Features

La facilitation des échanges à l'œuvre à Hong Kong

13 décembre 2013
ITC Nouvelles
Analyse de la manière dont l'environnement des affaire favorable aux entreprises de Hong Kong a contribué à faire de cette ville la neuvième puissance commerciale mondiale, par Simon Galpin, d'Invest Hong Kong.

Hong Kong (Chine) est indéniablement le principal pôle financier et logistique du monde. Une politique économique axée sur la libre entreprise et le libre-échange, l'état de droit et l'accent mis sur l'éducation et l'infrastructure commerciale ainsi que l'investissement dans ces dernières sont des facteurs ayant contribué à ce succès. L'ouverture du marché de la Chine continentale qui a suivi l'adhésion du pays à l'OMC en 2011 a fourni un élan supplémentaire pour renforcer le rôle de Hong Kong en tant que centre de services et de commerce international, faisant de cette ville la neuvième puissance commerciale mondiale et le 11ème exportateur de services commerciaux. En effet, ces 20 dernières années Hong Kong a vécu une transformation structurale remarquable; le secteur des services représentait 93,1 % de son PIB en 2011 et, en 2012, celui-ci était responsable de 88,4 % du nombre total d'emplois.

Même si le gouvernement fournit l'infrastructure à travers les services directs mais aussi par la collaboration avec des entreprises d'utilité publique, son rôle principal consiste à fournir un cadre approprié et stable permettant au commerce et à l'industrie de fonctionner de manière efficace avec un minimum d'interférences. À Hong Kong il n'existe pas de protection ni de subvention accordée aux fabricants. En deux mots, dans le contexte du cadre de libre-échange et de la libre entreprise, le Gouvernement de Hong Kong s'emploie à fournir un environnement favorable aux entreprises, basé sur la stabilité macro-économique, un régime fiscal simple avec un faible taux d'imposition, une excellente infrastructure, l'investissement dans l'éducation, la formation et les ressources humaines, ainsi que sur la protection effective des droits de propriété à travers un solide système juridique.

Hong Kong est un membre à part entière de l'OMC et abrite la plus grande communauté de prestataires de services de transport, de transit et de logistique de l'Asie. Le port à conteneurs de la ville est l'un des plus actifs du monde, avec neuf terminaux et 24 quais se prêtant à une multitude de solutions logistiques multimodales pratiques et fiables. Des centres d'entrepôt et de distribution surgissent dans les environs des ports à conteneurs de Hong Kong, avec des liaisons routières vers l'aéroport international et, à travers les principales autoroutes, vers la Chine continentale.

Des postes frontières ouverts 24 heures sur 24 et un guichet unique de dédouanement permettent le transfert efficace des marchandises entre l'île et la Chine continentale. L'introduction de mesures clé de facilitation des échanges a augmenté davantage cette efficacité: une plateforme électronique de dédouanement des marchandises, un système amélioré de dédouanement ainsi que le programme d'opérateur économique agréé de Hong Kong (OEA), un partenariat entre les douanes et les entreprises visant à augmenter la sécurité de la chaine logistique internationale et à faciliter le mouvement de marchandises légitimes.

D'un point de vue commercial, l'aspect financier est essentiel à cette activité. Hong Kong abrite 71 des 100 plus grandes banques mondiales. Plusieurs d'entre elles fournissent des services de financement du commerce, dans un environnement très compétitif, puisqu'un grand nombre d'institutions offrent des solutions complètes en matière de financement du commerce, y compris les prêts à l'importation et à l'exportation, les avances en cash, le crédit au conditionnement, la négociation de crédit documentaire à l'exportation et le financement des exportations. En résumé, des solutions globales permettant aux PME de tirer profit de nouvelles opportunités d'affaires et de mieux négocier leurs contrats avec les fournisseurs.

Faciliter le commerce intra-asiatique

L'impact sur le commerce intrarégional a été considérable. Alors que la croissance forte et stable dans l'Est s'est atténuée, les marchés régionaux en Asie sont devenus plus attractifs, soulignant l'importance d'une intégration renforcée. Actuellement, plus de la moitié des échanges mondiaux ont lieu entre membres d'accords commerciaux régionaux, et l'Asie ne fait pas exception. L'Asie du Sud-Est est en train de consolider ses efforts d'intégration économique à travers l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) pour 2015. Hong Kong se réjouit de participer à cette croissance commerciale et économique. Un accord de libre-échange entre la ville et l'ANASE devrait être conclu au début de l'année 2014. L'ANASE était responsable d'environ 10,2 % du commerce global de Hong Kong en 2011, dépassant les échanges avec l'UE. Hong Kong est également un important port d'entrée de commerce entre la Chine continentale et l'ANASE, avec une croissance annuelle moyenne du commerce de réexportation atteignant 12 % en 2011.

Hong Kong présente un intérêt multiple en matière de commerce. Ville dynamique avec un fort potentiel de croissance, place financière globale de la Chine, pôle international de gestion d'actifs, de transport maritime et de commerce, elle représente également une porte d'entrée vers des débouchés en Chine continentale, une base régionale pour l'expansion à travers l'Asie et une étape intermédiaire pour les entreprises de Chine continentale vers la mondialisation.

Chez Invest Hong Kong, nous assistons un large éventail de sociétés, d'entrepreneurs actifs dans la création de solutions technologiques pour l'industrie de la gestion des chaînes logistiques au plus grand nombre de multinationales actives dans le transport maritime mondial ou dans l'aviation. Pour les détaillants et les grossistes impliqués dans l'approvisionnement, l'achat ou le commerce, Hong Kong offre le double avantage de la proximité de la source et de l'accès aux consommateurs. Le shopping est la principale activité de loisir des sept millions d'habitants de Hong Kong; un grand nombre de ses 48,6 millions de visiteurs annuels s'y rendent également dans le seul but d'acheter. Avec l'absence d'impôts sur les ventes et de tarifs d'importation sur presque tous les produits, il n'est pas étonnant que les clients dépensent plus de $E.-U. 3,8 milliards par mois dans le magasins de Hong Kong.