Stories

Les femmes doivent jouer un rôle majeur dans l’économie

13 février 2018
ITC Nouvelles
La Directrice de l’ITC invite les pays de l’Australie et du Pacifique à davantage inclure les femmes dans l’économie à l’Institut Lowy

Laisser la moitié de l’équipe hors du terrain ne la fera pas gagner. Tel était le message d’Arancha González, Directrice exécutive de l’ITC, lors d’une conférence sur l’autonomisation économique des femmes à l’Institut Lowy, le principal groupe de réflexion économique de l’Australie.

La pleine participation des femmes à l’économie est freinée, en de trop nombreux endroits, par des lois discriminatoires. Dans 18 pays, la loi donne aux maris le droit d’interdire à leurs femmes de travailler à l’extérieur du foyer », a déclaré Mme González devant un auditoire plein. De son avis, empêcher la participation intégrale des femmes à l’économie c’est comme jouer un match de football avec tout juste la moitié de votre équipe.

« Les femmes entrepreneurs, dans les marchés émergents, sont étouffées par un accès inadéquat et inégal aux services bancaires et aux capitaux, un écart estimé entre $ 260 et $320 milliards par an. Certains entrepreneurs débutant ici à Sydney pourraient ressentir la même chose : dans le secteur mondial de la technologie, seule une petite fraction du capital-risque est remise aux start-ups dirigées par des femmes.

Au cours de son allocution, Mme González a relevé l’évolution du paysage commercial mondial, tout en soulignant de davantage inclure les femmes dans l’économie.

Elle a déclaré: « Au cours des trente dernières années, nous avons assisté à la transformation de l’économie mondiale par l’émergence d’une Chine et d’une Inde, acteurs économiques à part entière forts de leurs milliards. Le nombre important de femmes actuellement en marge de l’économie mondiale, prêtes à transformer leurs propres perspectives, et les nôtres aussi, est pratiquement le tiers d’un milliard. »

Mme González a invité l’auditoire, dont la plupart venaient du milieu financier et commercial de Sydney, à participer à l’initiative SheTrades de l’ITC, qui vise à connecter un million de femmes entrepreneurs aux marchés d’ici 2020.

L’an dernier, l’ITC a lancé une application Web et mobile pour les femmes entrepreneurs. L’application, appelée SheTrades, permet aux entreprises appartenant à des femmes de présenter leurs biens et services aux potentiels acheteurs.

La directrice de notre programme Femmes et commerce l’appelle, pas tout à fait sur un ton de plaisanterie, « propulseur d’entreprises ». Elle est téléchargeable à partir de la boutique Google Play et peut être consultée sur SheTrades.com. Lire le discours d’Arancha González dans son intégralité ici.

En savoir plus sur SheTrades et s’inscrire pour l’application SheTrades.