Stories

La Directrice exécutive de l'ITC en appelle à l'autonomisation économique des femmes dans les PMA

11 février 2014
ITC Nouvelles

Arancha González, la Directrice exécutive du Centre du commerce international (ITC), a insisté sur l'importance de l'autonomisation économique des femmes et des communautés vulnérables, lors du colloque du 10ème anniversaire de la Fondation pour les études et recherches sur le développement international (Ferdi), sur le thème « Développement durable, développement vulnérable ».

Mme González s'exprimait lors d'un panel sur « Les objectifs de développement de l'agenda après 2015 : vulnérabilité contre durabilité », le 10 janvier 2014, à Clermont-Ferrand en France. Elle a présenté la contribution passée de l'ITC aux objectifs du Millénaire pour le développement, et sa position concernant la définition des nouveaux objectifs de développement durable (page en anglais). Elle a mis en lumière la nouvelle géographie de la pauvreté, à la fois de manière internationale entre les états, et de manière nationale au sein des états.

Renforcer les objectifs de développement

Autre membre du panel, Michel Sidibé, Directeur exécutif d'ONUSIDA, s'est exprimé sur l'importance de renforcer les objectifs sociaux et économiques au sein des objectifs de développement durable, grâce à des indicateurs plus précis et mesurables, afin de cibler davantage les groupes vulnérables et ceux qui vivent dans la pauvreté, comme les communautés atteintes du VIH.

De manière générale, le colloque présentait les liens entre développement durable et développement vulnérable, et d'autres sujets tirés de ces 20 dernières années d'économies de développement : une nouvelle approche du risque, les financements internationaux, l'intégration régionale, et l'agenda de développement de l'après 2015.

La Ferdi est un groupe de réflexion français pour l'étude du développement et les recherches économiques. La Fondation contribue à la définition de l'indice de vulnérabilité économique des Nations Unies, qui est l'un des critères officiels pour établir la liste des pays les moins avancés (les autres critères étant le revenu national brut par habitant, l'indice du capital humain, et la limite de la population à 75 millions).