Stories

Le Forum mondial des PME et le programme du B20

20 novembre 2015
ITC Nouvelles

La présidence turque du G20 est centrée sur les principes d'inclusion, d'exécution et d'investissement, trois piliers pour ré-établir une économie mondiale prospère. Ces priorités sont à la fois pragmatiques et d'une grande portée.

Cependant, le pragmatisme ne doit pas venir au prix de l'ambition. En mettant l'accent sur « exécution », nous nous concentrons sur un programme réaliste avec des effets à long terme. De fait, si tous les pays tiennent les promesses déjà faites, et se montrent dignes de la confiance placée en nous, la croissance globale sera de 2 % plus forte d'ici à la fin 2018. Ces 2 % représentent $E. U. 2 billions en croissance additionnelle. Nous avons tous un intérêt manifeste à faire en sorte que cela se réalise.

L'inclusion est un thème important de la présidence turque du G20, dans la mesure où une économie mondiale prospère requiert une approche holistique et globale. Cette année, nous avons établi un nouveau groupe de travail sur les PME et l'entrepreneuriat, afin d'améliorer la visibilité et l'impact des PME sur la plateforme du B20. Nous visons à libérer le plus grand domaine des marchés mondiaux au potentiel encore non exploité, à savoir les PME. Les PME emploient les deux tiers de la force de travail de l'économie mondiale.

Notre vision de l'héritage que doit laisser la présidence turque du G20 est celle d'une grande portée. Elle s'étend bien au-delà des seuls membres du G20 pour inclure les nations qui ont été le plus durement touchées par la crise financière de 2008, et pour qui la reprise est des plus difficiles. L'investissement dans les PME et leur émancipation au sein des pays en développement et des pays les moins avancés pourront encourager la croissance, l'investissement et la création d'emplois.

Tout comme nous poursuivons le travail de la présidence de l'Australie, nous espérons que nos accomplissements iront au-delà de 2015, et que la Chine pourra bâtir sa présidence sur les édifices et progrès réalisés en 2015. Le succès du mandat de la Turquie sera durable. C'est pourquoi en mai 2015 nous avons établi le Forum mondial des PME en tant que structure permanente de l'économie mondiale. Depuis le premier Sommet des affaires du G20 qui s'est tenu à Séoul en 2010, le B20 a appelé le G20 à s'attaquer aux contraintes qui pèsent sur les PME au sein des places de marché mondiales. Nous offrons à présent un mécanisme concret pour niveler le terrain économique et fournir le type d'appui que les PME réclament depuis des années.

Le Forum mondial des PME est une collaboration de l'Union des chambres de commerce et d'industrie de Turquie (TOBB), la Chambre de commerce internationale (CCI), et la Fédération des chambres de commerce de la CCI. Il est conçu pour représenter activement les PME. Il pourra les représenter à un niveau international, et servir à influer sur les politiques à tous les niveaux, afin de garantir que les intérêts économiques élargis des PME, avec des questions comme l'inclusion financière, soient représentés auprès des organisations internationales tels que le G20, l'ANASE, l'APEC et les Nations Unies. Pour citer le Secrétaire Général du CCI, M. John Danilovich, le Forum mondial des PME va « jouer un rôle majeur pour aider les PME à exploiter pour la première fois les opportunités des marchés internationaux, et [...] s'assurer que les politiques mondiales soient conçues en tenant compte des besoins des petites entreprises et des entrepreneurs ».

Le Forum mondial des PME est une organisation mondiale, indépendante et non lucrative, dirigée par et pour le secteur privé. Il cherche à identifier et à s'attaquer aux principales difficultés auxquelles sont confrontées les PME, et fournit une meilleure représentation au niveau politique mondial. Sa première priorité est de militer en faveur des PME et d'être leur voix au sein des cercles politiques internationaux.

Le Forum mondial des PME vise aussi à fournir des services de conseil pour résoudre une des plus grandes difficultés des PME – des conseils actualisés et des informations sur les meilleures pratiques. Il fournira aussi une expertise technique, des liens vers les sources potentielles de financement, et une assistance spécialisée aux PME par le biais de moyens virtuels.

Le manque d'infrastructures numériques est un problème considérable pour les PME. Dans ce cadre, le Forum mondial des PME va établir une plateforme de services d'information sur les marchés électroniques, afin de faciliter les connexions globales avec les chaînes de valeur internationales, établir des réseaux, et mener l'acquisition et la diffusion des connaissances. En se concentrant sur ces domaines, les PME pourront être mieux intégrées dans les marchés mondiaux.

Avec le lancement du Forum mondial des PME et sa forte présence dans l'agenda de la présidence turque du G20, nous espérons que 2015 sera l'année où le rôle et la valeur des PME seront reconnus sur le plan international. En ciblant l'investissement dans les infrastructures et l'élargissement de l'accès à l'information, ainsi que le fait d'avoir une voix qui porte à tous les niveaux – national, régional et international – les barrières qui freinent la croissance et la pleine contribution des PME peuvent être abolies et le potentiel économique des PME réalisé.

« Le secteur des PME est vital pour l'économie mondiale, et les petites entreprises sont la locomotive de la création d'emplois, de l'innovation et de l'esprit d'entreprise », déclarait M. Babacan, alors Premier Ministre adjoint de la Turquie. « Nous échangeons avec elles ; nous nous associons avec elles ; en conséquence, nous devons aussi être leur voix. »

Cet article est tiré de la publication de l'ITC, les Perspectives sur la compétitivité des PME 2015