Stories

La Suède s’engage pour $21 millions en soutien à l’ITC

9 mars 2018
ITC Nouvelles
La ministre suédoise des Affaires de l’Union européenne et du Commerce, Ann Linde, a annoncé l’octroi d’un financement à l’ITC sur quatre ans

Le gouvernement suédois a annoncé son soutien à l’ITC par un montant de plus de $21 millions (182,5 couronnes suédoises) sur une période de quatre ans.

La ministre suédoise des Affaires de l’Union européenne et du Commerce, Ann Linde, en a fait l’annonce en marge de la 11e Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce tenue à Buenos Aires, en Argentine, lors d’une réunion avec la Directrice exécutive de l’ITC, Mme Arancha González.

Mme Linde a déclaré, « En vue d’atteindre les Objectifs du Programme de développement durable à l'horizon 2030, nous avons besoin d’établir des partenariats avec les entreprises, de sorte à promouvoir la durabilité, la réduction de la pauvreté et l’égalité des sexes.

L’ITC est un acteur important sur l’arène mondiale connectant des institutions, des organisations et des PME en vue de créer une croissance économique inclusive. L’ITC est également un précurseur en établissant une relation entre le commerce, les questions migratoires et de genre. Nous espérons entretenir avec cette institution dans les années à venir, une coopération soutenue et fructueuse. »

Une des composantes du financement suédois sera consacrée au soutien à l’économie verte dans les pays en développement et ce soutien sera également orienté vers les programmes et projets de l’ITC visant l’autonomisation des femmes (SheTrades), la transparence dans le commerce, ainsi que d’autres interventions visant la création d’une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.

Saluant l’annonce du gouvernement suédois, la Directrice exécutive de l'ITC, Mme González a déclaré : « La Suède est un partenaire de longue date de l’ITC et nous apprécions vivement sa constante confiance en notre institution. Ce soutien nous permettra de garantir la stabilité à long terme de nos interventions et de faire davantage impact dans les pays en développement en leur permettant de mieux se servir du commerce comme outil de croissance, de création d'emplois et de dépaupérisation afin que personne ne soit laissée pour compte.