Stories

L'ITC, l'ISO et l'ONUDI publient un guide pour permettre aux PME d'améliorer leur efficacité énergétique

5 juin 2015
ITC Nouvelles

Un nouveau guide pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) à mieux comprendre comment elles peuvent améliorer leur efficacité énergétique selon les principales normes internationales a été publié ce jour, lors de la Journée mondiale de l'environnement, par le Centre du commerce international (ITC), l'Organisation internationale de normalisation (ISO) et l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI).

Parmi les milliers de normes globales de l'ISO qui fixent les spécifications des produits et processus industriels, la norme ISO 50001, appelée Systèmes de management de l'énergie – Exigences et recommandations de mise en œuvre, présente les systèmes et processus de gestion qui permettent aux entreprises de stimuler leur efficacité et réduire leur consommation énergétiques.

Une meilleure efficacité énergétique n'est pas seulement une bonne chose pour l'environnement, c'est aussi du bon sens pour les entreprises : optimiser les ressources permet de minimiser les coûts. En plus de stimuler les profits, l'amélioration de l'efficacité énergétique peut renforcer le prestige de l'entreprise et développer la confiance et la loyauté des consommateurs.

 
Le retard des PME en matière d'efficacité énergétique

 
Pourtant, les PME, y compris dans les pays en développement rapide, tardent souvent à mettre en œuvre des mesures d'efficacité énergétique. Ceci est en partie dû à un manque d'information, des compétences et des ressources inadéquates. La réduction de cet écart en matière d'efficacité pourrait cependant se traduire en gains environnementaux et de productivité majeurs.

Le nouveau manuel ISO 50001 : Systèmes de management de l'énergie – Exigences et recommandations de mise en œuvre fournit aux PME des guides pratiques, sous la forme d'une liste de contrôle, afin de développer et mettre en œuvre un système de gestion énergétique basé sur la norme ISO 50001, ce qui leur permettrait d'améliorer leurs performances et de réduire leurs coûts. Liam McLaughlin, le principal auteur de l'ouvrage, explique : « La mise en œuvre de principes d'économies d'énergie est souvent plus facile pour les PME que pour les grandes organisations.

Ceci tient au fait que les petites entreprises comprennent en général moins de niveaux hiérarchiques, et donc moins de bureaucratie, ce qui rend les changements et améliorations plus faciles et rapides à mettre en place. » Il poursuit en précisant qu'une meilleur gestion énergétique pourrait aider les PME à réduire leurs coûts, leur vulnérabilité face aux variations des prix de l'énergie, et donc permettre à l'entreprise d'être plus durable à long terme. Pour Arancha González, Directrice exécutive de l'ITC, en plus des PME, les gouvernements devraient aussi trouver ce rapport d'une grande utilité. « De nombreux pays réforment aujourd'hui leur législation afin de promouvoir l'efficacité énergétique. Ce guide permettra aux gouvernements d'aider leurs PME à réduire leur coûts d'exploitation et à minimiser leur impact environnemental. »

La norme ISO 50001


La norme ISO 50001 présente un cadre d'exigences pour que les organisations développent leur politiques en vue d'une utilisation plus efficace des énergies ; établissent des cibles pour les objectifs politiques ; utilisent les données pour mieux comprendre et prendre de meilleures décisions en matière de consommation énergétique ; et améliorent constamment leur performance et gestion énergétiques.

En appliquant le même modèle de système de gestion et d'amélioration continue utilisé largement dans les autres normes ISO, la normes ISO 50001 vise à fournir aux organisations un modèle pour intégrer la gestion énergétique dans leurs efforts globaux d'amélioration de gestion de la qualité et de l'environnement.
Une meilleure efficacité énergétique est essentielle pour équilibrer le besoin des pays en développement d'une croissance économique qui permette de stimuler les conditions de vie de leurs concitoyens, avec l'impératif de réduire collectivement l'impact de l'humanité sur l'environnement.

Cette publication sera diffusée au sein du réseau des institutions d'appui au commerce et à l'investissement de l'ITC, aux associations du secteur privé avec lesquelles l'ITC collabore sur la gestion de la qualité, aux missions diplomatiques et aux ministres gouvernementaux en charge de la question énergétique.

En ce jour, l'ITC lance également une autre publication en lien avec l'environnement (en anglais), sur la manière dont les changements climatiques affectent les exportations agricoles de l'Ouganda et du Pérou.