un million de femmes entrepreneurs aux marchés mondiaux d'ici 2021. Environ $646 millions d'accords internationaux sur le commerce et l'investissement catalysés. Soutien global aux efforts déployés par les pays d’Afrique de l’Ouest pour stimuler le commerce intra-régional.

Ce sont quelques-uns des faits saillants des activités de 2017 du Centre du commerce international couverts dans son nouveau rapport annuel. Le rapport servira de base aux discussions de la session du 10 juillet, du Groupe consultatif commun (JAG), réunion annuelle au cours de laquelle les délégués gouvernementaux examinent les activités de l'ITC et formulent à l'attention des organisations de tutelle en l'occurrence les Nations Unies et l'Organisation mondiale du commerce, des recommandations pour ses activités futures.

Le rapport s'ouvre par une présentation du contexte économique dans lequel l'ITC a fonctionné en 2017, une année marquée par une croissance mondiale saine pour la production et le commerce en dépit de forts vents politiques défavorables au commerce et à la coopération multilatérale en général. Avec les initiatives d'ouverture du marché se poursuivant dans certaines régions, le rapport de recherche phare de l'ITC, Perspectives de compétitivité des PME, examine la relation entre les accords commerciaux régionaux et l'intensification de l'activité dans les chaînes de valeur transfrontalières ; il se penche également sur les mesures que peuvent prendre les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) pour mieux se positionner dans le marché régional.

L'ITC organise ses activités en quinze programmes couvrant six domaines d'intervention : fournir une veille économique et commerciale ; mettre en place un environnement favorable aux affaires ; renforcer les institutions d'appui au commerce et à l'investissement ; connecter les MPME aux chaînes de valeur ; promouvoir un commerce inclusif et vert ; et soutenir l'intégration économique régionale et les liens Sud-Sud. Le rapport décrit les principales réalisations de chaque programme pour 2017. Une étape importante : le nombre de femmes entrepreneurs que les partenaires de l'initiative SheTrades de l'ITC ont promis de connecter aux marchés internationaux a dépassé le million, plus de deux ans avant la date butoir initiale.

Pour chacun des six principaux domaines d'intervention de l'ITC, le rapport comprend deux études de cas qui illustrent les répercussions des projets de l'ITC sur le terrain, de l'Afghanistan à la Colombie. Trois narratifs de la série « l'ITC innove » mettent en lumière de nouvelles initiatives. Un de ces narratifs porte sur le bureau d'assistance au commerce mondial (Global Trade Helpdesk), un outil en ligne développé conjointement par l'ITC, l'OMC et la CNUCED pour servir de guichet unique aux MPME en quête d'informations sur de potentiels partenaires commerciaux. Un autre décrit comment l'ITC a permis aux producteurs africains de café de haute qualité de se connecter aux acheteurs internationaux grâce à des enchères en ligne, et de vendre à des prix 160 % plus élevés.

Le rapport comprend également une section sur les résultats institutionnels avec des informations financières et de nouvelles approches de gestion des ressources humaines, telles que les mesures prises par l'ITC visant la parité entre les sexes à tous les niveaux professionnels. Il décrit également les principales manifestations, les activités de communication et les partenariats de l'ITC avec les organisations des secteurs public et privé en 2017.

Les dépenses « extra-budgétaires » de l'ITC, financées à travers des contributions volontaires liées à des projets, distinctes des contributions annuelles de l'OMC et des Nations Unies, se sont élevées à un peu plus de $46 millions en 2017. Les informations de veille économique et commerciale de l'ITC, les relations entreprise-à-entreprise et le soutien aux institutions d'appui au commerce et à l'investissement ont permis d'obtenir $646 millions en valeur commerciale et en investissement, soit environ $14 d'exportations et d'investissements pour chaque dollar de financement extra-budgétaire. L'ITC accorde la priorité aux pays et aux communautés où l'argument en faveur d'un soutien supplémentaire pour exploiter les marchés internationaux est le plus fort : 86 % de l'aide spécifique au pays a été accordée aux pays les moins avancés, aux pays en développement sans littoral, aux petits États insulaires en développement, aux États fragiles et à l'Afrique subsaharienne. Sur plus de 15 000 entreprises soutenues par l'ITC en 2017 pour améliorer leur compétitivité ou les connecter aux acheteurs, 41 % étaient détenues ou gérées par des femmes. Des projets en préparation totalisant $170 témoignent d'une demande vigoureuse pour les services de l'ITC.

La Directrice exécutive de l' ITC Mme Arancha González, a déclaré dans son avant-propos au rapport : « Faire en sorte que tous les peuples, dans tous les pays, puissent profiter des avantages du commerce et du progrès technologique contribuerait grandement à calmer les tempêtes qui perturbent les relations économiques mondiales. L'ITC reste déterminé à faire en sorte que le commerce soit bénéfique pour les 99 % à la base de la pyramide économique ».

Pour lire le rapport annuel 2017 de l'ITC, cliquer ici.