Press releases

L'ITC appelle les gouvernements à augmenter l'octroi des marchés publics aux femmes commerçantes (anglais)

15 septembre 2014
ITC Nouvelles
Le Centre du commerce international (ITC) a lancé aujourd'hui une initiative pour augmenter le nombre de marchés publics attribués à des entreprises appartenant à des femmes. À ce jour, seul 1 % des marchés publics sont conclus avec des entreprises appartenant à des femmes ou avec des femmes entrepreneuses.

(Kigali) – Le Centre du commerce international (ITC) a lancé aujourd'hui une initiative pour augmenter le nombre de marchés publics attribués à des entreprises appartenant à des femmes. À ce jour, seul 1 % des marchés publics sont conclus avec des entreprises appartenant à des femmes ou avec des femmes entrepreneuses.

L'annonce de cette initiative (en anglais) lors de la Table ronde annuelle de la Plate-forme mondiale sur l’approvisionnement auprès des femmes commerçantes, à Kigali au Rwanda, a été faite par Mme Arancha González, Directrice exécutive de l'ITC : « Les femmes représentent la moitié de la population mondiale et ont un rôle concret à jouer dans le développement économique. Ensemble, nous pouvons améliorer le 1 % de marchés publics qui échoient aux entreprises appartenant à des femmes ».

Pour accompagner l'annonce de cette initiative, Mme González a dévoilé un nouveau guide :Autonomiser les femmes grâce aux marchés publics. Celui-ci pourra aider les gouvernements à développer des directives d'achat qui faciliteront l'approvisionnement accru de biens et services auprès de femmes entrepreneuses. Bien que de nombreux gouvernements aient depuis longtemps utilisé les politiques de marché public pour promouvoir leurs objectifs socio-économiques, peu d'entres eux les ont utilisé pour libérer le potentiel économique des femmes.

Le guide examine les défis habituels auxquels font face les femmes lorsqu'elles veulent accéder et participer aux marchés publics. Il propose également des techniques qui permettent de dépasser ces barrières, et fournit des conseils sur l'élaboration de stratégies d'assistance ciblée afin d'accroître les marchés publics auprès d'entreprises appartenant à des femmes. Cela inclut l'établissement d'objectifs ou de cibles obligatoires, de plans de sous-traitance, de préférences, de réservations, et de renforcement des capacités.

Mme González a précisé que des cibles devaient être mises en place afin de permettre aux gouvernements de mieux suivre le nombre de marchés octroyés aux femmes entrepreneuses. « Consciente que nous démarrons d'un point très bas, 50 % est un objectif à longue haleine. Mais si 3 %, 4 % ou 5 % des contrats gouvernementaux sont conclus avec des entreprises appartenant à des femmes, ce serait déjà un succès. Nous en appelons à un système plus juste dans lequel les femmes ont une meilleure chance de participer aux appels d'offres publics. Après tout, ce n'est que du bon sens économique. » Des mesures simples peuvent permettre ce changement, comme de limiter la taille des participants, ce qui permettrait aux femmes de répondre aux appels d'offres dans la mesure où la plupart des femmes entrepreneuses possèdent des petites ou micro entreprises. Pour Mme González, « garantir la transparence, augmenter l'accès à l'information, standardiser les modèles, ou octroyer davantage de temps pour permettre aux entreprises appartenant à des femmes de se préparer ou se pré-qualifier, constituent des mesures qui pourraient aider à s'assurer que davantage de femmes soient éligibles lors de la soumission leurs offres d'achat ».

Mme Oda Gasinzigwa, Ministre du genre et de la promotion de la famille, de la République du Rwanda, a pour sa part expliqué : « Au Rwanda, des lois et réglementations tenant compte du genre existent, et offrent un moyen unique et fiscalement intéressant d'autonomiser les femmes, y compris en ce qui concerne les marchés publics. Mais nous aussi, avons encore du chemin à parcourir, et cette initiative qui propose des objectifs pour le partage des marchés publics octroyés aux entreprises appartenant à des femmes est particulièrement bienvenue. Elle va nous aider à combattre la pauvreté et à promouvoir une croissance économique inclusive. Elle va aider à augmenter la participation d'entreprises appartenant à des femmes, non seulement en ce qui concerne les marcés publics, mais aussi en ce qui concerne les prises de décision publiques. »

La Ministre du commerce de la République de l'Ouganda, Mme Amelia Kyambadde, qui participait également au lancement, s'est également engagée à mettre en œuvre cette initiative dans son pays. Cette initiative devrait prendre de l'ampleur au moment où la famille des Nations Unies se prépare pour la Conférence Pékin+20, qui doit examiner le programme prévu par les Nations UNies pour faire avancer le droit des femmes.

Téléchargez ici le guide Autonomiser les femmes grâce aux marchés publics (en anglais).
Établie en septembre 2010, la Plate-forme mondiale d’action sur l’approvisionnement auprès des femmes commerçantes, menée par l'ITC, est une initiative sur 10 ans qui vise à accroître le nombre des marchés privés, gouvernementaux et institutionnels octroyés aux femmes commerçantes, avec l'objectif ultime faire profiter les femmes et leur communauté des bénéfices économiques.

Le Salon et Forum 2014 des femmes commerçantes (WVEF 2014) s'est tenu du 15 au 17 septembre à Kigali au Rwanda, en parallèle au Forum mondial pour le développement des exportations (WEDF) de l'ITC. Cette année, l'événement a présenté deux secteurs : celui du café et celui des services.